Credit Photo - Google Maps
par Thibaut Emme

Luxembourg : La gratuité des transports ne change rien

Le Luxembourg a décidé au 1er mars 2020 de rendre tous les transports en commun gratuits (sauf la première classe dans le train). Pour autant, si la mesure peut séduire sur le papier, dans les faits, les embouteillages persistent et la voiture reste toujours la chouchoute. Pourquoi ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La mesure est appréciée des Luxembourgeois qui se targuent d'être le premier pays au monde à avoir mis la "gratuité" pour tous les transports en commun (TC). La société dans son ensemble paie pour cette gratuité et cela peut à la fois être vu comme une mesure sociale ainsi qu'environnementale. Pourtant, "20 Minutes" nous rapporte que finalement cela n'a pas changé grand-chose. Certains visiteurs sont toujours interloqués de ne pas avoir à payer de titre de transport, mais pour les usagers réguliers, passé l'engouement du début, le soufflet est retombé.

Les débuts timides ont été évidemment mis sur le compte du confinement contre la Covid-19 qu'a adopté le Luxembourg. Mais nous sommes près de trois ans après et les transports en commun ne font pas plus recette. Selon le quotidien gratuit, 25 millions de trajets trains étaient réalisés en 2019 dans le Duché, contre à peine 16,6 millions en 2021. On attend les chiffres de 2022, mais ils ne seront pas au niveau de 2019.

Pourquoi la gratuité ne fait pas recette ?

La gratuité est une très bonne mesure pour ceux qui prenaient déjà les TC. Ce sont souvent des travailleurs dits pauvres et pour eux c'est une mesure sociale importante. En revanche, pour ceux qui ne prenaient pas les TC, ce n'était pas le coût le véritable souci. La gratuité n'a pas créé d'appel d'air et n'a pas converti cette population qui préfère encore le confort de sa voiture et surtout sa souplesse.

En effet, on part à l'heure que l'on veut sans attendre un bus, un train, un tram, etc. On n'a pas besoin de correspondance, et dans bien des cas, on met finalement moins de temps qu'en TC. C'est d'ailleurs encore et toujours les principales raisons avancées par ceux qui préfèrent leur voiture. La souplesse permet aussi d'aller dans une salle de sport après le travail, à un rendez-vous avec des amis, etc.

Autre point et non des moindres : la promiscuité ! Dans son véhicule, on peut covoiturer avec des collègues, des amis qui n'habitent pas loin, ou ne pas covoiturer du tout et être tranquille. Dans les TC, on est forcé de cohabiter avec tout un tas de personnes que l'on n'a pas envie de côtoyer. Le Luxembourg continue de développer son réseau de TC année après année. Mais le fait-il en vain ? Plus que la gratuité, la praticité des TC est le levier le plus puissant pour convaincre les gens de changer leurs habitudes. Certaines villes (en France notamment) ont choisi de rendre la voiture largement moins pratique plutôt que d'améliorer son réseau de transports en commun.

Chose cocasse, les trains sont gratuits dans la gare de Luxembourg, mais pas les toilettes. Il y a des priorités.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Près de trois ans après le lancement des transports en commun gratuits, le Luxembourg doit se rendre à l'évidence, ce n'est pas encore demain que les gens délaisseront leur voiture.

Pourquoi ? Souplesse d'horaires, praticité, pertinence des trajets et un soupçon de misanthropie qui nous pousse à préférer le cocon de la bagnole, quitte à payer.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.