Credit Photo - Red Bull Racing
par Thibaut Emme

F1 Suzuka 2022 : Verstappen champion du monde

Max Verstappen peut être titré à l'issue de ce grand prix s'il l'emporte ou que Leclerc ne fait pas second. Mais le Néerlandais se fiche des maths et préfère évidemment gagner cette course qu'il n'a jamais remportée.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

L'avant-course

La pluie est là pour le GP de Suzuka. Evidemment, quand on place la course à la saison la plus probable pour les typhons, il ne faut pas s'étonner. On devrait tout de même courir. La météo annonce une fenêtre "correcte" de 2 heures. Pas de décalage du départ, pour le moment départ depuis l'arrêt. Pour rappel, depuis le fiasco de Spa Francorchamps 2021, les points sont attribués selon plusieurs jalons. Moins de 25% de la course, mais plus de 2 tours, seulement 6 points sont donnés au vainqueur. De 25 à 50%, 50% des points, de 50 à 75%, 75% et au-delà de 75%, la totalité.

Si la pluie n'est pas aussi forte que vendredi, elle semble se renforcer. Les voitures partent pour le tour de formation et les projections d'eau sont énormes. Le départ devrait être prudent, tout le monde est en intermédiaires. Un nouveau renforcement de la pluie est annoncé dans 30 minutes (mais cela peut changer). Il faut donc bien se lancer et attaquer sans attendre en cas de drapeau rouge.

Verstappen doit gagner 8 points sur Leclerc et 6 sur Perez pour être couronné sur les terres de Honda.

Départ

Enorme départ ! Leclerc s'élance mieux que Leclerc mais à l'extérieur, sous la pluie, la trajectoire extérieure est favorable. Un mano à mano d'entrée de jeu et Verstappen ressort premier. Derrière, Vettel a fait un tête à queue et repart. Alonso et Hamilton sont roue dans roue. Mais Sainz se sort et la voiture de sécurité entre en piste ! On n'a pas fait un tour. Et c'est carrément un drapeau rouge.

Vettel se plaint d'Alonso qui l'aurait tapé. Il avait fait un très bon envol. Albon a vu sa Williams bloquée en 2de et abandonne. Gasly a tapé un panneau publicitaire venant du crash de Sainz et a endommagé son museau. Quant à Carlos Sainz, il a connu de l'aquaplaning et n'a rien pu faire. Ah si les pneus "pleine pluie" de Pirelli fonctionnaient ! On a Verstappen, Leclerc, Perez, Ocon, Hamilton, Alonso, Russell, Ricciardo, Tsunoda et Schumacher (!) pour le Top 10.

Bonne nouvelle pour Pirelli, la Direction de Course impose de repartir avec les "full wet". Car oui, on devrait repartir avec la pluie qui diminue un peu en intensité. Mais cela devrait être un départ lancé. Ah ben non ! Le nouveau départ est repoussé.

Carton rouge !

Par contre, carton rouge à la direction du circuit, la direction de course, et la FIA ! Alors que les pilotes étaient derrière la voiture de sécurité, un camion de chantier était sur la piste pour dégager la voiture de Sainz ! Gasly furieux s'en est plaint et a vu la FIA alléguer qu'il roulait trop vite (on a déjà lu cela en 2014 avec Bianchi !). Ils allèguent aussi que le drapeau rouge était sorti et donc que c'est la faute du pilote français. Sauf qu'il y a les images des F1 derrière la voiture de sécurité, avant le drapeau rouge, et l'engin de chantier est déjà là !

HONTEUX !

Nouveau départ

Après une longue interruption, la Direction de Course estime que la course peut repartir à 16h15 heure locale (9h15 heure de Paris). Les voitures repartent en piste derrière Bernd Mayländer qui pilote la voiture de sécurité. On est dans le 3e tour. Pour les points, il faut que les tours soient fait sous drapeau vert. Pour le moment, on n'en a eu qu'un seul. Après deux tour, la voiture de sécurité va s'effacer même si certains pilotes indiquent que la visibilité n'est pas terrible.

Vettel et Latifi décident de plonger dans les stands pour mettre les intermédiaires ! Les "full wet" ne sont décidément pas aimés. C'est un pari. Norris et Bottas le font un tour après. Magnussen qui dépasse Stroll dans ces conditions ? Bravo. Les leaders rentrent et les écuries comme Red Bull, Ferrari et Mercedes vont faire des "double stacks" avec les deux pilotes qui rentrent en même temps. Alonso reste en piste. Alonso, Ricciardo et Schumacher sont en tête !

Chez Haas on compte sur une voiture de sécurité. Mais pas chez Alpine ou McLaren. Schumacher a brièvement mené la course avant que Verstappen ne le dépasse en intermédiaires. Leclerc passe Mick aussi. Haas insiste en espérant (c'est moche) une SC. Les intermédiaires fonctionnent et c'est dommage que Gasly, fond de peloton n'a pas tenté les intermédiaires en même temps que Latifi. Le pilote Williams est 10e. Pour Schumacher cela commence à sentir mauvais. Il se fait dépasser par tout le monde.

On rentre enfin chez Haas, mais Schumacher ressort bon dernier. Il reste 28 minutes de course. Pour rappel, une course ne peut pas excéder 2 heures, et un Grand-Prix (en comptant les drapeaux rouges) ne peut aller au-delà de 3 heures. On devrait finir vers 30 tours sur 53 initialement prévus.

25 minutes de la fin

Verstappen vole littéralement sur la piste. Leclerc est à 8 secondes et ne semblent pas en mesure de rattraper la Red Bull. Perez est à 7,5 secondes de Leclerc, puis on a Ocon à 6 secondes, suivi de très près par Hamilton. Il n'y a pas de DRS sous la pluie et dépasser est compliqué. On trouve ensuite Vettel, Alonso, Latifi (ah si Gasly avait mis les intermédiaires comme lui), Russell et Norris.

Le pari désormais est de savoir s'il vaut mieux changer les pneus pour les 20 dernières minutes ou rester en piste et survivre en fin de course avec des pneus usés, sous la pluie. Il y a de moins en moins de projections à part quelques endroits encore bien mouillés. On notera la très belle défense d'Ocon face à la Mercedes de Hamilton.

A moins de 13 minutes de la fin, Gasly retourne aux stands une nouvelle fois tenter le pari de nouvelles gommes. La bataille entre Ocon et Hamilton est superbe. Ocon sort moins bien du spoon et Hamilton le rattrape avant que l'Alpine ne reprenne suffisamment de vitesse pour virer dans le 130R en tête. Cela fait plusieurs tours que c'est comme cela. Zhou, Stroll, Tsunoda ont imité Gasly. Tout ce petit monde est en fin de peloton.

10 minutes de la fin

Désormais, Perez est revenu sur Leclerc et pourrait tenter de le dépasser sur la différence de vitesse. Perez/Leclerc et Hamilton/Ocon vont animer la fin du GP. Perez se décale toujours à l'épingle, Hamilton au spoon. Mais cela ne passe pas. Hamilton demande à pousser le moteur de la Mercedes.

On entre dans le dernier tour puisque l'on a atteint les 3 heures d'événement. Verstappen l'emporte avec plus de 26 secondes d'avance sur Leclerc ! Nouvelle tentative de Perez à l'épingle ! Cela ne passe pas. Leclerc termine en vrac et shunte la chicane. Il conserve sa 2de place mais il y aura sans doute réclamation de Red Bull.

Arrivée du GP du Japon 2022

La victoire de Verstappen en souffre aucune critique. Il a survolé ce GP. Leclerc est pour le moment 2d, devant Perez. Très belle place d'Ocon, 4e, devant Hamiton. De gros points pour Alpine même si 75% des points seront attribués. Bon, finalement ce serait peut-être 25 points pour Verstappen. On n'y comprends plus rien !

Vettel sur sa piste préférée termine 6e. Bravo, cela va célébrer chez Aston Martin. Suivent Alonso, Russell, Latifi (bravo !) et Norris.

Dernière minute : Leclerc est pénalisé et glisse à la 3e place. Cela fait que Verstappen est officiellement champion du monde 2022 ! Et si tous les points sont attribués c'est que la course a été "à son terme" et n'a pas fini sous drapeau rouge. En dépassant 50% de la distance, tous les points sont attribués. Même les pilotes sont surpris.

PosPilote
1Max VERSTAPPEN
2Sergio PEREZ
3Charles LECLERC
4Esteban OCON
5Lewis HAMILTON
6Sebastian VETTEL
7Fernando ALONSO
8George RUSSELL
9Nicholas LATIFI
10Lando NORRIS
11Daniel RICCIARDO
12Lance STROLL
13Yuki TSUNODA
14Kevin MAGNUSSEN
15Valtteri BOTTAS
16Guanyu ZHOU
17Pierre GASLY
18Mick SCHUMACHER
19Carlos SAINZ
20Alexander ALBON

Classement pilotes 2022

Il reste 4 courses et 26 points par course (victoire et meilleur tour en course) et une course sprint (8 points). Avec 113 points pour 112 possibles, Verstappen ne peut donc pas être rattrapé. Son second titre ne souffre aucune contestation. Il n'y a que l'histoire des budgets à éclaircir mais sur la piste il a été brillant. Il a su rattraper le mauvais début de son équipe niveau fiabilité.

Perez se paie même le luxe de dépasser Leclerc. Russell prend 4 points à Sainz et reste 4e du championnat. Ocon reprend de l'air sur Alonso avec 13 points désormais. Latifi dépasse de Vries car ce dernier n'a fait qu'une seule course.

PosDriverPTS
1Max Verstappen VER 366
2Sergio Perez PER 253
3Charles Leclerc LEC 252
4George Russell RUS 207
5Carlos Sainz SAI 202
6Lewis Hamilton HAM 180
7Lando Norris NOR 101
8Esteban Ocon OCO 78
9Fernando Alonso ALO 65
10Valtteri Bottas BOT 46
11Sebastian Vettel VET 32
12Daniel Ricciardo RIC 29
13Pierre Gasly GAS 23
14Kevin Magnussen MAG 22
15Lance Stroll STR 13
16Mick Schumacher MSC 12
17Yuki Tsunoda TSU 11
18Zhou Guanyu ZHO 6
19Alexander Albon ALB 4
20Nicholas Latifi LAT 2
21Nyck De Vries DEV 2
22Nico Hulkenberg HUL 0

Classement par équipe 2022

Red Bull dispose de 165 points d'avance sur Ferrari. C'est encore mathématiquement insuffisant puisque 176 points peuvent être récupéré par équipe sur les 4 derniers GP. Le trio ne devrait plus changer.

La bataille est pour la 4e place avec Alpine qui repasse devant McLaren pour 13 points. L'Alpine a montré de réels progrès avec son nouveau fond plat et espère finir en beauté cette saison 2022. Grâce à 20 points en deux courses, Aston Martin recolle à 7 points d'Alfa Romeo.

PosTeamPTS
1Red Bull Racing RBPT619
2Ferrari454
3Mercedes387
4Alpine Renault143
5McLaren Mercedes130
6Alfa Romeo Ferrari52
7Aston Martin Aramco Mercedes45
8Haas Ferrari34
9AlphaTauri RBPT34
10Williams Mercedes8
Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Après un grand prix marqué par une longue interruption à cause de la pluie, Verstappen l'emporte. La course n'a pas pu aller à son terme et Verstappen ne marque "que" 19 points.

Avec la pénalité de Leclerc à la fin, Verstappen est titré sur les terres de Honda. Double champion du monde de Formule 1.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.