Cette ville met les bornes de recharge gratuites !
par Thibaut Emme

Cette ville met les bornes de recharge gratuites !

Cette métropole veut favoriser les mobilités douces et met tout en oeuvre. Déjà, elle a mis tous les transports en commun "gratuits". Cette fois, ce sont les bornes de recharge électrique pour voiture, moto et vélo qui sont désormais en accès sans paiement.

Zapping Le Blogauto Essai Opel Grandland GSE

Les 31 communes de la collectivité de Montpellier seront donc concernées par la gratuité d'accès au service E-Totem. Attention, il y a des restrictions : déjà, ce sont pour les résidents. Montpellier Méditerranée Métropole devrait en plus installer des centaines de bornes au sein de son territoire. C'est une première en France sur une si grande communauté de communes.

Gratuit pour la recharge en "mode éco"

« En effet, cette gratuité de la recharge électrique pour les voitures accompagne nos efforts en faveur des mobilités douces et de la décarbonation » explique Julie Frêche, vice-présidente de la métropole en charge des transports : « Nous avons choisi l’entreprise française E-Totem pour installer 600 Bornes de recharges sur toute la Métropole, ainsi qu’une centaine de points de recharge pour les vélos électriques ».

Les stations supplémentaires seront installées principalement à l'été 2024. Ces bornes proposeront deux types de recharges : charge lente à 3 kW, normale de 7,4 kW à accélérée à 22 kW, mais également des charge rapide de 50 à 150 kW. Les bornes E-City auront les premières charges, et les E-Fast les plus rapides. La gratuité de la charge ne sera que sur le mode éco à 3 kW. Le principe pour Montpellier est d'inciter les habitants à recharger leur voiture électrique tout en prenant les transports en commun "gratuits".

La métropole promouvra également son application M'Ticket. Les charges supérieures aux 3 kW seront à tarif préférentiel via l'application. Le prix est encore à vérifier car Julie Frêche évoque : 5 euros, pour une puissance comprise entre 7,4 et 22 kW et une recharge plus rapide à 50 kW à 8,75 euros en utilisant l'application M'Ticket. Mais on parle en quelle unité ? le temps ? Visiblement oui. Mais cela demande précision.

Gratuit : mais qui paie ?

Le terme de gratuité est un peu exagéré. En effet, transports en commun ou recharges lentes ne seront pas gratuits. C'est leur accès qui le sera. En revanche, ces services de mobilité ont un coût qu'il faut bien assumer. Pour la Métropole, ce coût important sera en partie supporté par une taxe dite de mobilité déjà en place depuis trois ans.

Elle est due par toute entreprise de plus de 11 salariés sise sur le territoire de la Métropole. La suppression des valideurs de ticket permettra également une économie de 2 millions d'euros qui abonderont le budget de ces plans de favorisation des mobilités douces.

En Norvège, pour favoriser le véhicule électrique, les parkings publics ont été équipés de simples prises depuis longtemps. Entièrement gratuites, ces charges lentes visaient à promouvoir le VE. Ici, Montpellier entend surtout faire que le véhicule reste stationné et que les habitants prennent les transports en commun. Tout en passant au VE grâce à des charges possibles plus nombreuses.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La Métropole de Montpellier va rendre gratuite la recharge électrique dans les 31 communes qui la composent. Mais attention, il faudra pour cela être résident de l'une des communes, et surtout choisir la charge lente à 3 kW.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.