Les pneus
Credit Photo - KM77 (capture vidéo)
par Thibaut Emme
Smart et le test de l'élan, une histoire de désamour

Les pneus "verts" sont-ils dangereux ?

Avec les véhicules électriques, on a un foisonnement de pneumatiques bas coefficient de frottement, alias pneus verts. S'ils permettent de baisser la consommation et donc d'augmenter l'autonomie, ne rendent-ils pas dangereux ces véhicules électriques ? La dernière vidéo de KM77 semble le montrer.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Les Espagnols de KM77 se sont faits les spécialistes, avec les Suédois de Teknikens Värld, du test de l'élan. Cette fois, ils s'attaquent à la Smart #1 Brabus 100% électrique. Et ils ne sont pas tendres. La voiture accélère certes fortement, mais est loin de la sportive idéale. Déjà, elle est haute et cela se voit dans le roulis qu'elle prend sur le slalom ou le "moose test". Mais, en plus, elle est lourde : 1900 kg à vide.

Trop lourde, trop permissive

Avec l'avènement de l'électronique, il n'y a plus de mauvaise voiture. Toutefois, il existe toujours des châssis limités qu'il faut obligatoirement et fortement béquiller par l'électronique. Ici, il semble que cela ne fasse pas de miracle. Mais, il semble aussi que ce soit les pneumatiques bas frottement qui n'aident pas la Smart #1 Brabus à s'en sortir convenablement.

Il faut dire que ces gommes sont faites pour baisser les pertes par frottement des roues sur le bitume. Et la plupart du temps, cela s'accompagne d'un allongement de la longueur de freinage, et d'une tenue de route dégradée. Ici, KM77 souligne l'absurdité d'avoir des pneus basse résistance de roulement sur un modèle "sportif" de près de 430 chevaux 4 roues motrices.

La Smart #1 Brabus s'en sort plutôt bien dans le slalom avec un temps devant bien des voitures "sportives". C'est dans le test de l'élan que cela se complique. En entrant à 77 km/h (vitesse cible de réalisation du test), la voiture réagit très mal au changement de direction et l'électronique ne la corrige pas. Elle sort du test en travers. Même à une vitesse bien plus basse de moins de 70 km/h, la réaction est la même. Selon KM77, l'ESP ne réagit pas assez et la voiture se balade.

Survireuse, joueuse, mais est-ce que cela a du sens sur route ouverte ?

La meilleure vitesse d'entrée pour ce test sera finalement de 65 km/h. Et même à cette vitesse, il faut un conducteur alerte et habitué puisque la voiture sur-vire légèrement et il faut contrebraquer pour sortir du test. Un conducteur lambda, surpris, et qui doit effectuer cette manœuvre s'en sortirait-il ? Pas sûr du tout.

Concrètement l'ESP est trop permissif et le roulis bien trop présent. Cela conjugué avec des gommes bas frottement, la voiture part en dérive facilement. Sur un circuit ou une route fermée, c'est sans doute amusant à conduire et KM77 souligne son côté progressif dans la dérive, jamais dangereux. Mais sur route ouverte avec un conducteur non entraîné, cela donne quoi ?

Pour compléter ce test, il aurait été intéressant de voir la même voiture chaussée de pneus sportifs plus adaptés à sa puissance et son couple.

Notre avis, par leblogauto.com

Smart va-t-il devoir réviser son ESP ? Il est visiblement trop laxiste. Sur d'autres modèles sportifs, l'ESP castre la voiture mais peut être rendu un peu plus souple, ou carrément être déconnecté. Ici il manque visiblement le mode castrateur.

Au moins la voiture n'échoue pas au test comme la première Smart ForTwo (dont le test suivait la catastrophe de la Classe A et avait poussé Mercedes à repousser la commercialisation). Ici, disons qu'elle est mauvaise mais passe tout de même à plus de 60 km/h. Certaines voitures dépassent les 80 km/h en entrée de test.

Pour Smart, il ne devrait pas y avoir de "bad buzz" en vue car la voiture ne se montre pas dangereuse. Mais c'est un très mauvais résultat pour une voiture de la galaxie Mercedes.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La Smart #1 Brabus réalise un très mauvais score au test de l'élan de KM77. En cause plusieurs choses dont un ESP permissif, un poids trop important et des suspensions trop souples. Mais, les pneus bas frottement n'arrangent pas le tableau.

C'est une monte idiote quand on présente la version Brabus comme la plus sportive de la gamme.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.