par Thibaut Emme

Le nord de la France se rêve en "vallée de la batterie"

Les usines de batteries électriques devraient "pousser comme des champignons" en Europe. La région des Hauts-de-France, se voit comme la vallée de la batterie avec un nouveau projet lancé par Verkor.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Contrairement à ce que l'on aurait pu penser vu son nom, l'entreprise Verkor a choisi Dunkerque (département du Nord), le port de Dunkerque même, pour la construction de sa première Gigafactory. L'ambition de Verkor est de développer la "batterie bas carbone" en Europe. Une batterie "bas carbone" est une batterie, pour véhicule électrique, qui va émettre "peu" de CO2 ou d'équivalent CO2 (CO2eq) pour sa conception. Pour cela, il faut se situer au plus près des consommateurs (les constructeurs automobiles) et utiliser des énergies elles-aussi peu émettrices de CO2eq. Ici, Vektor compte utiliser entre autres des panneaux photovoltaïques.

La France, avec son électricité fortement décarbonée (merci le nucléaire) et une position intéressante (nombreux ports maritimes, chemins de fer et réseau routier performants, etc.) attire pas mal d'entreprises pour ces nouvelles usines à batterie (appelées "gigafactory"). Les Hauts de France, avec Renault ElectriCity et Stellantis à Douvrin, sont déjà le "nid" des futures usines. Avec Vektor, cela pourrait créer encore plus de magnétisme pour d'autres implantations.

Dans la vallée...

La première livraison de batteries sorties de cette gigafactory dunkerquoise sera pour juillet 2025. La capacité de production initiale sera de 16 GWh par an (soit plus de 213 000 batteries de 75 kWh de capacité pour donner un ordre d'idée) et grimpera à 50 GWh par an en 2050. le site aura une superficie de plus de 150 hectares et fournira les constructeurs avec des usines implantées en Europe, mais aussi à l'international si besoin.

Vektor a été fondée il y a seulement deux ans (janvier 2020). La société a étudié 40 sites potentiels en France, en Espagne et en Italie. Dunkerque sort donc grand vainqueur de cette étude. Le site pourrait créer 1200 emplois directs, et plus de 3 000 emplois indirects rien que dans sa première phase. Surtout, comme dit précédemment, cela crée un nouveau pôle d'attractivité pour d'autres sociétés du même secteur, sous-traitants, etc.

Benoit Lemaignan, PDG de Verkor a déclaré : "Nous sommes maintenant impatients de travailler avec nos partenaires pour réunir toutes les conditions gagnantes afin de construire la meilleure usine de cellules de batterie au monde. Dunkerque est le meilleur choix parmi de nombreuses opportunités et je tiens vraiment à remercier toutes les personnes des territoires, ainsi que nos partenaires dont le Groupe IDEC, qui nous ont accompagnés dans cette démarche".

La construction de la Gigafactory Vektor devrait débuter en 2023. La R&D restera basée à Grenoble. Là-bas, le Verkor Innovation Centre (VIC) verra bientôt le jour.

À propos de Verkor

Fondée en juillet 2020, Verkor est une société française sise à Grenoble. Elle bénéficie du soutien de l’EIT InnoEnergy, du Groupe IDEC, de Schneider Electric, Capgemini, de Renault Group, EQT Ventures, Arkema, Tokai COBEX et du FMET géré par Demeter.

Vektor veut accélérer la production de batteries bas carbone en France et en Europe pour répondre à la demande croissante de véhicules électriques, de la mobilité électrique en général et du stockage stationnaire en Europe.

Illustration : Verkor modifiée par leblogauto.com

Pour résumer

Les usines de batteries électriques devraient "pousser comme des champignons" en Europe. La région des Hauts-de-France, se voit comme la vallée de la batterie avec un nouveau projet lancé par Verkor.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.