par Elisabeth Studer

Le diesel bientôt rationné au Royaume-Uni ?

Le diesel pourrait-il désormais être rationné au Royaume-Uni ? Les experts préviennent que les ventes de carburant pourraient être restreintes dès avril prochain dans un contexte de craintes de pénurie alors que Londres supprime progressivement les importations de pétrole russe, en raison de l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Des craintes accrues de rationnement du diesel au Royaume-Uni

Les craintes sur un éventuel rationnement du diesel au Royaume-Uni grandissent de joue en jour, alors que les dirigeants mondiaux se bousculent pour trouver des solutions pour réduire la dépendance énergétique de leur pays vis-à-vis de la Russie, après de l’invasion de l’Ukraine.

Certains analystes estiment qu'il existe un risque réel que le diesel doive être rationné outre Manche, avec 12 millions de voitures diesel en circulation, et ce même si la consommation britannique est en baisse.

Un porte-parole du cabinet de conseil Energy Aspects a quant à lui déclaré que « les risques de rationnement d'énergie et, finalement, de récession augmentent de jour en jour – ce que la plupart des décideurs politiques semblent ignorer ou ne pas saisir en ce moment."

"Si le pétrole russe n'est pas réintégré dans le marché dans les prochaines semaines, nous courons un risque réel de devoir rationner le brut et les produits d'ici l'été » a-t-il prévenu.

La semaine dernière, son évaluation est devenue encore plus pressante, avertissant que le rationnement du diesel pourrait débuter dès avril.

Un sixième du diesel vendu au Royaume-Uni est importé de Russie

Bien que le Royaume-Uni s'approvisionne en grande partie en essence , la moitié du diesel du pays est importée. Parmi ces importations, un tiers provient de Russie.

De quoi peser lourdement sur l’approvisionnement du pays ….

Le Premier ministre Boris Johnson a promis de supprimer progressivement les importations de pétrole russe d'ici la fin de cette année.

Trouver une source alternative dépend des négociations avec le Moyen-Orient

Trouver des sources alternatives dépend des accords avec le Moyen-Orient, rapporte le Sunday Times .

Reste que le Premier ministre britannique est accusé d'avoir "troqué du sang contre du pétrole" alors qu'il cherche à augmenter la production au Moyen-Orient pour réduire sa dépendance à l'égard de la Russie.

Boris Johnson a laissé entendre que l'Arabie saoudite pourrait accélérer la production de pétrole pour aider à calmer la flambée des prix de l'énergie pour les Britanniques, alors qu'il félicitait le pays d'avoir amélioré son bilan en matière de droits de l'homme …. malgré l'exécution de trois personnes lors de sa visite.

Alors que la pression monte chez lui en raison d'une crise du coût de la vie aggravée par les pays occidentaux qui tentent de mettre fin à leur dépendance à l'égard des importations russes, le Premier ministre britannique s'est « précipité » au Moyen-Orient pour exhorter les dirigeants à aider à stabiliser les prix du pétrole en augmentant l'offre.

Les députés britanniques avertissent d’un choc économique pire que la crise pétrolière de 1973

Ces pénuries pourraient avoir un impact encore plus important que celles de septembre de l'année dernière, lorsque les stations-service se sont taries alors que le gouvernement affirmait que le problème était dû à des achats de panique.

Alors que les prix du carburant augmentaient à un rythme de 5 pence par jour, l'ancien secrétaire aux Communautés et aux Gouvernements locaux, Robert Jenrick, 40 ans, a admis que cette crise, associée au coût du chauffage et à la hausse des prix des denrées alimentaires, pourrait être " l'année économique la plus difficile que j'ai vu dans ma vie ».

De l’alarmisme selon le gouvernement

Un porte-parole du gouvernement a balayé tout net ces craintes, qualifiant de tels propos « d'alarmisme pur et simple ». Ajoutant : « il est totalement faux de suggérer que nous ayons l'intention de rationner le diesel. Notre retrait progressif du pétrole russe au cours de cette année est conçu pour donner aux chaînes d'approvisionnement plus que suffisamment de temps pour s'adapter. »

Sources : Presse britannique

Pour résumer

Le diesel pourrait-il désormais être rationné au Royaume-Uni ? Les experts préviennent que les ventes de carburant pourraient être restreintes dès avril prochain dans un contexte de craintes de pénurie alors que Londres supprime progressivement les importations de pétrole russe, en raison de l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.