par La rédaction
Astuce Auto

Voiture électrique : comment préserver son autonomie ?

La voiture électrique est un moyen de locomotion individuel très en vogue depuis une petite décennie. Au cœur de toutes les discussions et surtout depuis les rapports alarmants du GIEC, l'électrique éveille la curiosité de nombreux automobilistes soucieux d’entamer ou de poursuivre leur transition écologique. Si l’utilisation d’un véhicule électrique est avantageuse tant d’un point de vue environnemental que pratique, l’aspect économique suscite parfois quelques interrogations. Malgré les aides gouvernementales et l’absence de frais d’essence pour les modèles 100% électriques, le coût d’achat d’une voiture électrique peut s’avérer élevé selon notre budget auto, de même que celui d’un remplacement de batterie. Alors pour éviter des frais trop onéreux et épargner son portefeuille, il est essentiel de préserver l’autonomie de votre véhicule et par conséquent la batterie. Mais alors, comment éviter l’usure prématurée de cette dernière, quels sont les réflexes à adopter pour l’entretenir ? Nous répondons à vos questions.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Batterie électrique : comment et pourquoi s’altère-t-elle ? 

À l’instar de toutes les autres pièces automobiles, la batterie d’une voiture électrique n’a pas une durée de vie éternelle. Si elle n'est pas à changer régulièrement, celle-ci succombe généralement à l’usure après 8 à 10 ans, soit l’équivalent de 150 000 km parcourus. Toutefois, l’âge et la distance ne sont pas les uniques paramètres à prendre en compte. Pour un véhicule électrique, il sera ainsi plus adéquat d’évaluer la durée de vie d’une batterie selon les cycles de charge de cette dernière. Un cycle étant l’équivalent d’une charge complète (100%), les statistiques révèlent qu’une batterie peut bénéficier de 1000 à 2000 cycles de charge avant qu’elle ne soit altérée. Outre ces données, la longévité d’une batterie électrique varie également en fonction de nos habitudes de conduite. Il y a donc des gestes à privilégier et d’autres à éviter afin de la préserver davantage. 

Quels sont les bons réflexes à adopter ? 

Cela peut paraître anodin mais stationner son véhicule électrique dans un garage et non à l'extérieur permet de préserver sa batterie des changements extrêmes de température. En effet, les fortes chaleurs estivales altèrent considérablement la batterie et empêchent le véhicule d’atteindre ses capacités techniques optimales lorsqu’elle est en phase de recharge. C’est pour cela qu’il est d’ailleurs recommandé d’adopter une conduite souple et modérée sur une distance limitée afin d’éviter une surchauffe de la batterie. Pour limiter ces surchauffes, il est également souhaitable d’attendre que le véhicule refroidisse avant d’entamer le cycle de recharge mais aussi après celui-ci si on souhaite reprendre le volant. En parallèle, si le froid n’affecte pas directement l’état de la batterie, il limite sa puissance et rend généralement le véhicule moins performant lorsque les températures chutent. C’est également pour cette raison qu’il est important de privilégier une charge lente du véhicule plutôt qu’une charge rapide. Bien que cette dernière option soit attractive puisqu’elle permet une utilisation quasi-immédiate de sa voiture électrique, elle risque cependant d’endommager rapidement la batterie qui résiste difficilement aux températures élevées. 

Quels sont les gestes à proscrire ? 

Contrairement aux idées reçues, charger entièrement la batterie de son véhicule lors des cycles de recharge n’est pas bénéfique à sa longévité, au contraire cette habitude accélère drastiquement sa détérioration. Les batteries étant désormais principalement constituées de lithium-ion (à l’instar des smartphones), elles supportent difficilement les cycles de charge complets, allant de 0% à 100%. Aussi, laisser sa batterie se décharger systématiquement en dessous des 5% sans la réalimenter rapidement après intensifie sa dégradation. Il est donc vivement conseillé de maintenir un niveau de charge compris entre 20 et 80% et éviter de dépasser ces seuils.  Par ailleurs, il est également recommandé de ne pas laisser son véhicule inutilisé pendant une longue période car en restant inactive, la batterie se décharge progressivement et irrémédiablement jusqu’à être hors d’usage. 

En bref

Si l’utilisation d’un véhicule électrique est avantageuse tant d’un point de vue environnemental que pratique, l’aspect économique suscite parfois quelques interrogations. Malgré les aides gouvernementales et l’absence de frais d’essence pour les modèles 100% électriques, le coût d’achat d’une voiture électrique peut s’avérer élevé selon notre budget auto, de même que celui d’un remplacement de batterie. Alors pour éviter des frais trop onéreux et épargner son portefeuille, il est essentiel de préserver l’autonomie de votre véhicule et par conséquent la batterie. Mais alors, comment éviter l’usure prématurée de cette dernière, quels sont les réflexes à adopter pour l’entretenir ?

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.