Faille de sécurité chez Tesla ?
par Thibaut Emme
Il déverrouille et part avec la Tesla d'un autre

Faille de sécurité chez Tesla ?

Un Canadien a réussi, par mégarde, à déverrouiller et faire démarrer une Tesla Model 3 qui ne lui appartenait pas. A l'inverse l'autre propriétaire a réussi à lui prendre la sienne. Un gros souci de sécurité visiblement chez Tesla.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Il y a une semaine à Vancouver au Canada, le propriétaire d'une Tesla Model 3 pense entrer et démarrer sa propre voiture. Il faut dire que nombre de ces modèles sont blancs et se ressemblent tous. Surtout, il ne change rien à ses habitudes puisqu'il ouvre la voiture en utilisant l'application mobile de la marque, comme tous les jours. Cela permet d'utiliser son téléphone comme une clé. Cela lui permet même de démarrer la voiture et s'en aller.

Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il s'aperçoit que ce n'est pas sa voiture. Rajesh Pandev contacte alors le propriétaire du véhicule emprunté. Ce dernier avait lui aussi réussi à déverrouiller la voiture de Pandev. Selon le Washington Post, l'autre propriétaire lui aurait alors envoyé "Je pense que vous conduisez la mauvaise voiture".

Autorisé sur au moins deux voitures

Pour éviter de se faire traiter de menteur ou de mythomane, Rajesh Pandev a pris soin de tout filmer. Les propriétaires ont demandé des comptes à Tesla car c'est une grosse faille de sécurité alors que justement cette application est censée protéger les propriétaires tout en leur permettant un accès facilité à leur voiture.

Le Canadien a aussi prévenu la presse et raconté son histoire sur les réseaux sociaux.

Rajesh Pandev a tenté de contacter Tesla pour obtenir des réponses. Avant de prévenir la presse, il a également tenu à protester contre ce dysfonctionnement sur les réseaux sociaux.

Notre avis, par leblogauto.com

A l'époque des simples clés, il n'était pas rare de pouvoir ouvrir et démarrer plusieurs voitures avec une seule clef. Puis avec l'électronique et les transpondeurs, c'est devenu plus rare. Mais, on pensait tout de même qu'avec la technologie connectée et une voiture à plus de 50 000 €, ce serait de l'histoire ancienne !

Il y a visiblement un gros souci d'identifiant non unique chez Tesla et cela ne met pas du tout en confiance. Ici, cela s'est rapidement et bien terminé, mais imaginez quelqu'un de malintentionné ou si la police s'en était mêlée. Tesla n'a pas encore réagi.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Avec les clés numériques sur smartphone, on pensait en avoir fini de certaines bizarreries de clefs. Que nenni puisqu'un Canadien de Vancouver a pu ouvrir et partir avec une voiture qui n'était pas la sienne.

L'histoire se termine bien, mais Rajesh Pandev attend désormais des réponses de la part de Tesla sur ce qui s'apparente à une grosse faille de sécurité.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.