McLaren garde Mercedes comme motoriste jusqu'en 2030
Credit Photo - McLaren/Mercedes
par Thibaut Emme

McLaren garde Mercedes comme motoriste jusqu'en 2030

2030 c'est dans longtemps. Visiblement la situation de client non exclusif plait à McLaren qui a décidé de prolonger son contrat de fourniture moteur avec Mercedes. L'annonce a été faite en marge du dernier Grand Prix de la saison 2023, le GP d'Abu Dhabi.

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Le contrat de fourniture actuel se terminait à la fin de l'ère des 1600 turbo hybrid actuels, à savoir fin 2025. L'extension annoncée aujourd'hui porte donc sur 5 saisons, de 2026 à 2030. McLaren est la première écurie cliente officialisée pour 2026 et au-delà. Pour rappel, en 2026 on a une nouvelle réglementation moteur qui doit permettre une simplification de l'unité de puissance, mais aussi une puissance électrique qui devra représenter autant que celle de la partie thermique. De plus, les moteurs thermiques tourneront au carburant 100% de synthèse (dit renouvelable). La partie électrique, scindée en deux actuellement (MGU-K et MGU-H) sera assurée par un unique moteur électrique et ne sera "que" un MGU-K (récupération de l'énergie cinétique).

Malgré ces inconnues, McLaren décide donc de rester avec Mercedes au lieu de trouver un accord avec un potentiel nouvel entrant chez les motoristes. Avoir un moteur "pour soi tout seul" est à double tranchant comme on l'a vu avec la période Honda récente ("Gipitou motor"). McLaren joue donc la sécurité, mais en contrepartie, cela signifie qu'ils sont clients d'une écurie officielle, cette dernière dictant plus ou moins les évolutions des moteurs.

La difficile situation d'équipe cliente

L'intérêt pour Mercedes, est de répartir les développements sur plusieurs budgets. Les nouveaux moteurs seront intégrés dans le "cost cap" (limitation de budget) et par conséquent plus on a d'écurie cliente et plus on peut dépenser (en gros résumé). Depuis le début de l'ère turbo hybride en 2014, on ne compte que deux victoires d'une écurie cliente Mercedes : Racing Point (avec un moteur baptisé BWT Mercedes) en 2020, et McLaren en 2021. Comme quoi être écurie cliente d'un constructeur officiel n'est pas une sinécure (contrairement à l'époque McLaren Mercedes quand Mercedes n'était que motoriste).

McLaren et Mercedes sont un duo mythique en Formule 1. Sans doute moins que McLaren-Honda dans la mémoire d'une génération, mais le duo a dépassé les 20 saisons de collaboration (23). L'écurie dont on célèbre les 60 ans cette année a connu 17 saisons avec un Ford-Cosworth, 5+3 saisons avec Honda, 5 avec TAG (4,5), 3 avec Renault, 2 avec BRM, 1 avec Peugeot et donc le reste avec du Mercedes V10, du V8 ou du V6 Turbo Hybride.

"L'équipe HPP jouit d'une longue et fructueuse histoire avec McLaren, et nous sommes ravis de confirmer l'extension de cette relation dans le nouveau cycle réglementaire", a commenté Hywel Thomas, directeur général de Mercedes-AMG High Performance Powertrains (HPP). « Signer cet accord maintenant, avec deux saisons complètes jusqu'à ce que nous courions avec le groupe motopropulseur de 2026, nous donne une excellente opportunité d'optimiser nos efforts communs pour les temps au tour. Nous sommes impatients de faire évoluer notre relation et de travailler ensemble pour atteindre cet objectif.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

McLaren a décidé de prolonger son contrat de fourniture moteur avec Mercedes-AMG High Performance Powertrains. L'écurie de Zak Brown semble confiante dans la capacité de Mercedes à fournir un moteur fiable et puissant après l'entrée en vigueur des nouvelles règles de 2026. En revanche, l'écurie restera seulement cliente, avec tout ce que cela comporte.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.