par Thibaut Emme

Libre importation de véhicules à Cuba : adieu la Havane de carte-postale ?

Depuis 2011 les Cubains ont l'autorisation d'acheter librement des voitures. Oui mais dans les faits les importations étaient toujours soumises à approbation des autorités et ne passaient qu'au compte-goutte (souvent pour les riches qui peuvent se le permettre). Désormais après plus de 50 ans de blocage les importations sont libérées. Un nouveau marché à conquérir !

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le journal Granma rapport que le Conseil des Ministres a approuvé une proposition du Président cubain Raul Castro, frère de Fidel, d'autoriser librement l'importation de de motos, voitures, utilitaire et mini-bus, neufs ou d'occasion. "De nouvelles normes encadrant l'importation et la commercialisation de véhicules à moteur [seront] publiées dans les prochains jours au Journal Officiel".

Mais qui dit libre importation ne dit pas libéralisation à tout crin : les importations se feront via des concessionnaires officiels de l'Etat cubain et le produit des ventes des véhicules importés sera réinjecté dans le développement des transports publics. Quoi qu'il en soit cette ouverture devrait provoquer un afflux de nouveaux modèles (les Américains s'en frottent déjà les mains) et les belles anciennes qui continuent tant bien que mal de rouler à Cuba et sont devenues des images d'Epinal de l'île communiste pourraient devenir une espèce menacée.

Source : Granma, illustration : RedBull

Pour résumer

Depuis 2011 les Cubains ont l'autorisation d'acheter librement des voitures. Oui mais dans les faits les importations étaient toujours soumises à approbation des autorités et ne passaient qu'au compte-goutte (souvent pour les riches qui peuvent se le permettre). Désormais après plus de 50 ans de blocage les importations sont libérées. Un nouveau marché à conquérir !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.