Pétrole pas cher, quel prix plancher à la pompe ?
par Thibaut Emme

Pétrole pas cher, quel prix plancher à la pompe ?

Le prix du baril de pétrole ne cesse de s'effondrer avec la crise du SARS-CoV-2. Pourtant à la pompe, les prix semblent avoir atteint un plancher. Pourquoi ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La demande mondiale de pétrole a chuté et face à cela, le prix du pétrole aussi. Enfin, des pétroles devrions-nous dire. En effet, il y a différents types de pétroles et différentes cotations. Aux USA, par un concours de circonstance (problème de stocks) le prix du baril est passé négatif pendant une journée. En gros, on vous donne de l'argent pour que vous preniez le baril.

En Europe, c'est le baril de brent de la Mer du Nord qui tient lieu de référence. Le baril de brent est passé de 68,5 euros environ début janvier 2020 à 22 euros actuellement. Une dégringolade qui a provoqué une chute des prix des carburants à la pompe. Sauf que ces derniers semblent avoir atteint un prix plancher.

De quoi sont composés les prix des carburants ?

Ce qu'il faut savoir, c'est que le prix d'un litre de carburant a différentes composantes donc beaucoup de taxes. Regardons de plus près tout cela. On a, à la base, le prix du pétrole brut. A cela, il faut ajouter la marge du raffinage, le coût du transport et de la distribution. Enfin, on ajoute la TICPE (Taxe Intérieure sur la Consommation des Produits Energétiques) et la TVA. Pour plus de praticité, on supposera que les prix du gazole et du super sans plomb raffinés sont les mêmes. Dans la réalité, ils peuvent être légèrement différents.

La marge brute du raffinage est d'environ 0,05 €/l, le coût du transport et de distribution d'environ 0,10 €/l. La TICPE est un prix fixe (et c'est là que le bât blesse), différente entre les régions, et est encore différente entre l'essence et le gazole. 60,75 centimes d'euros par litre de gazole, et 69,02 centimes par litre de super sans plomb, or Ile-de-France et or Corse.

Ainsi, début 2020 avec un baril (159 litres) de brent à 68,5 €, on avait un prix de base 43 centimes, auquel on ajoute 15 centimes pour la marge de raffinage, transport et distribution, plus TICPE à 60,75 centimes pour le gazole. Soit un prix hors taxe d'un peu moins de 1,20 €/l environ et de 1,42 €/l toute taxe pour du gazole. Le SP95 lui se retrouvait ainsi à 1,27 € HT/l et 1,52 €/l.

Un prix plancher au-dessus de 1 €/l pour le SP95

Actuellement, avec un baril de brent à 22 € les 159 litres, les calculs donnent 0,90 € HT/l pour du gazole soit 1,08 €/l. Pour l'essence, cela donne environ 1 € HT le litre soit 1,20 €/l.

Avec cet empilage de coûts dépendant du prix du pétrole, mais aussi de taxes fixes, le prix à la pompe ne peut pas descendre en dessous d'un plancher. Supposons que l'on donne le pétrole, on aura donc 0 €/l + 15 centimes pour la marge de raffinage, transport et distribution + 60,75 centimes de TICPE gazole soit 0,7575 € HT/l ou 90 centimes le litre de gazole.

Quant au litre de Super Sans Plomb 95, son prix plancher est situé environ à 84 centimes d'euros hors-taxe soit plus de 1 €/l. Le baril de Brent n'a pas les mêmes contraintes de stockage que le pétrole US et son prix ne devrait pas forcément descendre plus bas que 20 €. Il ne faut donc pas s'attendre à voir les prix à la pompe baisser plus qu'actuellement.

Illustration : T. Emme/leblogauto.com

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le prix du baril de pétrole ne cesse de s'effondrer avec la crise du SARS-CoV-2. Pourtant à la pompe, les prix semblent avoir atteint un plancher. Pourquoi ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.