Accueil Actualités Entreprise Bristol sous administration judiciaire

Bristol sous administration judiciaire

52
3
PARTAGER

Le très discret constructeur britannique Bristol, en activité dans le secteur depuis 1946, a été placé sous administration judiciaire. Les administrateurs n’évoquent pour le moment pas une cessation d’activité.

Très discret, le constructeur Bristol fait partie, à sa manière particulière, du paysage automobile Britannique. Longtemps réputée comme l’une des marques les plus exclusives, elle n’est plus aujourd’hui diffusée que via son seul représentant au monde, dans Kensington High Street à Londres.

Apparue en 1976, la 603 (nommé Blenheim depuis 1994) reste une bizarrerie de l’automobile. Etonnant mélange de styles, elle fut longtemps le seul modèle de la gamme, avant d’être rejointe en 2004 par l’étonnante Fighter. Un modèle au style moderne et propulsé par un V10 de Dodge Viper, développant jusqu’à 1012ch dans sa version T.

Depuis quelques années, la marque a tenté d’étoffer son offre, avec la Blenheim Speedster en plus de la fighter. Mais cela n’a pas permis d’assurer la pérennité d’une marque qui cultive son exclusivité jusqu’à choisir ses clients, et refuser tout essai de véhicules par la presse.

Les administrateurs espèrent trouver un repreneur pour la marque, misant sur son image haut de gamme et sa renommée… La marque s’est d’ailleurs classée à la quatrième position des marques anglaises préférées des anglais en décembre dernier, derrière Morgan, Noble et Caterham…

Source : BBC

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Bristol sous administration judiciaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DinoSP
Invité

Il s’agit certes d’un « artisan » des plus respectables, mais faut avouer que leurs productions sont dépassées (malgré la qualité) et que leur horloge s’est arrêtée il y a quelques décennies !
C’est un peu dommage, ils pourraient avoir le même destin que Morgan en proposant des modèles plus attractifs et modernes.

Thomas
Invité

Cette phrase ne veut rien dire : « Mais cela n’a pas permis d’assurer la pérennité d’une marque qui son exclusivité jusqu’à choisir ses clients »

Valde
Invité

Il ne faudrait pas oublier de mentionner le vol des presses de la Fighter, qui a plonge Bristol un peu plus vers le fond.
http://www.caradisiac.com/Vol-chez-Bristol-18002.htm

wpDiscuz