par Raphael Caplan

Novembre : 1,2% de décès en plus sur les routes

Aïe, le nombre de morts sur les routes françaises en novembre 2005 est reparti à la hausse par rapport à 2004 (+ 1,2%, soit 406 victimes au lieu de 401). Le nombre de blessés suit la même tendance, avec un total de 9008 personnes atteintes, soit + 0,3%. Idem pour le total des accidents : 7198 au lieu de 7155.
Des chiffres défavorables, justifiés selon la Sécurité Routière par une météo défavorable. Dominique de Villepin y est allé de son analyse, avec une pertinence rare, puisque d'après lui, il y voir l'influence des émeutes dans les banlieues. On a donc l'air si stupide? Il est évident qu'il faut cacher l'absence de vraie politique de formation des conducteurs en France. La privatisation des autoroutes va sûrement avoir un effet néfaste aussi, car le tarif des péages va augmenter. Conséquence : les gens se reporteront sur les axes gratuits, non sécurisés.
Côté pile, on déclare la sécurité routière priorité nationale. Côté face, on se refuse à consacrer les budgets nécessaires. On en profite même pour gagner de l'argent avec les radars automatiques, qui une fois de plus, prouvent leur inutilité.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Aïe, le nombre de morts sur les routes françaises en novembre 2005 est reparti à la hausse par rapport à 2004 (+ 1,2%, soit 406 victimes au lieu de 401). Le nombre de blessés suit la même tendance, avec un total de 9008 personnes atteintes, soit + 0,3%. Idem pour le total des accidents : 7198 au lieu de 7155.
Des chiffres défavorables, justifiés selon la Sécurité Routière par une météo défavorable. Dominique de Villepin y est allé de son analyse, avec une pertinence rare, puisque d'après lui, il y voir l'influence des émeutes dans les banlieues. On a donc l'air si stupide? Il est évident qu'il faut cacher l'absence de vraie politique de formation des conducteurs en France. La privatisation des autoroutes va sûrement avoir un effet néfaste aussi, car le tarif des péages va augmenter. Conséquence : les gens se reporteront sur les axes gratuits, non sécurisés.
Côté pile, on déclare la sécurité routière priorité nationale. Côté face, on se refuse à consacrer les budgets nécessaires. On en profite même pour gagner de l'argent avec les radars automatiques, qui une fois de plus, prouvent leur inutilité.

Pour résumer

Aïe, le nombre de morts sur les routes françaises en novembre 2005 est reparti à la hausse par rapport à 2004 (+ 1,2%, soit 406 victimes au lieu de 401). Le nombre de blessés suit la même tendance, avec un total de 9008 personnes atteintes, soit + 0,3%. Idem pour le total des accidents : 7198 au lieu de 7155.
Des chiffres défavorables, justifiés selon la Sécurité Routière par une météo défavorable. Dominique de Villepin y est allé de son analyse, avec une pertinence rare, puisque d'après lui, il y voir l'influence des émeutes dans les banlieues. On a donc l'air si stupide? Il est évident qu'il faut cacher l'absence de vraie politique de formation des conducteurs en France. La privatisation des autoroutes va sûrement avoir un effet néfaste aussi, car le tarif des péages va augmenter. Conséquence : les gens se reporteront sur les axes gratuits, non sécurisés.
Côté pile, on déclare la sécurité routière priorité nationale. Côté face, on se refuse à consacrer les budgets nécessaires. On en profite même pour gagner de l'argent avec les radars automatiques, qui une fois de plus, prouvent leur inutilité.

Raphael Caplan
Rédacteur
Raphael Caplan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.