50 km/h sur le périphérique parisien
Credit Photo - Ville de Paris
par Thibaut Emme
A quand le 30 km/h ?

50 km/h sur le périphérique parisien

La Mairie de Paris n'aime pas les bagnoles extérieures à la capitale et fait tout pour rendre les trajets pénibles. Dernière idée en date : passer le périphérique à 50 km/h et pérenniser la voie de covoiturage.

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Le périphérique de Paris, fort de 35 km, se parcourait encore il y a peu à 80 km/h maximum. Désormais passé à 70 km/h, il va bientôt être abaissé à 50 km/h. Pourtant, c'est une voie sans carrefour, sans passage piéton, et donc plutôt protégé ce qui autoriserait logiquement une vitesse plus élevée. Mais, à la Mairie, on estime que le périphérique est responsable de l'asthme dans les quartiers populaires (c'est connu que le périphérique ne passe pas dans les quartiers chics ou qu'on n'y souffre pas d'asthme).

L'annonce a été faite par la Maire elle-même lors la présentation du nouveau plan climat de la ville de Paris.

Dan Lert, son adjoint en charge de la transition écologique : "Comment accepter que des gamins qui vivent à proximité des autoroutes urbaines que sont le périphérique suffoquent à coup de crise d'asthme en particulier dans les quartiers populaires dans Paris", s'est ému l'élu. "Donc on avance sur la transformation du périphérique avec la mise en place de la voie dédiée au covoiturage et aux transports publics  et la limitation de la vitesse à 50 km/h sur cet axe majeur".

Car oui, en plus de la limitation qui passerait à 50 km/h, la voie covoiturage qui sera mise en place pour les JO 2024 (voie dite Olympique) sera pérennisée comme on le pré-sentait. Aucune date de mise en place n'a été officialisée, mais plusieurs informations évoquent le 14 septembre 2024, juste après les JO. Magnifique "héritage des jeux". Le site de la ville de Paris a encore connu une boulette (après les 2,50 m de plus d'un SUV par rapport à une voiture NDLA) puisque l'information du 14 septembre 2024 est apparue, avant d'être promptement retirée.

Pourquoi construire sur le périphérie si c'est pollué ?

Outre vouloir faire pleurer dans les chaumières en parlant des asthmatiques et des troubles respiratoires chroniques des Parisiens, la Mairie indique que la vitesse médiane sur le périphe est de 50 km/h la journée. En gros "cela ne changera pas grand-chose pour vous qui l'utilisez".

"Ces mesures contribueront à la poursuite de l’amélioration de la qualité de l’air", explique la Ville sur son site. "À Paris entre 2012 et 2022, la pollution aux particules fines a baissé de 30 %, et de 45 % pour les oxydes d'azote (NO2) à proximité du trafic routier". Evidemment, la municipalité évite soigneusement d'évoquer qu'en 10 ans les moteurs diesel (qui émettent les NOx NDLA) ont réduit bien plus que cela leurs émissions. Mais quand on veut noyer son chien on l'accuse d'avoir la rage.

Il y a 30 ans, le périphérique était à 90 km/h avant de passer à 80 km/h puis 70 km/h il y a 9 ans. Son tour fait toujours 35 km mais le parcourir prenant plus de temps, le trafic se reporte que l'A86 et la N104 (Francilienne). Mais là, la pollution intéresse moins Paris, c'est en banlieue.

A noter que AirParif dans ses études sur les polluants franciliens montrent toujours que les 2/3 des particules sont importées de l'extérieur de la région, par les vents dominants (et 1/3 produites sur place en partie par le trafic). Pour les NOx, ils sont issus de la combustion et sont pour moitié dus au trafic routier (camions, utilitaires et voitures) et, pour le reste, dus au résidentiel, aux aéroports, énergie, industrie, etc. Passer le périphérique à 50 km/h ne limitera pas les NOx puisque les voitures sont conçues pour avoir un creux de consommation et un pic d'efficience vers 70/80 km/h et qu'à 50 on a tendance à rouler en sous-régime, d'autant plus en Diesel (les bas régimes favorisent les émissions de NOx NDLA).

Enfin, si la Mairie de Paris se souciait des personnes habitant près du périphérique, elle n'autoriserait pas la construction d'immeubles à proximité, voire au-dessus du périphérique directement comme ce foyer de jeunes travailleurs (voir ici).

Site internet de la Ville de Paris

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le périphérique parisien va passer à 50 km/h après les jeux olympiques. Un bon moyen pour la Mairie de faire passer cette mesure, ainsi que la pérennisation de la voie de bus et covoiturage.

De 90 km/h encore il y a 30 ans, le périphe va encore ralentir en septembre 2024.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.