Accueil Dakar AFRICARACE : Départ imminent

AFRICARACE : Départ imminent

50
4
PARTAGER

500 participants, dont Hubert « l’Africain » Auriol et Jean-Louis Schlesser, se sont retrouvés tôt ce jeudi matin à Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales, pour les vérifications techniques et administratives des 200 véhicules qui participeront demain à la 5ème édition du Sanangol Africa Eco Race.

Le rallye, auto-proclamé « The Real Race », a été créé grâce à la volonté des pays africains autrefois traversés par le Dakar et a pour ambition de retrouver les anciennes valeurs d’entraide, de solidarité et de convivialité des rallyes raids, telles que les avait pensé Thierry Sabine, créateur du Paris-Dakar. Les aspects sécuritaires et environnementaux sont aussi des points forts comme aime à le rappeler Jean-Louis Dronne, le directeur général de l’organisation.

Les bivouacs sont choisis en accord avec les pays partenaires, et se trouvent en pleine nature, loin des villes, dans un environnement authentique où le comportement éco-responsable des concurrents et de l’organisation s’exerce au quotidien.

Pour cette 5ème édition, le tracé se décompose en 11 étapes entrecoupées d’une journée de repos à Dakhla, au bord de l’Océan Atlantique. Au total, 5 796 km dont 3 342 km de spéciale avec 1 762 km au Maroc, où le tracé sera moins usant qu’à l’accoutumé, et 1 580 km en Mauritanie où les grands espaces et le sable constitueront la majorité du parcours.

L’arrivée au Lac Rose près de Dakar est prévu le 9 janvier.

Quadruple vainqueur de l’épreuve, Jean-Louis Schlesser (Buggy Schlesser Sonangol) devrait trouver cette année encore à qui parler. A commencer par une horde de 4×4, à commencer par les trois Toyota Hilux, préparés par le team belge Overdrive Ces Pick Up V8 seront confiés aux mains expertes du Français Jérôme Pélichet et des Belges Jacky Loomans et Joost Van Cauwenberge. Pélichet (2e en 2010) et Loomans (2e en 2012), possèdent désormais la cavalerie nécessaire pour concurrencer le fameux buggy bleu du “sorcier” niçois. Quant à Van Cauwenberge, habitué du Dakar et des Bajas, il pourrait frapper fort sur certaines étapes et, qui sait, figurer en bonne place à l’arriver.

Mais la grande surprise de ce Sonangol Africa Eco Race 2013, pourrait bien nous venir de Tchéquie avec le Hummer H3 engagé par Miroslav Zapletal. Véloce et performant, à l’image de son compatriote Tomecek en catégorie camion, Zapletal possède déjà quelques lettres de noblesse dans la discipline avec notamment une victoire sur la dernière épreuve de la Coupe du Monde 2012. De quoi surprendre tout le monde d’ici à Dakar. Gare aussi à  “Mido” Abouyoussef qui emmenera l’impressionante armada de Buggys. Toujours placé et très régulier, l’Egyptien vient de racheter le Buggy VW TDI avec lequel le Belge Stéphane Henrard avait fini 2e en 2011. Il pourrait donc joindre la performance à ses résultats pour signer un bel exploit au décompte final.

Il faudra également compter avec Hubert Auriol. Comme semblent le confirmer les essais réalisés récemment au Maroc et avec un Buggy WO1 enfin fiabilisé, “l’Africain” pourrait bien frapper un grand coup sur le rallye. Invité de dernière minute, le navigateur solitaire Louis Burton victime d’un abandon prématuré dans le Vendée Globe trouvera certainement de quoi se consoler dans la mer de sable de Mauritanie au volant, cette fois d’un Buggy. La catégorie T3 reservée aux SSV devrait également être très animée avec un duel au sommet entre les Polaris RZR 900 du Français Thierry Morin, tenant du titre et celui redoutable Belge Fabrice Della Barbera, récent vainqueur du Tuareg Rally et le Tchèque Dusan Randysek au volant d’un Articat.

Se déroulant aux même dates que le célèbre Dakar,  l’Africa Race compte de plus en plus de participants, surtout chez les amateurs friands de convivialité et d’échange avec les professionnels.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "AFRICARACE : Départ imminent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nico
Invité

Cette course aurait du s appeller le Dakar, plus dans l esprit en tous cas que l exedition sud americaine ,probleme de marque deposée peut etre?

superced08
Invité

j’espere que les medias vont relayer cette course , qui mérite de coexister avec le faux dakar sud-am!

Catherine
Invité

Et pour la troisième année consécutive, Hubert Auriol et ses co-équipiersassocient leur exploit sportif à une cause humanitaire: en collaboration avec l’ONG « Chaîne de l’Espoir Belgique », ils récoltent des fonds pour équiper les service de chirurgie de l’Hôpital pédiatrique Albert Royer de Dakar. Plus d’infos et soutien via http://www.chaine-espoir.be.

Encore+
Invité

Boycottons le « dakar » d’amérique du sud
Le seul et l’unique belle vraie et mythique course c’est celle la

wpDiscuz