Stationnement : 225 € pour 6 heures à Paris dès octobre 2024
par Thibaut Emme

Stationnement : 225 € pour 6 heures à Paris dès octobre 2024

On connaît la très forte hausse du tarif de stationnement à Paris et cela "pique" sévèrement. Tenez-vous bien, cela pourra monter à 225 euros pour six heures de stationnement, soit plus de 37 € de l'heure. Tarif que seuls les plus riches pourront se payer.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Rappelez-vous, la Mairie avait organisé une "consultation" des Parisiens pour savoir s'ils voulaient instaurer un tarif SUV. A grand renfort de fausses informations (l'affiche présentant un 4x4 par exemple) ou de discours pathos, la Mairie a peiné à atteindre les 5,68% de participation. Mais, les absents ont toujours tort et la municipalité a donc pris cela comme un "oui".

Sauf qu'entre temps, ce que l'on soulignait depuis le début est en train de percuter dans l'opinion publique : ce ne sont pas les SUV qui sont visés, mais juste les véhicules de 1600 kg ou plus (dans un premier temps). Thermiques ou hybrides de plus de 1600 kg seront alors soumises à un tarif triplé. Les électriques ne sont pas oubliées avec, cette fois, une barre à 2 tonnes. Un Porsche Taycan par exemple sera soumis à ce "super tarif" bien que n'ayant rien d'un SUV.

Dès le 1er octobre 2024, le triplement sera effectif, et le tarif sera même progressif pour être encore plus prohibitif. De 18 € de l'heure dans les arrondissements centraux (de 1 à 11), ou un peu moins de 12 €/h pour les arrondissements extérieurs (de 12 à 20), le tarif s'envole passé 2 heures de stationnement. Au total, cela peut atteindre donc 225 € pour 6 heures. Pourquoi 6 heures ? Car c'est le maximum autorisé "consécutivement sur le même emplacement". En théorie, il faudra déplacer (et retrouver une place) le véhicule et relancer le stationnement. Ou le faire toutes les 2 heures pour bénéficier du "petit" tarif. Restera donc le stationnement en parking concédé dont les tarifs pourront augmenter à loisir. Stationner dans Paris deviendra un luxe.

Pour ceux qui voudraient "jouer" à cache-cache et ne pas payer. La Municiaplité a fortement investi (via des sociétés privées) dans les véhicules LAPI (lecture automatique de plaque d'immatriculation). Cela permet de traquer les plaques qui n'ont pas un "ticket" de stationnement et de verbaliser d'un FPA (forfait post stationnement) égal à 6 heures de stationnement. Et les FPS sont cumulables.

C'est le tarif poids lourd...

D'ailleurs, la municipalité a commis une boulette en présentant sa résolution. En effet, la Mairie a souhaité introduire un tarif résidentiel payant pour les véhicules électriques ou hybride rechargeables. De 0 € à 1,50 € par jour (tarif résidentiel normal). Cette mesure surprise a suscité une telle levée de boucliers que la mairie a fait marche arrière. Pour les résidents, il n'y aura pas de triplement de tarif, même pour les "SUV" ou véhicules de plus de 1600 kg. Attention, le tarif résident est restreint à quelques rues autour de son domicile. A la limite, louer un taudis sous les toits permettra quelques économies en passant "résident" pour quelqu'un qui vient régulièrement ou quotidiennement dans Paris.

Durant les débats, l'opposition a souligné par exemple une mesure pour "[un] 'remplissage des caisses' (sic.) à tout prix pour tenter de couvrir la 'dette abyssale' de la Mairie" par la voix de Franck Margain, élu Les Républicains du 12e arrondissement. En 2022, le stationnement a rapporté 335 millions d'euros à Paris et cela continue de grimper année après année. Cela représente environ 3% du budget de la Mairie (11,3 milliards d'euros pour 2024 NDLA).

A noter, cocasse, que le tarif triplé est celui qui est appliqué aux poids lourds. Dès lors, on voit déjà ce qu'il va arriver. Comment un poids lourd pourrait payer aussi "peu" qu'un véhicule particulier ? Allez hop ! On triple le tarif.

Notre avis, par leblogauto.com

Si l'intention réelle de la Mairie de Paris était de vraiment éviter les "gros" véhicules intra-muros, elle aurait fait un tarif quintuplé ou plus (l'interdiction d'entrer dans IM en fonction du poids étant à priori impossible légalement). Là, on a l'impression d'une mesure visant surtout à engranger plus de sous provenant du stationnement. Car des gens qui préfèrent prendre leur voiture plutôt que les transports en commun - indigents bien souvent - de la Capitale, il y en aura toujours.

Au mieux, il y aura une épidémie de voitures de moins de 1600 kg. Et parmi elles, certaines sont "encombrantes", tout ce que voulait (parait-il) éviter la Mairie. Exemple, un Renault Espace E-Tech full hybrid, c'est 1584 kg "à vide en ordre de marche", pour plus de 4,70 m de long et plus de 2 m de large avec les rétroviseurs. Pourtant, pas de triplement de tarif. Idem pour le Tesla Model Y qui mesure 4,75 m de long mais reste sous les 2 tonnes (pour pas grand chose).

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La Municipalité de Paris a voté le triplement du tarif de stationnement pour les non résidents conduisant un véhicule de plus de 1600 kg (ou 2000 kg pour un 100% électrique). Fini le terme de SUV et la douloureuse est...douloureuse avec des tarifs débutant à 18 € de l'heure et pouvant grimper à 225 € pour 6 heures continues

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.