par Thibaut Emme

WRC Monte Carlo 2015 - ES3, ES4, ES5 : Les deux Sébastien à la bagarre

Nous avons laissé le rallye de Monte Carlo sur une incroyable sensation avec cette première spéciale écrasée par le revenant Sébastien Loeb. Mais un Monte Carlo ne se gagne réellement qu'à la fin et tout peut se perdre en un virage.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

ES3 : Loeb, 15 secondes devant Ogier

Ogier sait très bien qu'il ne se bat pas contre Sébastien Loeb au championnat mais contre ses coéquipiers Latvala et Mikkelsen, contre les pilotes Citroën et M-Sport. Cependant on ne peut s'empêcher de penser qu'il veut dans un coin de sa tête battre Loeb qui a réussit un retour fracassant. Sur cette "petite" spéciale matinale d'un peu moins de 16 km il sort la grosse attaque.

Ogier signe le temps de référence et tout le monde se casse les dents dessus. Latvala perd 27 secondes sur Ogier, c'est dire la performance du double champion du monde en titre. Meeke, Sordo, Neuville, etc. tous concède du temps. Les plus proches d'Ogier sont Evans (Ford) et Mikkelsen (VW) qui se placent à un peu moins de 8 secondes. Mais les premiers temps intermédiaires de Loeb arrivent (pas pour les pilotes on le rappelle) et il est en avance. Incroyable.

A l'arrivée de la spéciale, Loeb met 15 secondes pile à Ogier. Loeb comme d'habitude explique n'avoir pas fait de faute et être content de la voiture. Le Monte Carlo est une épreuve spécifique, mais quand même. Après cette spéciale Loeb possède 28 secondes d'avance sur Ogier. Le troisième est le surprenant Tanak (Ford) pour 1 petit dixième devant Evans, son coéquipier chez M-Sport, à 1 minute 10 de Loeb. Latvala est 5 ème, talonné par le troisième pilote VW, Mikkelsen.

ES4 : Kubica signe son premier scratch

Les deux premiers à s'élancer pour la journée sont Sébastien Chardonnet et Robert Kubica qui sont repartis en "rallye 2" (ce qui évite l'abandon tout en pénalisant l'équipage) et Kubica signe un temps étonnant. Ogier qui s'élance derrière lui est en retard et au final butte à 3 secondes du Polonais. Kubica risque bien d'avoir signé la marque de référence pour cette ES4. Latvala finit juste derrière Ogier. Puis les pilotes Citroën (hors Loeb) qui concèdent respectivement 23 et 30 secondes sur Kubica.

Thierry Neuville à l'arrivée explique qu'il lève le pied car il n'a pas confiance dans la prise de note. Comme chaque année entre les reconnaissances et les spéciales, il y a pas mal de changements (plaques de glace, neige, etc.). Neuville échoue à 28 secondes de Kubica qui a vraiment signé un très bon temps. Les premiers intermédiaires de Loeb indique qu'il est en retard d'une poignée de secondes. Evans et Tanak en terminent à 20 et 15 secondes de Kubica.

Loeb passe la ligne d'arrivée et est à 7 secondes de Kubica. C'est le premier scratch pour Robert ! Au général Loeb possède 24 secondes sur Ogier qui est déjà dans la prochaine spéciale. Latvala reprend la 3ème place pour 1 seconde sur Tanak et 6 sur Evans.

ES5 : Kubica remet cela

Dans la 5ème spéciale, Robert Kubica signe à nouveau un temps qui semble rapide. C'est confirmé 2 minutes plus tard par l'arrivée de Ogier qui échoue pour 8 dixièmes. Le Polonais est déchaîné ce matin. Latvala lâche une nouvelle fois une poignée de secondes. 15 exactement. Les autres pilotes arrivent plus loin et abandonnent encore de grosses secondes. La route semble se dégrader au fur et à mesure des passages avec la boue plutôt que la neige maintenant.

Loeb qui part dernier va être désavantagé cette fois-ci. Les chronos sont révélateurs : 22 secondes de retard sur Kubica ! D'ailleurs à l'arrivée il l'explique, la trace est boueuse par endroit et les changements d'adhérence que n'avaient pas les premiers ont joué à plein. Toutefois Loeb est satisfait de sa matinée. Au général, il ne possède plus que 3 secondes d'avance sur Ogier. Les deux Sébastien sont sur une autre planète. Latvala a 1 min 10 de retard sur Loeb. Tanak est désormais décroché 25 secondes derrière Latvala pour le podium.

Les voitures sont désormais à l'assistance. La prochaine spéciale démarre à 14h38 avec de nouveaux passages sur les 3 spéciales de ce matin.

Source et illustration : WRC

Pour résumer

Nous avons laissé le rallye de Monte Carlo sur une incroyable sensation avec cette première spéciale écrasée par le revenant Sébastien Loeb. Mais un Monte Carlo ne se gagne réellement qu'à la fin et tout peut se perdre en un virage.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.