par Thibaut Emme

Hausse du nombre de tués sur la route en août 2022

L'ONISR publie les chiffres de la sécurité routière pour le mois d'août 2022 et ils ne sont pas bons. En effet, on constate une hausse par rapport à 2021 de 12%, mais également par rapport à 2019, dernière année pré-covid.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Selon le baromètre de l'Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière (ONISR), le nombre de tués sur les routes métropolitaines en août 2022 s'est établi selon le bilan provisoire à 305. C'est 32 tués de plus qu'au même mois, en 2021 soit une hausse de 12%. Par rapport à 2019, la hausse est plus modérée : +12 tués ou +5%. Il faut remonter à 2015 (7 ans) pour trouver un mois d'août "pire" que celui de 2022. Depuis le début de l'année 2022, le nombre de tués est de 3 317 soit une hausse de 622 tués par rapport à 2021 (+23%). Comparé aux 8 premiers mois de 2019, la hausse est de 73 tués soit 2%.

Du côté des accidents, on en dénombre 3 995 soit une baisse de 359 (8%) par rapport à 2021. Par rapport à 2019 la baisse est de 258 soit 6%. En revanche, depuis le début de l'année, il y a eu 919 accidents corporels de plus qu'en 2021 soit une hausse de 3%. Par rapport à 2019, c'est en baisse de 4% soit 1 622 accidents de moins. C'est tout de même un total de 34 678 accidents.

Moins d'accidents, mais plus de morts

En ce qui concerne les blessés, les forces de l'ordre en ont comptabilisé 5 184 en août 2022 contre 5 757 en 2021. C'est 573 de moins ou 10% de baisse. Par rapport à 2019, on est à -428 soit -8%. Depuis le début de l'année 2022, il y a eu 43 416 blessés répertoriés soit une hausse de 912 par rapport à 2021 (+2%) et une baisse de 2 381 blessés (-5%) par rapport à 2019.

Evidemment, la pandémie de Covid-19 et les confinements ont perturbé les statistiques. C'est pour cela que l'on compare à 2019 quand il y avait touristes et trafic routier à plein régime. Pour la première fois depuis la pandémie, le nombre d'automobilistes tués sur les 12 derniers mois (1 637) dépasse l'année 2019 en entier (1 622). C'est sans doute un signal à regarder. Cette année il y a eu le retour des touristes, et les Français qui sont partis en congés, l'ont fait essentiellement en France.

D'ailleurs, cela se traduit par une hausse du trafic de 5% entre août 2021 et août 2022. Selon le dataviz du CEREMA, les samedi d'août ont même montré une hausse de 10% par rapport à l'an dernier. Qui dit plus de trafic dit souvent plus de morts (et inversement).

Attention à l'automne

C'est ce "trafic" en hausse qui fait que les cyclistes paient un lourd tribut avec 243 tués sur les 12 derniers mois contre 213 sur tout 2019. Evidemment, ce sont surtout les automobilistes, poids-lourds et motocyclistes qui tuent ces cyclistes et font donc la hausse. Mais, cela traduit le plus grand engouement pour ce mode de déplacement depuis la crise Covid. On va vers l'automne et ces usagers très vulnérables (comme les piétons) vont devenir encore plus "invisibles" quand on sera entre chien et loup, le soir ou le matin. Redoublons donc tous de vigilance et surtout, montrons-nous patients pour doubler.

Pour rappel, hors agglomération, la distance pour dépasser un cycliste est d'au-moins 1,50 m. Pour donner un ordre de grandeur, une Peugeot 205 c'est 1,56 m de large ! Il faut donc laisser la place d'une 205 entre vous et le cycliste dépassé. Si ce n'est pas possible et bien on ne double pas ! Simple ! En ville, la distance minimum (minimum !) est de 1 m. Rien n'empêche de ne pas dépasser un cycliste, surtout si c'est pour se retrouver au feu rouge plus loin.

L'automne c'est également le temps des orages brutaux et soudains qui rendent la chaussée glissante et empêche de bien voir. C'est le temps des feuilles par terre (et elles ont déjà bien commencé de tomber avec la sécheresse) et donc des glissades. Enfin, c'est le temps de la baisse de luminosité et des animaux qui sortent des champs et des bois pile quand on rentre chez soi (ou qu'on en part le matin). Septembre et octobre voient toujours un net rebond des accidents de la route.

Pour résumer

Le mois d'août 2022 a vu le nombre de tués sur les routes de Métropole augmenter de 12% par rapport à 2021. La hausse est même là par rapport à 2019, année d'avant pandémie.

Cette hausse qui concerne les automobilistes, mais aussi les cyclistes traduit à la fois le retour du trafic routier d'avant confinements, mais aussi un nouveau mode de déplacement, à vélo.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.