Lancer le diaporama
Twingo 30 ans
+4
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

30 ans déjà : Renault présente l'étonnante et sympathique Twingo

Certains salons marquent, d’autres pas. Et il en va de même pour les modèles. En 1992, le mondial de l’automobile de Paris est l’occasion de découvrir une petite voiture rondouillette et à la bouille sympathique : la Twingo.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Une gestation longue et contrainte

Certes, elle est devenue l’héroïne d’un sketch de Dany Boon, mais la Twingo a fait partie de ces modèles marquants de Renault, à la fois bien pensés et décalés. La Twingo est aussi la preuve que, quand les contraintes budgétaires sont fortes, la créativité peut en être décuplée pour trouver des bonnes idées et des astuces. C’est dans les années 80 que le remplacement de la 4L, lancée en 1961, se fait de plus en plus pressant, face au vieillissement du modèle. La remplaçante de la Super 5, la Clio, étant destinée à proposer des prestations routières en hausse pour une citadine (elle a tout d’une grande !), une place se libère pour un petit véhicule d’entrée de gamme bon marché et accessible.

Renault n’est pas à l’aise financièrement dans les années 80, notamment à cause de l’échec de l’aventure américaine, et il faudra développer ce projet à l’économie. Le design est un choix délicat, et plusieurs dessins sont mis en concurrence, dont un de Marcelo Gandini, déjà concepteur des R5 et Super Cinq, qui propose un design très tendu avec un capot plongeant façon « Diablo », mais c’est finalement le design de Jean-Pierre Ploué pour le design extérieur , accompagné de celui de Gérard Gauvry pour l’intérieur qui va s’imposer, malgré de nombreuses réticences : place aux rondeurs – notamment avec les phares arrondis qui seront suggérés par Patrick Le Quément -  et à une ambiance jeune, mais aussi place à l’audace, avec le choix d’un profil monocorps encore jamais vu sur une citadine. Les contours sont finalisés en 1988 et se laissent entrevoir dans le concept car Matra P41 de 1990.

à l'économie, mais pas au rabais

Face aux contraintes de coût de développement drastiques, il a fallu faire des choix : la Twingo reprend des solutions techniques très éprouvées avec un châssis dérivé de la Super 5, une boîte de vitesse JB déjà utilisée sur les Renault 9 et 11, et au départ un seul moteur, l’antique 1.2 litre Cléon-Fonte de 55 chevaux inauguré en…1962 sur la Renault Floride S et la Renault 8 ! Peu de choix de couleurs – mais des teintes vives – très peu d’options et un choix anémique de finition avec un seul tissu et deux nuances de gris pour les habillages intérieurs. Il n’y aura même qu’un seul essuie-glace avant ! les seuls équipements de série sont la lunette arrière dégivrante, les vitres teintées, le pré-équipement radio, l'essuie-glace arrière, le bouchon de carburant fermant à clé..

Un espace à bord étonnant

Par contre, cette frugalité se conjugue à de l’inventivité et de l’astuce : le profil, l’aménagement intérieur et les roues excentrées permettent une habitabilité étonnante avec 1,78 mètre de longueur d’habitacle malgré un véhicule de seulement 3,43 mètres de long, sans oublier la fameuse banquette arrière coulissante sur 17 centimètres. Son nom, contraction des mots « twist », « swing » et « tango », sera apposé sur la carrosserie par un lettrage naïf et simpliste, sans même utiliser de pièces métalliques.

Une formule à succès

Mais l’important est ailleurs : avec sa bouille de « grenouille » attachante et plus moderne que le style anguleux encore dominant au début des années 90, sa praticité et son prix relativement compétitif, le tout appuyé par une campagne marketing efficace et des publicités qui ont imprimé la rétine avec les fameux dessins animé et le slogan « à vous d’inventer la vie qui va avec », cette Twingo sera un énorme succès, avec déjà plus de 170000 exemplaires écoulés dès sa première année officielle de commercialisation en 1993. Dès 1994 la 2e collection apportera de nouvelles finitions, de nouveaux coloris et surtout des motorisations plus modernes et davantage d’options (ABS, airbag et pack électrique avec vitres et verrouillage centralisé en 1995, puis l’arrivée du moteur D en 1997 sans oublier la fameuse Easy sans embrayage), la phase 1 s’écoulant jusqu’à la fin de sa carrière européenne en 2007 à plus de 2,6 millions d’exemplaires.

On déterre les archives avec un reportage vintage :

 

et aussi avec le spot pub de lancement en 1993 :

 

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

La Renault Twingo était présentée il y a 30 ans ! ça passe vite ! Attachante avec son style amusant, très basique à son lancement mais aussi très pratique grâce à sa forme inhabituelle pour une citadine, elle fut un énorme succès commercial pour le losange.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos