par La rédaction

Qualif. Canada: Irrésistible Alonso

Le temps est plutôt au beau fixe (26°C dans l'air, 48°C sur la piste) avant le début des qualifications du Grand Prix du Canada de Formule 1, sur le circuit Gilles Villeneuve. Lors de la dernière séance d'essais libres, les Renault se sont encore montrées impériales, juste devant de suprenantes BMW. Jacques Villeneuve 3ème temps ce matin aimerait bien figurer devant son public, mais qu'en a-t-il été?

Zapping Le Blogauto Renault Rafale: nos premières impressions

Le temps est plutôt au beau fixe (26°C dans l'air, 48°C sur la piste) avant le début des qualifications du Grand Prix du Canada de Formule 1, sur le circuit Gilles Villeneuve. Lors de la dernière séance d'essais libres, les Renault se sont encore montrées impériales, juste devant de suprenantes BMW. Jacques Villeneuve 3ème temps ce matin aimerait bien figurer devant son public, mais qu'en a-t-il été?

Dans cette première session, les Williams et les Toyota sortent d'entrée pour établir un temps de référence. Ralf Schumacher (Toyota) signe un très modeste 1'22"019, immédiatement battu par les autres pilotes en piste. Non, les meilleurs monoplaces dans ces dix premières minutes sont les McLaren-Mercedes de Montoya et Raikkonen qui tournent dans la 1'16. Suivent en piste le duo qui se bat pour le titre des pilotes, Michael Schumacher et Fernando Alonso qui se montrent comme de sérieux protagonistes une fois encore pour le gain de la pole-position. Et tout de suite, l'Espagnol descend en dessous de la 1'16 pour signer un temps de 1'15"350, tout comme d'autres plusieurs pilotes maintenant. Alors que Jacques Villeneuve s'élance enfin, Franck Montagny devance un temps Takuma Sato, alors que le Français est toujours au volant d'une monoplace plus lourde que le Japonais. Montagny échouera finalement à 64 millièmes de Sato. Fernando Alonso signe le meilleur temps de cette première session devant Raikkonen et Schumacher.
Le fond de grille des places 22 à 17 sera constitué de Franck Montagny (SA-Honda), Takuma Sato (SA-Honda), Christijan Albers (Midland-Toyota), Tiago Monteiro (Midland-Toyota), Scott Speed (STR-Cosworth) et Mark Webber (Williams Cosworth).

Départ de la seconde session donné, Liuzzi et Villeneuve sont les premiers à s'élancer. D'ores et déjà, Fernando Alonso descend en dessous de la 1'15 en signant un chrono de 1'14"728 devant Giancarlo Fisichella. Au bout de 5 minutes, les Ferrari ne sont toujours pas en piste, et un étonnant Jarno Trulli occupe la troisième position. Les RedBull propulsées par les V8 Ferrari semblent toujours en difficultés, et ne paraissent pas en mesure de postuler à la super pole. A cinq minutes du second drapeau à damiers, Villeneuve n'est toujours pas qualifié, tout comme Button et Barrichello sur leurs Honda. Michael Schumacher semble le seul pilote actuellement en mesure de pouvoir tenir le ryhme de Fernando Alonso, à distance respectacle tout de même (près de 4 dixièmes). Nico Rosberg, qui a frotté le mur de manière assez spectaculaire dans la première session, est très en verve et se classe 4ème. Les pilotes occuperont les places 16 à 11 sont David Coulthard (RedBull-Ferrari), Tonio Liuzzi (STR-Cosworth), Ralf Schumacher (Toyota), Nick Heidfeld (BMW-Sauber), Christian Klien (RedBull-Ferrari) et le malheureux Jacques Villeneuve (BMW-Sauber) qui ne participera pas à la super pole de son Grand Prix national pour 18 millèmes. Dans cette Q2, Fernando Alonso est intouchable.

Reste les dix meilleures pilotes qui vont se disputer la pole position, avec les favoris qui sont bel et bien là. La FIA n'ayant toujours pas décidé de modifier le format de qualification, les monoplaces dans un premier temps ne font que consommer du carburant, avant qu'en fin de séance, chaque pilote passe des trains de pneus neufs avec des réservoirs allégés pour claquer des chronos. Pourtant, vu la qualité et la tension des cinq dernières minutes de cette Q3, il parait évident qu'il serait judicieux de faire courir les monoplaces dans les mêmes conditions qu'en Q1 & Q2. A 8 minutes du but, les Ferrari sont les premières à passer aux stands pour changer de gommes, afin de commencer à chasser la pole-position. 1'16"284 pour Schumacher qui est le premier à faire un vértiable tour rapide, et a frolé la correctionnelle au fameux mur "Bienvenue au Québec". Puis Kimi Raikkonen descend sous la 1'16, temps qui devrait être explosé dans les derniers instants. Et c'est Fernando Alonso qui en 1'14"942 est pour le moment en pole position qui parait inaccessible, à 3 minutes de la fin. Tout le monde est passé aux stands pour une ultime tentative, et comme à l'accoutumé, la tension est à son comble, chaque pilote allant coupé la ligne presqu'à la queue. Verdict, les Renault seront en première ligne, un très impressionnant Alonso devant Fisichella. Raikkonen est en embuscade aux côtés d'un étonnant Trulli. Michael Schumacher n'est qu'en troisième ligne en compagnie du petit dernier Nico Rosberg.

Fernando Alonso est une fois de plus en pole position, et avec la manière, étant le seul à descendre en dessous des 1'15. Le second chrono de Fisichella confirme la bonne forme, voire la supériorité des monoplaces françaises. On ne connait pas les stratégies des différents protagonistes, mais vue les qualifications de ce Grand Prix du Canada et les performances globales des Renault, les poursuivants devront batailler dur pour espérer gêner le champion du monde espagnol et Fisico.

Grille de départ du GP du Canada, départ 19h:

1. Fernando Alonso - 1'14"942 (1'14"726 en Q2)
2. Giancarlo Fisichella - 1'15"178
3. Kimi Raikkonen - 1'15"386 (1'15"273 en Q2)
4. Jarno Trulli - 1'15" 968 (1'15"506 en Q2)
5. Michael Schumacher - 1'15"986 (1'15"139 en Q2)
6. Nico Rosberg - 1'16"012 (1'15"269 en Q2)
7. Juan Pablo Montoya - 1'16"228 (1'15"253 en Q2)
8. Jenson Button - 1'16"608 (1'15"814 en Q2)
9. Rubens Barrichello - 1'16"912 (1'15"601 en Q2)
10. Felipe Massa - 1'17"20 (1'15"555 en Q2)
11. Jacques Villeneuve
12. Christian Klien
13. Nick heidfeld
14. Ralf Schumacher
15. Tonio Liuzzi
16. David Coulthard
17. Mark Webber
18. Scott Speed
19. Tiago Monteiro
20. Christijan Albers
21. Takuma Sato
22. Franck Montagny

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le temps est plutôt au beau fixe (26°C dans l'air, 48°C sur la piste) avant le début des qualifications du Grand Prix du Canada de Formule 1, sur le circuit Gilles Villeneuve. Lors de la dernière séance d'essais libres, les Renault se sont encore montrées impériales, juste devant de suprenantes BMW. Jacques Villeneuve 3ème temps ce matin aimerait bien figurer devant son public, mais qu'en a-t-il été?

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.