par Nicolas Anderbegani

WRC: M-Sport confirme Fourmaux et Loeb au Monte-Carlo!

La structure M-Sport de Malcolm Wilson, qui engagera les Puma Hybrid Rallye 1 en 2022 dans le championnat du monde WRC, a confirmé l'engagement à plein temps d'Adrien Fourmaux et le retour de Sebastien Loeb !

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Avec la fin de la carrière à temps plein de Sebastien Ogier, titré une 8e fois en 2021 et désormais tourné vers l'Endurance, une page monumentale  du sport automobile français s'est tournée en rallye après presque 20 ans de domination quasiment sans partage de nos "frenchies" sur la scène mondiale, puisque Sebastien Loeb (entre 2004 et 2012) et Sebastien Ogier (entre 2013 et 2021) ont cumulé 17 titres mondiaux sur les...18 dernières saisons.

Toutefois, la page n'est pas encore totalement refermée et une autre pourrait bientôt s'ouvrir. M-Sport a confirmé l'engagement à temps plein sur une 3e voiture d'Adrien Fourmaux, aux côtés côtés de l'Irlandais Craig Breen (31 ans) et du Britannique Gus Greensmith (24 ans).

Fourmaux, la relève dans le grand bain

Couvé par Malcolm Wilson, le patron de M-Sport, Fourmaux a participé pleinement au développement de la Puma. « Une saison entière m'attend avec la Ford Puma Hybrid Rally 1 qui est un régal à piloter, commente Fourmaux dans un communiqué diffusé par M-Sport. J'en suis très fier, c'est un moment très significatif pour moi quand je me souviens que j'ai découvert le rallye avec la Fiesta R2 en 2017. Pour ma sixième saison en rallye, j'ai vraiment hâte de concourir au plus haut niveau sous les couleurs de M-Sport Ford et Red Bull Motorsport et de rendre fiers tous les gens qui ont cru en moi et qui croient encore en moi. ».

La progression de Fourmaux est régulière et prometteuse : vainqueur du rallyes Jeunes en 2016, il devient champion de France junior en 2018 et décroche le titre d'espoir échappement de l'année. En 2019, avec l'appui de la FFSA, il dispute une première saison en WRC-2 sur une Fiesta R5 et termine 3e du championnat WRC-2 2020. Ses bonnes performances lui permettent, en 2021, d'alterner un programme WRC-2 et surtout un programme partiel en WRC sur une Fiesta engagée par M-Sport. Il décroche deux 5e places en Croatie et au Kenya, confirmant les espoirs placés en lui.

Le King is back

Alors que Sebastien Ogier fera bien une pige au Monte-Carlo avec Toyota (en prélude d'un programme partiel), l'autre grand champion tricolore sera aussi de retour, puisque Sebastien Loeb a été confirmé sur une Puma Hybrid Rally 1. Les essais effectués cette année laissaient peu de place au doute, mais l'Alsacien, bientôt 48 ans, effectue un nouveau comeback en WRC, après avoir disputé un programme partiel en 2019 et 2020 avec Hyundai. Prodrive, qui l'engage dans on programme Dakar, l'a libéré pour cette pige au "Monte-Carlo".

https://platform.twitter.com/widgets.js

https://platform.twitter.com/widgets.js

« C'est un défi vraiment excitant, commente l'Alsacien,(...)La voiture est similaire à la génération de WRC précédente mais avec ce système hybride en plus. Cela rend la voiture un peu plus compliquée à piloter et c'est intéressant d'avoir un paramètre supplémentaire à gérer. Quand j'ai essayé la voiture j'ai vraiment été impressionné par son équilibre et la puissance qu'apporte l'hybridation. J'ai vraiment pris du plaisir. »

« J'étais passé tout près de le recruter en 2005 mais malheureusement cela ne s'était pas fait, rappelle Malcolm Wilson, le patron de M-Sport. Je suis certain qu'il est encore capable de signer un résultat fantastique et qu'il sera un mentor pour nos autres pilotes. Il a peut-être fallu plus de seize ans pour que cet accord devienne réalité mais c'est formidable de le voir enfin se concrétiser ! »

« J'aime ce que je fais par ailleurs (Sebastien Loeb participe au championnat Extreme E et au Dakar avec Prodrive), mais participer à un rallye WRC me procure des sensations incroyables (...) C'est quelque chose qui m'éclate et je pense que je peux encore être dans le coup même si le Monte-Carlo, avec ses conditions piégeuses, n'est pas la course la plus facile pour découvrir une nouvelle équipe. J'ai de bons souvenirs de ce rallye, sur lequel il y a toujours une incroyable ambiance. »

Tout comme Ogier, qui ne pourra plus compter sur Julien Ingrassia, Sebastien Loeb effectuera son premier rallye WRC avec un nouveau copilote, puisque Daniel Elena a annoncé il y a peu qu'il était passé à autre chose et mettait un terme à sa carrière. L'Alsacien sera désormais épaulé par Isabelle Galmiche, une copilote très expérimentée qui court depuis les années 90. On retrouve ainsi en mondial un binome mixte, qui rappelle les grandes heures de François Delecour et Anne-Chantal Pauwels.

Notre avis, par le blogauto.com

Qu'on se le dise, la grande histoire des pilotes français en rallye n'est pas terminée ! Les légendes ont encore leur mot à dire, et la relève se prépare.

Pour résumer

La structure M-Sport de Malcolm Wilson, qui engagera les Puma Hybrid Rallye 1 en 2022 dans le championnat du monde WRC, a confirmé l'engagement à plein temps d'Adrien Fourmaux et le retour de Sebastien Loeb !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.