Un mini-fourgon électrique signé Suzuki, Daihatsu et Toyota
par Thibaut Emme

Un mini-fourgon électrique signé Suzuki, Daihatsu et Toyota

Les constructeurs nippons Suzuki, Daihatsu et Toyota s'associent pour proposer une mini-fourgonnette 100% électrique. Le véhicule développé conjointement a une belle autonomie vu sa taille et serait une proposition intéressante pour l'Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Citroën e-C4X de 136ch

Les prototypes ont été dévoilés dans le cadre d'une exposition présentant les efforts de l'industrie automobile pour atteindre la neutralité carbone. Cette exposition a eu lieu en marge du sommet du G7 qui se déroulait à Hiroshima au Japon. Elle était organisée par la Japan Automobile Manufacturers Association (JAMA).

Cette kei-car électrique est le fruit de l'expertise dans le domaine de Suzuki et Daihatsu. La motorisation 100% électrique a aussi été développée en commun pour être totalement adaptée au format de mini-fourgon. A Daihatsu et Suzuki l'expertise des keis, à Toyota l'électrification. Chacun des constructeurs présentera sa version qui ne devrait différer que dans le badge arboré et le nom du véhicule. On aura le Toyota Pixis, le Daihatsu Hijet et le Suzuki Every.

Le but est de proposer un véhicule de livraison "du dernier kilomètre". En gros, ce sont les véhicules qui sont en bout de chaîne logistique et amènent souvent un volume relativement petit, en pleine ville. Ici, l'autonomie est estimée à "environ 200 km" et la fourgonnette devrait être à l'aise en zone urbaine et péri-urbaine pour servir précisément les sociétés de livraison, de messagerie, etc.

Notre avis, par leblogauto.com

En France, et en Europe, le véhicule utilitaire électrique peine à convaincre. La faute souvent à une réticence encore plus grande envers le VE que pour les particuliers. Très peu d'entreprises sautent le pas, et souvent c'est soit pour communiquer sur quelques véhicules, soit parce qu'il y a une volonté de la direction. Car souvent, le ROI (retour sur investissement) est en défaveur du véhicule électrique. Nombre d'entreprises préfèrent aussi garder la polyvalence d'un thermique, capable de traverser la France d'une traite (ou avec un arrêt de 5 minutes) même si les véhicules ne le feront peut-être jamais.

Pourtant, cette kei-car électrique de livraison serait pertinente dans nos villes. Le volume est maximisé par rapport à l'encombrement du véhicule, d'où le format boîte à chaussures. Mais ce format kei-car n'a jamais pris en Europe, ni en France. Alors on ne devrait pas voir chez nous plus ces trois versions de fourgonnette 100% électrique, que les kei thermiques existantes, passées ou à venir. Dommage ?

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Suzuki, Daihatsu et Toyota ont développé en commun une kei-car utilitaire 100% électrique. Format de poche, mais 200 km environ d'autonomie prévue. L'expertise des trois constructeurs a été mise à contribution pour arriver au résultat, qui devrait rester sur l'archipel japonais, hélas.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.