Retour en images sur Rétromobile 2024
Lancer le diaporama
Retromobile 2024
+37
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Retour en images sur Rétromobile 2024

Le salon Rétromobile a fermé ses portes ce dimanche 4 février 2024. Un rendez-vous incontournable, dont on vous offre un petit aperçu.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Nous n'avons été présents qu'une seule journée sur Rétromobile, et votre serviteur fut accaparé par deux séances de dédicaces. Autant dire que le temps a manqué pour tout voir de fond en comble, mais nous avons pu voir et admirer de nombreuses belles voitures.

 

MG en tête d'affiche

Retour en images sur Rétromobile 2024 - MG en tête d'afficheLancer le diaporama
Retromobile 2024
+37

L'édition 2024 rendait hommage sur son affiche à MG, qui fêtait son centenaire. Certes, le MG d'aujourd'hui, propiété chinoise, n'a plus grand chose à voir avec le MG britannique d'antan, mais le patrimoine sportif de la marque était mis en valeur. Aux côtés du futuriste Cyberster, on pouvait admirer plusieurs sportives icôniques MG, comme la Metro Groupe B des années 80 et surtout les prototypes de record de vitesse. En vedette se trouvaient la MG EX 181 de 1957, qui figure sur l’affiche du Salon, qui obtint plusieurs records de vitesse aux mains de Stirling Moss puis de Phil Hill, jusqu’à permettre à ce dernier d’atteindre 410,5 km/h avec un moteur 1.5 turbo de 290 ch.L’EX 135 de 1938, autre voiture à records qui avait établi ses quartiers sur le lac salé de Bonneville (USA) entre les mains de Goldie Gardner, est également exposée.

Montlhery, l'autre centenaire, l'ode à la vitesse

Retour en images sur Rétromobile 2024 - Montlhery, l'autre centenaire, l'ode à la vitesseLancer le diaporama
Retromobile 2024
+37

La vitesse étant à l'honneur, cela tombait bien pour l'Autodrome de Linas-Montlhéry, qui fête aussi ses 100 ans en 2024. Deux ans après Monza en Italie, l'autodrome ouvre en 1924, sous l'impulsion d'Alexandre Lamblin, un nventeur et industriel qui fit fortune en fabriquant des radiateurs pour les avions, puis pour des automobiles. Passionné de sports, il possède un journal spécialisé, L'Aéro. Montlhéry dveient rapidement l'une des pistes de référence dans le monde, en raison notamment de son fameux "banking" très incliné. L'élairage électrique est intallé très rapidement. La piste devient ainsi celle de tous les records, 86% d'entre eux s'y étant établis avant 1939 !

Par conséquent, les voitures de vitesse et de records étaient en nombre. Ouf, au milieu d’une armada de stands allemands (Mercedes, VW, Porsche) et de Skoda, Renault défendait le bleu tricolore avec un stand dédié. Outre des futures R5 Alpine en résine, ainsi que le nouveau SUV Rafale, le losange mettait en exergue ses modèles de records, sous la tutelle d’un superbe avion de chasse Renault-Caudron. On pouvait apercevoir une 40CV de 1926, qui avait parcouru plus de 4 200 km à 173 km/h grâce à son énorme moteur de 9 000 cm3, une Nervasport à huit cylindres de 1934 ou l’élégante et élancée Étoile filante à turbine, devenue la voiture la plus rapide du monde en 1956 dans la catégorie des moins de 1 000 kg grâce à une pointe à plus de 308 km/h sur le lac salé de Bonneville, aux États-Unis.

D'autres modèles anciens de record étaient exposés, dont une spectaculaire Leyland-Thomas n°1 de 1924, sur une base de Layland 8 (voiture de luxe construite en 1920 et 1923), qui a  battu de nombreux records de vitesse à Broocklands ou encore la Bugati Tank profilée et surbaissée,créée par Ettore Bugatti pour la Bugatti Type 32 à raison de 1 prototype et 4 exemplaires pour le Grand Prix automobile de France 19233, motorisée par un moteur 8 cylindres.

Les belles italiennes rouges

Retour en images sur Rétromobile 2024 - Les belles italiennes rougesLancer le diaporama
Retromobile 2024
+37

Parmi les différents exposants de la collection, les italiennes étaient nombreuses, qu'il s'agisse de classiques de route ou de véhicules de compétition. Ainis, on pouvait apercevoir pour le Trident de Maserati une superbe Mexico carrossée par Frua, une MC12 Stradale et une MC12 GT1 (reine du FIA GT dans la seconde moitié des années 2000), Alfa Romeo n'était pas en reste avec pléthore de 8C 2300 (dont une qui a terminé 2e aux 24 heures de Spa 1932 aux mains de Piero Taruffi); une Montreal V8, une Giulia SZ Tubolare, la fameuse 155 V6 Ti du DTM/ITC ex-Nannini, des Giulietta spider ou encore une Tipo 33 Autodelta sport-prototypes de 1972.

Ferrari évidemment était à l'honneur. La marque star de la collection et des enchères était omniprésente, que ce soit dans les exposants de collection (F40, 250 GTO, 250TR, Daytona) ou pour les hommages à la compétition, avec la présence de sublimes 512M Sport, 550 Maranello GT1 et aussi en guest, la 499P victorieuse au Mans en 2023.

Le Dakar à l'honneur

Retour en images sur Rétromobile 2024 - Le Dakar à l'honneurLancer le diaporama
Retromobile 2024
+37

Le rallye-raid était également mis en vedette, à travers une exposition dédiée. La Porsche 959 était exposée comme un appel des exploits de René Metge récemment disparu. Le Hall 2 proposait une collection de modèles de toutes époques, de la DS Dakar (mix de DS23 et DS break), en passant par la Lada Niva, le Renault KZ "Gazelle" de 1926, la Peugeot 405 Rallye-Raid mais aussi la toute récente Audi RS Q E-Tron (un modèle de 2020 en l'occurence). Les motos avaient aussi leur espace dédié cette année, et l'on pouvait observer dans l'expo Dakar la BMW d'Hubert Auriol ou la Yamaha de Thierry Sabine.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Nouveau succès populaire pour le salon Rétromobile 2024, qui proposait une nouvelle fois une diversité de bolides et de véhicules classiques de grande qualité. La vitesse était à l'honneur cette année avec les voitures de records.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos