par Thibaut Emme

WRC Monte-Carlo 2022 : Loeb et Galmiche l'emportent

Quelle édition 2022 de ce rallye Monte-Carlo ! Jusqu'au bout il y aura eu du suspense et de la tension entre deux légendes du rallye. Sébastien contre Sébastien.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Ce matin, petite révolution ! Neuville a remporté une spéciale...et la Hyundai i20 Rally1 son premier scratch. Nous sommes caustiques mais cette Hyundai a un gros retard de développement à rattraper. La nouvelle du jour a surtout été Loeb et Galmiche qui se sont rapproché de Ogier et Veillas.

Mais, surtout, Ogier a eu une crevaison dans l'avant-dernière spéciale du M-C 2022 et a lâcher 34 secondes sur Loeb. Revoilà "le patron" (enfin Ogier aussi est le patron...) en tête du rallye pour 9,5 secondes. Toutefois, rien n'est joué tant la dernière spéciale est piégeuse ! Les endroits à l'ombre sont glissants tandis que le reste est au soleil. Les ouvreurs n'ont pas le droit de repasser par la spéciale et il faut donc se fier à son feeling.

Ce matin, Solberg a abandonné. La Hyundai i20 lui envoyait visiblement des fumées dans l'habitacle. Impossible de continuer. Il ne reste que Neuville pour Hyundai...cauchemar. Evans a continué d'avoir des ennuis avec une crevaison. C'est un rallye à oublier pour lui même s'il va chercher les points de bonus de la Power Stage (dernière spéciale). Breen, en revanche, se maintient bien et ne perd que 2 secondes sur Loeb.

Power Stage : pour les points de bonus

Comme on remonte le classement pour l'ordre de départ, on a déjà le vainqueur du WRC2, Mikkelsen qui en termine. Nouvelle victoire pour lui qui désespère d'avoir un programme WRC. On voit que les WRC2 roulent sur des oeufs dans certains passages. De quoi réajuster les notes pour les pilotes qui attendent de partir.

Evans est le premier des WRC à partir dans la spéciale. Il a théoriquement tenté d'économiser ses gommes ce matin. 8 min 36.7 comme temps de référence. C'est 14 secondes plus vite que les temps de ce matin. Katsuta en termine, 7,8 secondes derrière Evans. Mais au général il reste 9e. Neuville aussi en termine juste derrière Evans. Très déçu le Belge à l'arrivée. Il y a du boulot sur la voiture.

Une voiture qui est bien née, c'est la M-Sport Puma Ford. Greensmith en est content, mais sur des oeufs. 10,2 secondes derrière Evans. Il ne cherchait pas le bonus mais de terminer avec la 5e place générale. Mission accomplie pour lui. Rovanperä, la petite pépite du rallye mondial, a le record du plus jeune vainqueur d'un rallye mondial. Ce weekend, on pourrait avoir le record du vainqueur le plus âgé qui va tomber. Rovanperä est né en 2000, quand Loeb gagnait déjà en Groupe A (l'équivalent du WRC2). Il prend le meilleur temps provisoire devant Evans. Il aura une belle 4e place (au moins) à l'arrivée.

Breen, le gagnant du weekend

Breen doit être tiraillé entre tenter un temps sur cette spéciale, et terminer confortablement le rallye à la 3e place. Finalement il est prudent. Surtout, avec cela, il serait le premier des pilotes permanents et donc marquera de gros points au championnat. Ogier et Veillas attaquent. Il est dans les temps d'Evans et veut mettre toutes les chances de son côté pour l'emporter une neuvième fois. Pénalité ! 10 secondes pour un départ volé. Ogier signe le meilleur temps provisoire.

Place à Loeb et Isabelle Galmiche. Ils ne savent pas qu'il y a eu une pénalité et donc il faut ne pas traîner dans la spéciale. Il est en retard sur la spéciale, mais l'essentiel est ailleurs. 9 secondes ! S'il n'y avait pas la pénalité, ce serait passé quand même pour 5 dixièmes.

Voilà Loeb et Galmiche vainqueurs du Monte-Carlo 2022. Il bat le record du plus vieux  (47 ans 10 mois et 25 jour) vainqueur d'un rallye WRC. Il revient aussi à égalité avec Ogier au nombre de victoire sur le Monte-Carlo avec 8 victoires chacun. Isabelle Galmiche remporte aussi son premier rallye mondial dès sa première participation en WRC (elle a déjà couru en plus petites catégories). Elle est, la première copilote féminine a gagner depuis Fabrizia Pons, copilote de Michèle Mouton et surtout de Piero Liatti pour sa dernière victoire en 1997 déjà au Monte-Carlo.

Pour Loeb, c'est la 80e victoire en carrière. La première depuis l'Espagne 2018 avec Citroën. Officiellement, c'est sa première victoire avec un autre constructeur que Citroën, même si en 2006 c'était officiellement Kronos et non pas Citroën.

Au final, c'est Rovanperä qui remporte les 5 points de la Power Stage, devant Evans 4, Neuville 3, Loeb 2 et Ogier 1.

Classement du Monte-Carlo 2022

POSCAR NODRIVERCO-DRIVERTEAM / CARTIMEDIFF PREVDIFF 1ST
1#19 S. LOEB I. GALMICHE Puma Rally13:00:32.8
2#1 S. OGIER B. VEILLAS GR Yaris Rally13:00:43.3+10.5+10.5
3#42 C. BREEN P. NAGLE Puma Rally13:02:12.6+1:29.3+1:39.8
4#69 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN GR Yaris Rally13:02:49.0+36.4+2:16.2
5#44 G. GREENSMITH J. ANDERSSON Puma Rally13:07:06.2+4:17.2+6:33.4
6#11 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE i20 N Rally13:08:15.4+1:09.2+7:42.6
7#20 A. MIKKELSEN T. ERIKSEN Fabia Evo3:12:06.6+3:51.2+11:33.8
8#18 T. KATSUTA A. JOHNSTON GR Yaris Rally13:12:57.5+50.9+12:24.7
9#27 E. CAIS P. TESÍNSKÝ Fiesta MkII3:13:02.0+4.5+12:29.2
10#22 N. GRYAZIN K. ALEKSANDROV Fabia Evo3:14:14.1+1:12.1+13:41.3

Pour résumer

Quelle édition 2022 de ce rallye Monte-Carlo ! Jusqu'au bout il y aura eu du suspense et de la tension entre deux légendes du rallye. Sébastien contre Sébastien.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.