par Joest Jonathan Ouaknine

Brève rencontre: Mini Moke

En ces temps de grisaille (bientôt, je pourrais prendre l'autoroute avec mon Aquarama), je ne résiste pas à vous parler de ce dérivé "loisirs" issu de la grande famille de la Mini, la Moke. Pas de portes, une toile de tente en guise de carrosserie. Bref, à n'utiliser que de juin à septembre. Mais aujourd'hui, je vais devoir enfiler une doudoune, des mouffles et des Moon Boots (ça va être dur pour conduire.)

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

En ces temps de grisaille (bientôt, je pourrais prendre l'autoroute avec mon Aquarama), je ne résiste pas à vous parler de ce dérivé "loisirs" issu de la grande famille de la Mini, la Moke. Pas de portes, une toile de tente en guise de carrosserie. Bref, à n'utiliser que de juin à septembre. Mais aujourd'hui, je vais devoir enfiler une doudoune, des mouffles et des Moon Boots (ça va être dur pour conduire.)

A l'origine, la Moke (certains disent LE Moke) aurait du être un véhicule militaire ultra-léger, tout-terrain, parachutable, rapide, mais capable de transporter 4 personnes. C'est le bourricot ("Moke" en anglais), sur base Mini 850. Ceci explique son look minimaliste. Sir Alec Issigonis réussit même à caser un second moteur à l'arrière: c'est la Twinni Moke.

Néanmoins, les résultats des tests de l'armée anglaises furent désastreux: à cause d'une garde au sol trop réduite, la Moke supporte mal le hors-piste, quant à la parachuter... Du coup, en 1962, l'armée décide d'acheter des 2cv!

BMC a alors une idée: vu qu'ils ont déjà dépensé beaucoup d'argent, pourquoi ne pas la sortir en version "civile"? Ce sera chose faite en 1964. La Moke vise d'abord le BTP (?) et les ruraux. En 1966, la Moke est également produite en Australie (seule unité de production à partir de 1968.) Elle diffère de sa cousine anglaise avec plusieurs moteurs au choix (les 1000, 1100 et 1275 bien connus des fans.)

Le tournant a lieu avec la série Le prisonnier, où la Moke est omniprésente. C'est une pub incroyable qui la consacre comme ZE voiture de plage et de loisirs (même si la Méhari et les Fiat 127 de Moretti font de la résistance.) Du coup, une version baptisée "Californienne" plus "luxueuse" (ça reste ultra-spartiate) est produite. Malgré tout, c'est davantage une grosse golfette qu'une vraie voiture.

Dans les années 80, le Portugal se met à produire la Moke, qui effectue du coup un retour dans l'hexagone. En 1990, le fabricant de motos Cagiva prend la suite des Portugais, jusqu'en 1993.

Aujourd'hui, on évoque régulièrement un revival.

Pour ceux qui en voudraient une, attention aux répliques, aux caisses rongées par l'air salin ou remisées trop longtemps.

Pour résumer

En ces temps de grisaille (bientôt, je pourrais prendre l'autoroute avec mon Aquarama), je ne résiste pas à vous parler de ce dérivé "loisirs" issu de la grande famille de la Mini, la Moke. Pas de portes, une toile de tente en guise de carrosserie. Bref, à n'utiliser que de juin à septembre. Mais aujourd'hui, je vais devoir enfiler une doudoune, des mouffles et des Moon Boots (ça va être dur pour conduire.)

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.