VW a vendu des modèles destinés à la destruction
par Thibaut Emme

VW a vendu des modèles destinés à la destruction

Nouveau scandale pour le groupe Volkswagen ? Sans doute. Le constructeur allemand a confirmé avoir vendu des modèles qui n'ont jamais reçu les homologations et qui auraient dû être détruits.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Selon le Spiegel, ce sont 17 000 véhicules concernés, selon VW, "seulement" 6 700. Bon, rassurez-vous, les véhicules ne sont pas, a priori, dangereux. Ce sont des véhicules de pré-série, qui ont servis à des tests ou des présentations, des salons, des séances photo, etc. Ces véhicules n'ont pas reçu d'homologation des autorités pour être mis à la route. Seuls les véhicules de série, postérieurs à ceux-ci, l'ont. Pour autant, ils ont été vendus entre 2016 et 2018, uniquement sous la marque VW.

Ainsi, selon les médias allemands, et confirmé par un porte-parole de VW, 4 000 véhicules ont été vendus en Allemagne en tant que véhicule neuf ou d'occasion. Le reste a été vendu en Europe et aux USA. Evidemment, 6 700 (ou 17 000) véhicules, ce n'est rien face aux millions de véhicules diesel avec le logiciel de triche aux émissions polluantes. Mais, pour l'image, cela indique que VW se fiche un peu des lois, de son propre pays même puisque deux tiers des véhicules ont été vendu en Allemagne.

Herbert Diess au courant depuis 2016 ?

Selon le Spiegel, le patron du groupe VW, Herbert Diess, était au courant de cette nouvelle affaire depuis 2016 alors qu'il était encore patron de la marque VW. De quoi éclabousser encore la "nouvelle" direction de VW et montrer que le groupe "n'a rien appris" du dieselgate. A noter que Diess aurait aussi été au courant pour le dieselgate avant qu'il n'éclate.

S'il n'y a pas eu d'accident a priori avec ces véhicules, VW bat le rappel. En effet, certains de ces véhicules de tests sont complètement différents des véhicules de production homologués et ne méritent que la casse. D'autres peuvent visiblement être mis à jour pour recevoir une homologation en bonne et due forme.

VW devrait recevoir a minima une amende (à fixer) pour chaque véhicule non homologué vendu. Et le groupe pourrait être poursuivi par plusieurs clients "floués". Du côté des concessionnaires, on râle encore pour l'image écorné. Ainsi que pour le fait de devoir s'excuser (moralement et financièrement) pour des erreurs faites en haut lieu.

Illustration : VW

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Nouveau scandale pour le groupe Volkswagen ? Sans doute. Le constructeur allemand a confirmé avoir vendu des modèles qui n'ont jamais reçu les homologations et qui auraient dû être détruits.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.