par Thibaut Emme

Voitures de location : ruptures de stocks à prévoir ?

Chaque année, le marché des voitures de location de courte durée connait un pic de demandes durant l'été. Cette année, il pourrait y avoir des pénuries dans certaines régions.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

On pourrait penser qu'avec la pandémie, il y a pléthore de voitures de location qui nous attendent sagement sur d'immenses parkings. Mais, les loueurs renouvellent assez souvent leur parc. De plus, face à l'ampleur de la pandémie en 2020, nombreux sont ceux qui avaient fortement réduit la voilure. Il faut dire qu'entre les confinements, et les restrictions de circulation (i.e. les touristes étrangers), le marché de la location de courte durée avait pris une grosse claque l'an passé.

Cette année, l'été s'annonce, pour l'instant "déconfiné", et bien que les touristes étrangers soient toujours absents du tableau, les Français devraient partir en vacances en France. Dès à présent, il y a des tensions dans certaines régions sur certains types de véhicules comme l'explique Pierre Feisthauer, représentant du site de réservation Carigami. Par exemple en Corse, où les ruptures ou les menaces de rupture de stocks sont régulières l'été, les réservations de monospaces ou de véhicule de 9 places sont déjà en forte tension.

Les parcs des loueurs ne se refont pas en un claquement de doigts. On a donc une situation un peu ubuesque avec une activité en berne de près 50% par rapport à 2019, mais des pénuries à prévoir. C'est une sorte de flou sur la sortie de crise sanitaire qui est en grande partie à l'origine de ces manques possibles. La France n'est pas la seule dans ce cas-là, que ce soit en Europe, ou bien aux USA où la reprise est encore plus forte.

Certains ont quand même anticipé

Certains loueurs ont pu anticiper le retour de la demande comme Sixt. Jean-Philippe Doyen, son Président, assure : "On ne redoute pas de pénurie car nous avons anticipé le renouvellement de la flotte dès l’automne. Nous avons encore beaucoup de disponibilité sur tout type de véhicule. Nous avons aussi renforcé notre offre de véhicules électriques et hybride".

Le manque d'anticipation n'est pas le seul en faute. En effet, nous vous en parlons depuis plusieurs semaines, il y a une tension également sur l'approvisionnement en puces électroniques et semi-conducteurs. L'industrie automobile pourrait avoir du mal à répondre à une demande plus forte de la part des loueurs.

Pour mettre les choses en perspective, les grands loueurs renouvellent leur flotte tous les six mois à un an maximum. Pour pallier une éventuelle pénurie, certains véhicules pourraient être conservés plus longtemps, mais cela se répercute directement sur le coût de leurs contrats avec les constructeurs.

Cette tension provoque déjà des hausses de prix selon certains acteurs. Chez certains loueurs, on est à +50% par rapport à 2019 pour un même véhicule à la même période. Chez d'autres, c'est carrément +100% à +150% par rapport à 2020, année où certains prix anormalement bas avaient été constatés. Parmi les destinations très demandées, avec peu de locations possibles, il y a la Corse par exemple.

Notre avis, par leblogauto.com

Un grain de sable comme une pandémie mondiale et ce sont des mécaniques bien huilées qui se grippent. Pour relancer la machine, cela demande des mois, et surtout de la visibilité à moyen ou long terme. Pour ceux qui ont prévu de louer leur voiture durant les vacances d'été, il va donc falloir s'y prendre largement à l'avance, et prévoir un budget plus important.

Sinon il reste des possibilités alternatives comme la location entre particuliers, ou de se déplacer avec sa voiture directement. Ce sera à chacun de faire ses calculs pour voir la solution la moins onéreuse, mais aussi la plus pratique.

Quant aux constructeurs, ils se frottent certainement les mains de voir la demande repartir, pour peu qu'ils puissent y répondre favorablement.

Pour résumer

Chaque année, le marché des voitures de location de courte durée connait un pic de demandes durant l'été. Cette année, il pourrait y avoir des pénuries dans certaines régions.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.