par La rédaction

Grand Prix d'Espagne : Alonso trop fort

Les Renault et les Ferrari prennent un dpart en formation tandis que Kimi rattrape sa contre performance des essais en passant avant le premier virage de la 9me la 5me place, avalant sans autre forme de procs Hondas et Toyotas. A l'arrire du peloton, Franck Montagny passe la ligne du premier tour une trs belle 17me position, ayant pass son quipier, les Midland et gardant Coulthard et Villeneuve derrire lui. 11 tours plus loin, un arrt aux stands dfinitif mettra fin une prestation mritante mais trop courte. A l'avant, le train train s'installe (un TGV tout de mme), Alonso creusant inexorablement un trou qui se chiffre bientt plus de 10 secondes sur Schumacher qui fait ce qu'il peut en troisime position.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Tandis que Ralf se frise la moustache sur le pneu arrire de son quipier Trulli, un spectacle toujours divertissant, les ravitailleurs se mettent en place et les deux Renault s'arrtent. Alors que la piste est libre pour le numro habituel de Michael, Montoya en tte queue fait craindre un instant que le safety car ne sorte. Finalement il n'en est rien. Mais le rush du Baron Rouge ne suffit pas, et lorsqu'il ressort des stands au 23me tour il n'a pu passer que Fisichella sur le fil et Alonso est toujours 10 secondes devant. La course se rsume alors au maintenant traditionnel duel au chronomtre entre Alonso et Schumacher, les autres, commencer par les lieutenants des sus-cits tant petit petit oublis dans le lointain. A la mi-course, l'Espagnol contrle avec un matelas de plus de dix secondes sur l'Allemand. Le second arrt n'y changera rien, Alonso est fermement en tte. Derrire, Massa aligne les records du tour pour tenter de prendre la troisime position Fisico, sans y parvenir. La course, fige depuis le premier tiers, se dirige alors tranquillement jusqu' son terme dans le mme ordre, Alonso se sentant mme assez confortable pour saluer ses fans en folie dans le dernier tour. Une victoire sans appel de Fernando Alonso devant un Schumacher qui n'a pas commis d'erreur mais dont la Ferrari ne pouvait tout simplement pas aller chercher la Renault. Les McLaren ont t hors du coup, tout comme les Honda qui ont eu les Toyota dans les chappements pendant une bonne partie de la course. Rendez vous Monaco pour un peu plus d'animation, en tout cas on l'espre.

Classement course

1. F.Alonso (Renault)

2. M.Schumacher (Ferrari)

3. G.Fisichella (Renault)

4. F.Massa (Ferrari)

5. K.Raikkonen (McLaren)

6. J.Button (Honda)

7. R.Barrichello (Honda)

8. N. Heidfeld (BMW)

Championnat pilotes

1. F.Alonso 54

2. M.Schumacher 39

3. K.Raikkonen 27

4. G.Fisichella 24

5. F.Massa 20

6. J.Button 16

7. J.Montoya 15

8. R.Barrichello 8

Championnat constructeurs

1. Renault 77

2. Ferrari 58

3. McLaren 42

4. Honda 24

5. BMW 12

6. Williams 10

7. Toyota 7

8. Red Bull 2

Crdit photo: Fernandoalonso.com

Lire galement:

Qualifications Barcelone : Alonso prend le taureau par les cornes

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les Renault et les Ferrari prennent un dpart en formation tandis que Kimi rattrape sa contre performance des essais en passant avant le premier virage de la 9me la 5me place, avalant sans autre forme de procs Hondas et Toyotas. A l'arrire du peloton, Franck Montagny passe la ligne du premier tour une trs belle 17me position, ayant pass son quipier, les Midland et gardant Coulthard et Villeneuve derrire lui. 11 tours plus loin, un arrt aux stands dfinitif mettra fin une prestation mritante mais trop courte. A l'avant, le train train s'installe (un TGV tout de mme), Alonso creusant inexorablement un trou qui se chiffre bientt plus de 10 secondes sur Schumacher qui fait ce qu'il peut en troisime position.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.