par Le Blog Auto

Mieux revendre sa voiture

Vous avez décidé de vous séparer de votre véhicule et vous vous demandez s’il existe par exemple une saison pour mieux vendre sa voiture, ou des « trucs et astuces ». Eh bien oui, et on en fait la liste.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Aussi étrange que cela puisse paraître, il y a des saisons pour revendre un véhicule. Cette saison va dépendre du type de véhicule. Par exemple, un cabriolet, un coupé-cabriolet ou une automobile découvrable se vendra d’autant mieux au début ou en plein été, ou après un printemps particulièrement beau. A l’inverse, l’hiver est sans doute la mauvaise saison.

Le mois de janvier est considéré comme le mois le plus mauvais pour une transaction automobile. Et ce, quel que soit le véhicule, son âge, son type. La rentrée de septembre, en revanche, sera profitable aux citadines, mais aussi aux véhicules de plus de 5 ans d’âge. Ces données sont le fruit d’années du marché de l’occasion compilées. Familiales, monospaces, SUV se vendront mieux de leur côté juste avant les grandes vacances.

Toutefois, il n’y a pas que d’attendre la bonne période qui peut vous permettre de mieux vendre une voiture. Surtout que l’on n’a pas forcément toujours le choix de la date de mise en vente. Il y a également la zone géographique de la vente. En effet, revendre un véhicule Diesel se fera plus facilement en dehors des grandes villes où les zones à faible émission commencent à être mises en place. Les futurs acheteurs préfèreront des véhicules pouvant circuler dans les ZFE. Ce sera le cas des véhicules hybrides rechargeables ou des véhicules 100% électriques.

Bien préparer sa vente

Revendre un véhicule, cela ne s’improvise pas. Déjà, il faut savoir si vous voulez vendre à un professionnel ou à un particulier. Chacun aura des avantages et des inconvénients. Le professionnel vous donnera moins d’argent contre votre véhicule. En revanche, il se charge de tous les papiers et vous n’entendez plus parler du véhicule une fois la transaction effectuée.

En vendant à un particulier, on évite la marge du pro, et on obtient donc théoriquement plus d’argent. Par contre, cela demande d’avoir confiance dans l’acheteur, ou de border l’échange avec un chèque de banque par exemple. Dans tous les cas, préparer la vente vous évitera des délais mais peut aussi améliorer le montant obtenu de votre véhicule.

Cette préparation commence par rechercher toutes les factures concernant le véhicule. Remplacement de la courroie de distribution, vidange, révision, changement des pneumatiques, des freins. Tout ce qui peut montrer le bon entretien du véhicule est bon à prendre. Cela rassure aussi l’acheteur en minimisant les surprises possibles. Il sera alors moins enclin à négocier, surtout si les changements sont récents.

Bichonnez aussi votre automobile. Un véhicule nettoyé, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, suscitera, là encore, moins de négociation. A vous l’aspirateur, le nettoyant plastique (attention aux odeurs trop fortes), le passage au jet à haute pression et pourquoi pas un coup de polish. Si la carrosserie est un peu défraîchie, un passage chez un pro du lustrage peut valoir le coup.

Avoir des arguments et un juste prix

Pour qu’un véhicule se vende vite et bien, il doit être présenté au « bon » prix. Plusieurs méthodes pour le fixer : la cote argus, les véhicules équivalents déjà en vente, etc. Un prix trop haut et personne ne se présentera pour acheter, ou alors ils chercheront un gros rabais. A l’inverse, un prix trop bas suscitera la méfiance. Attention à ne pas préciser dans votre annonce « urgent » ou autre chose qui donnent un avantage à l’acheteur qui sait que vous devez aller vite dans la vente.

Rédigez une annonce qui dit tout du véhicule, sans cacher les défauts éventuels. L’effet déceptif d’un acheteur qui découvre une rayure ou un défaut non indiqué peut être très fort et peut le faire fuir. Prenez des photos flatteuses du véhicule où on le voit en entier. N’hésitez pas à le prendre sous toutes les coutures quitte à conserver des clichés pour ceux qui sont intéressés. Cela montre qu’il n’y a rien à cacher là encore.

Une fois l’annonce rédigée et votre prix fixé, listez les arguments en faveur de votre véhicule comme sa rareté, son moteur, sa série limitée, un équipement recherché ou autre. Non fumeur, stationnement dans un garage fermé, entretien suivi, etc. Autant d’arguments à sortir à un acheteur voulant négocier le prix à la baisse. Si vous avez un contrôle technique vierge de moins de six mois, c’est un plus avant la vente. Il est obligatoire.

Une fois votre  acheteur et un accord trouvés, il ne vous restera plus qu’à faire les papiers de cession. Désormais, tout se fait par le site internet de l’ANTS.

Pour résumer

Quand on a décidé de vendre son véhicule, il y a des trucs et astuces à connaître pour mieux négocier une reprise par un professionnel ou une revente à un particulier.

Mois de vente, propreté du véhicule, historique, arguments pour répondre aux critiques, etc. On vous dit tout.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.