par Le Blog Auto

Les casques moto et auto sont-ils les mêmes ?

Quand on tient à la sécurité de sa tête, et donc à sa vie, tout en voulant faire du sport motorisé, on utilise un casque. Mais, peut-on utiliser un casque de moto dans son automobile sur circuit ? Et l’inverse ?

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Il n’y a pas qu’en compétition que l’on doit mettre un casque à moto. Il est obligatoire en France et dans beaucoup de pays pour pouvoir rouler. Il faut dire qu’on y met la chose la plus précieuse chez nous, notre cerveau. Les casques de moto, scooter, ou motocyclette, sont conçus selon des normes de protection imposées.

Le principe de base est toujours le même, maintenir le casque sur la tête et absorber les petits chocs comme les plus grands, pour minimiser l’énergie transmise au cerveau et au crâne. Pour autant, ils ne protègent pas tous de la même façon car il y en a de différentes formes : intégral, jet, modulable, cross, etc.

Les « jets » vont laisser le bas du visage découvert tandis que les casques intégraux ont une mentonnière qui augmente la protection de la tête. Quand on regarde un casque de moto et un casque automobile, les différences ne sautent pas forcément immédiatement aux yeux. Et pourtant.

Les formes des casques intégraux moto et auto ne sont pas tout à fait les mêmes. Cela tient principalement au fait qu’à moto on va pouvoir s’allonger sur le réservoir. Résultat la visière sera souvent plus grande et remontera plus haut. Les casques « jets » sont plus similaires en forme et en protection.

Un casque pour moto peut aussi avoir des appendices aérodynamiques pour canaliser les turbulences de l’air. Les modèles simples pour automobile n’auront pas ces « ailerons ». En revanche, ils peuvent être équipés d’accroches pour le système HANS (Head And Neck Support), le système de retenu de la nuque en cas de choc.

Peut-on utiliser son casque en stage de pilotage ?

Oui et non. Après cette réponse dite de Normand, détaillons. La plupart des écoles de pilotage vont accepter que l’on utilise son propre casque lors d’un stage de pilotage. Que ce soit un casque moto ou auto, on pourra l’utiliser dans une automobile. C’est souvent une question d’hygiène, mais aussi de confort.

En effet, tous les casques ne taillent pas de la même façon et n’ont pas non plus la même forme. Un intégral peut avoir une mentonnière trop « serrée » pour certains visages. Pour l’hygiène, les écoles de stage prennent évidemment toutes les précautions en désinfectant les casques, en obligeant à l’utilisation des charlottes, etc. Mais, elles comprennent tout à fait que l’on préfère son propre casque.

Attention toutefois, il y a des écoles de pilotage qui refusent l’utilisation de n’importe quel casque. Ce sont souvent pour les pilotages de monoplace. Les jets seront alors proscrits et l’intégral obligatoire. Certaines vont même plus loin en demandant obligatoirement un casque ignifugé et dument homologué FIA (Fédération Internationale de l’Automobile). Ces casques résistent quelques instants aux flammes qui peuvent survenir en cas d’accident. Ces écoles demandent aussi très souvent le port d’une combinaison elle-aussi homologuée FIA et résistante au feu.

Enfin, il existe des casques spécifiquement conçus pour le rallye. Ou plutôt conçus pour accueillir un système de communication microphone et haut-parleur pour que pilote et copilote puissent communiquer entre eux.

Le look du casque est important évidemment. Mais plus qu’un beau dessin ou une belle décoration, il faut choisir un casque qui suit les normes minimales, voire mieux et qui conviendra à votre pratique, moto ou auto.

Pour résumer

Peut-on utiliser un casque de moto dans son automobile sur circuit ? Et l’inverse ? Les casques pour moto et pour auto ne sont pas tout à fait identiques bien qu'ils remplissent la même fonction : protéger la tête et le cerveau.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.