par Thibaut Emme

FIA : Red Bull a-t-elle eu la peau de Shaila-Ann Rao ?

A peine arrivée et déjà débarquée ? Shaila-Ann Rao a été nommée directrice de la monoplace et secrétaire générale au sein de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) en juin dernier. On apprend qu'elle va quitter la FIA en fin d'année.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Shaila-Ann Rao a déjà été au sein de la FIA par le passé. Elle y était Directrice des Affaires Juridiques. Puis, elle a rejoint le clan Mercedes, ou plutôt le Clan Toto Wolff dont elle une adjointe et avocate de l'écurie de F1. Elle a été recrutée par Mohammed Ben Sulayem, le Président de la FIA pour sa grande connaissance de la discipline.

Mais, avec le marsouinage des monoplaces (*) et la décision de la FIA de proposer des mesures pour le limiter, déjà des voix s'étaient faites entendre sur un possible conflit d'intérêt. Pire, avec le dépassement des budgets. En effet, c'est elle qui dirigeait les contrôles desdits budgets. Ces contrôles ont abouti à réprimander Red Bull qui a trop dépensé.

Il n'en fallait pas moins pour que le vieux grigou de Helmut Marko n'insinue qu'il était "étrange" que Red Bull soit contrôlé et pénalisé par une ancienne de Mercedes. Concernant le marsouinage et les contre-mesures, c'était cette fois un autre vieux grigou de la F1, Bernie Ecclestone, qui s'étonnait "naïvement" qu'une ancienne de chez Mercedes puisse prendre des mesures qui allait sans doute favoriser son ancien employeur.

"Avant de travailler pour Mercedes, j’étais directrice des affaires juridiques de la fédération" a déclaré Shaila-Ann Rao au Corriere della Sera. "Le monde de la F1 est comme ça, vous passez d’une équipe à d’autres missions. Même Stefano Domenicali a été chez Ferrari. Mais je ne m’inquiète pas de toutes ces voix, j’avance en faisant ce que j’ai toujours fait : travailler."

Des changements d'employeurs très communs en Formule 1

Et c'est vrai, même Ross Brawn qui a dirigé Mercedes, est Directeur Sportif de la F1 depuis 2017 et préside aux règles et directions techniques de la discipline. Certes il va "prendre du recul" à 67 ans en cette fin de saison. Mais c'est lui qui a mené les discussions pour le règlement 2026. Pourquoi son passage chez Ferrari, ou chez Mercedes n'a-t-il pas soulevé les questions de Red Bull et consorts ?

Alors officiellement, Shaila-Ann Rao n'était que "Interim Secretary General for Motor Sport". Mais tout le monde s'accordait à penser qu'elle allait soit devenir le Secrétaire Général "définitif" vu son travail salué par (presque) tout le monde, soit être promue à un autre poste au sein de la FIA. De là à penser qu'il y aurait eu des pressions... A moins qu'elle a eu une proposition d'une autre écurie qu'elle ne pouvait refuser ?

"Au nom de tout le monde à la FIA, je tiens à remercier Shaila-Ann pour sa contribution inestimable dans son rôle de Secrétaire Générale par intérim pour le Sport Automobile pendant une phase de transition importante pour l'organisation. En particulier, Shaila-Ann m'a apporté un grand soutien en ce qui concerne la Formule 1, agissant toujours avec professionnalisme et intégrité." - Mohammed Ben Sulayem, Président de la FIA

Notes

(*) phénomène de "pompage" des monoplaces qui rebondissent sur la piste. Il est causé par l'effet de sol qui aspire la voiture vers le bas pour générer de l'appui. L'aspiration fait que la voiture touche le sol, ce qui cause une perte brutale d'aspiration et la voiture "rebondit".

Pour résumer

Shaila-Ann Rao était Secrétaire Générale par Interim de la FIA depuis juin 2022. La Fédération Internationale de l'Automobile annonce son départ pour la fin de l'année.

En cause ? Pas son travail et sa probité saluée par le Président de la FIA lui-même. Mais, sans doute un jeu d'influence entre écurie pour évincer une ancienne de Mercedes F1.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.