par Thibaut Emme

F1 Singapour 2022 : Sergio Perez l'emporte

Un Grand Prix de Singapour qui a réservé plein de surprises et pas mal d'abandon. Merci la pluie et la piste qui a mis du temps à sécher. Sergio Perez remporte la course devant les deux Ferrari.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Avant le GP

Après deux GP annulés en 2020 et 2021 à cause de la pandémie à la Covid-19, la F1 revient à Singapour. Le circuit est particulier, sur une marina, et surtout le climat et l'heure du GP sont spécifiques : humidité 100%, moiteur, et surtout il fait nuit. Donc le soleil n'est pas là pour sécher la piste quand les pluies quotidiennes en ce moment s'abattent. D'ailleurs une énorme averse est tombée sur la piste et fait que le départ est retardé à 15h05 heure de Paris au lieu de 14h.

Pour Alonso, ce sera le 350e départ (pour 351 GP et 354 engagements). Il a déjà égalé le nombre de GP de Kimi Räikkönen et le battra dès l'extinction des feux. L'Espagnol est 5e sur la grille. La piste n'est pas propice aux dépassements, mais les conditions sont tellement particulières tout peut arriver. Surtout que si la piste met très longtemps à sécher, les pneus intermédiaires seront la clé. Et le nombre de pneus neufs est ultra restreint pour ceux de tête (1 train neuf). Derrière, il y aura peut-être des coups à jouer avec 2 ou 3 trains neufs. A noter que Russell partira des stands après que Mercedes a tout changé sur sa monoplace. Cela ne change pas grand-chose vu sa mauvaise qualification.

Leclerc a une bonne chance de l'emporter, tout comme Perez ou même Hamilton. Pour Verstappen, ce sera plus compliqué, mais le Batave est une fusée en ce moment. S'il veut être titré ce soir, il doit l'emporter et que Leclerc ne fasse pas mieux que 8 ou que Perez ne fasse pas mieux que 4e. Mais si ce n'est pas ce soir ce sera à Suzuka dans une saison, sur les terres de Honda.

Départ

Enorme départ de Perez qui n'a pratiquement pas patiné ! Il prend la tête du GP. Leclerc est 2d devant Sainz qui a poussé Hamilton hors de la piste au premier virage. Verstappen a patiné et glisse à la 12e place. Il se bat avec Magnussen et Ricciardo ! Alonso a du céder face à Norris. Ocon a grimpé de 2 places pendant ce départ. Verstappen passe Magnussen qui n'a pas cherché à défendre. Max passe aussi Stroll. Bon, finalement on peut dépasser sur ce circuit...

Verstappen continue de remonter, mais il est encore 9e derrière Vettel. Devant Perez et Leclerc s'échappent très vite. Ah tour 7 sur 61 il y a dû y avoir contact entre Zhou et Latifi. Zhou est dans l'échappatoire et Latifi a une suspension cassée. Sur les images ont voit Latifi venir s'écraser contre Zhou et Latifi. Vivement qu'il descendre définitivement du baquet de la Williams.

Et la voiture de sécurité tant attendue (sans doute un peu trop tôt) est en piste. Personne dans les pilotes de tête ne passe par les stands. C'est encore trop humide pour tenter les slicks.

Tour 10/61

La voiture de sécurité s'efface à la fin du 10e tour. Perez relance de très loin tandis que Verstappen surprend Vettel. Voilà le champion en titre 8e, comme au départ. Et Verstappen passe Gasly qui ne résiste pas. La trajectoire commence à être marquée mais il reste des flaques. Après 4 tours relâchés de la SC, Perez et Leclerc sont repartis loin devant. On va commencer à se poser la question des stratégies : rentrer tôt et tenter les slicks ? rentrer plus tard "pour voir" ? repartir en intermédiaire ?

De façon amusante, la Mercedes commence à rentrer dans la bonne fenêtre des pneumatiques quand la Ferrari en ressort. Hamilton remonte sur Sainz. Les pneus n'ont pratiquement plus de sculptures et vont glisser à la fois sur le sec et l'humide. Sainz est en grande difficulté avec ses pneus. La comparaison avec Leclerc fait mal, 1 seconde au tour.

Tour 20/61

Verstappen est dans l'échappement d'Alonso. Tous les deux sont ok sur le fait que c'est un peu tôt pour les slicks. Ah mais Alonso a un souci mécanique et le moteur le lâche. Abandon au 21e tour de course.  Mauvaise opération pour Alpine. Voiture de sécurité virtuelle. On va allure de safety car mais il n'y en a pas en piste. Russell tente un arrêt sous la VSC. Il fait le pari des slicks médiums ! Bon courage. Il est bon dernier et n'a pas grand chose à perdre.

Russell fait une équerre monstrueuse ! Drapeau vert. Russell est le rat de laboratoire de tout le paddock avec ses slicks. Il perd 10 secondes par tour, au minimum. Au tour 26, Albon fait un tout droit dans le virage 8 et y laisse son aileron. Et nouvelle voiture de sécurité virtuelle. Il n'est pas sûr que les leaders choisissent de changer les pneus. Albon rentre aux stands pour changer le museau et mettre des slicks. Mais le moteur est coupé et la voiture rentrée dans le garage. Abandon.

On est sous drapeau vert. Personne n'a tenté les slicks cette fois. Et un tout droit d'Ocon au virage 13. GP à oublier pour Alpine. Un deuxième moteur dans le sac ! Voiture de sécurité virtuelle et on se prépare chez Ferrari et Mercedes, mais personne ne rentre.

Tour 30/61

Les pilotes sont nerveux et on a failli avoir un accrochage entre Verstappen et Norris. Feu vert, cela repart. C'était aussi un peu nerveux entre Sainz et Hamilton. Norris glisse un peu partout mais maintient Verstappen derrière. Russell n'y arrive toujours pas et donc les slicks sont encore impensables pour le moment.

Tout droit de Hamilton ! Il a un peu tapé l'aileron, mais repart entre Norris et Verstappen. Cela soulage Sainz. Verstappen signale (encore) que l'aileron d'Hamilton touche, c'est dangereux. Si cela fait comme avec Magnussen la direction de course va demander à Hamilton de passer au stand. De quoi passer les slicks ?

35e tour, Leclerc rentre au stand et se rate un peu. Freinage trop long et 5,3 secondes d'immobilisation. Pneus mediums pour le Monégasque. Hamilton au stand, slicks aussi. Russell a montré que la piste était prête, tout le monde y va. Chez Perez, on rentre un tour après. Sainz aussi va rentrer. Et Verstappen aussi ! Et Tsunoda est dans les barrières ! 36e tour. On coupe le moteur et il y aura une voiture de sécurité.

De qui cela va faire le jeu ? Russell repasse par les stands pour un deuxième train de médium. Le bon coup est sans doute pour Ricciardo. Norris n'a pas pu passer Sainz et reste 4e. Ricciardo remonte 6e avec 4 places gagnées. Gasly ou Hamilton ont perdu gros. 6 abandons pour le moment, c'est un gp éprouvant pour les mécaniques et les pilotes. Tsunoda c'est clairement une erreur de pilotage. Le restart risque d'être "amusant" avec des pneus froids et une piste qui reste piégeuse.

Avec toutes ces péripéties, on n'ira sans doute pas au bout de la course. Il reste 35 minutes de course. Et drapeau vert ! Mais énorme glissade de Verstappen qui a tenté de dépasser Norris et a glissé sur 100 m. Revoilà Verstappen 8e, juste devant Hamilton. Ils ne se lâchent pas. Mais il a les pneus carrés Max. Et Perez est sous enquête pour sa trop grande distance avec la voiture de sécurité.

Et Russell qui a crevé à l'arrière droit. Sans doute un contact avec le mur. Que de rebondissements ! Ah non c'est en tentant de dépasser Schumacher. Russell s'appuie sur la Haas. Encore une erreur de pilotage dans ce GP.

Reste 30 minutes

Schumacher est au ralenti et parvient à rentrer dans les stands. Leclerc pousse Perez. Il est à 5 dixièmes mais n'a pas de DRS (condition humide). Schumacher repart, c'était sans doute une crevaison suite au contact avec Russell. Ah voilà le DRS autorisé ! Leclerc devrait donc passer Perez. Norris de son côté presse Sainz. Pour McLaren il y a de gros points à prendre, surtout avec Alpine out.

Leclerc n'y arrive pas. Perez est très fort sur les derniers virages du circuit et se met à l'abri d'un dépassement au DRS pour le moment. On est un peu dans un ronronnement depuis que la trajectoire est sèche. Ah léger raté de Leclerc qui perd du temps sur Perez.

Derrière, Norris a reculé par rapport à Sainz. Ricciardo en tendres (!) souffre et devrait voir Stroll revenir en fin de course. Verstappen de son côté devrait passer Bottas et revenir dans les points. Russell passe Schumacher pour la 13e place. Ah l'enquête sur Perez et la voiture de sécurité sera regardé après la course. C'est stupide, comme souvent. Cela prend quelques secondes à vérifier, pourquoi attendre l'arrivée, laisser faire un podium (une victoire ?) pour tout changer derrière ?

Verstappen passe Gasly sans coup férir. On demande à Perez de creuser l'écart pour le cas d'une pénalité de 5 secondes. Leclerc glisse de partout maintenant.

Reste 10 minutes

Abandon de Russel ? Ah non. Nouveau changement de pneus pour Russell qui a les tendres. Il repart dernier et 14e. Il va aller chercher le meilleur tour en course à coup sûr. Max est collé dans l'échappement d'Hamilton. Il a le bénéfice des pneus tendres, plus frais que les médiums de la Mercedes. Il y a potentiellement la 6e place en jeu.

Au final, il ne va manquer que quelques minutes pour atteindre les 61 tours. Mais on s'arrêtera à 2h de course. Il reste deux minutes et deux tours. En cherchant Vettel, Hamilton ouvre la porte et Verstappen s'engouffre. Frustrant pour le pilote Mercedes.

Leclerc est sorti de la fenêtre des 5 secondes de retard. Mais bon, on sait pas s'il y aura bien pénalité contre Perez. Le chrono est terminé, Perez doit encore parcourir le 59e tour (sur 61 prévus).

Arrivée

Victoire de Perez et de Red Bull. Le Mexicain prouve que c'est un pilote de circuit urbain. Les Ferrari de Leclerc et Sainz montent sur le podium. Norris et Ricciardo font le gros coup de la soirée pour McLaren. L'écurie dépasse Alpine qui a connu une course cauchemar.

Stroll fait son meilleur résultat de 2022. Il devance Verstappen 7e qui a dépassé Sebastian Vettel dans les derniers virages. Hamilton et Gasly complètent le top 10.

Enfin tout cela c'est si Perez n'est pas pénalisé. [Mise à jour 19h50 : Perez était sous deux enquêtes pour infraction à la règle de la voiture de sécurité (il a laissé trop de distance entre lui et la voiture). Pour la première il prend une réprimande, et 5 secondes pour la seconde. Il garde donc sa victoire.]

POSPilote
1Sergio PEREZ
2Charles LECLERC
3Carlos SAINZ
4Lando NORRIS
5Daniel RICCIARDO
6Lance STROLL
7Max VERSTAPPEN
8Sebastian VETTEL
9Lewis HAMILTON
10Pierre GASLY
11Valtteri BOTTAS
12Kevin MAGNUSSEN
13Mick SCHUMACHER
14George RUSSELL
15Yuki TSUNODA
16Esteban OCON
17Alexander ALBON
18Fernando ALONSO
19Nicholas LATIFI
20Guanyu ZHOU

Classement pilote 2022 provisoire

Verstappen n'est pas encore titré. Il le sera, c'est certain. Reste à savoir si ce sera à Suzuka ou plus tard. Il compte 104 points d'avance et 5 GP. Il y a 26 points (victoire et meilleur tour en course) par épreuve. S'il ne perd pas de point par rapport à Leclerc et 2 seulement par rapport à Perez, il sera titré à Suzuka.

Derrière, Sainz revient fortement sur Russell. Hamilton est à plus de 30 points de ceux-ci. Cela sera difficile si le niveau ne change pas d'ici la fin de l'année.

POSDRIVERPTS
1Max Verstappen341
2Charles Leclerc237
3Sergio Perez235
4George Russell203
5Carlos Sainz202
6Lewis Hamilton170
7Lando Norris100
8Esteban Ocon66
9Fernando Alonso59
10Valtteri Bottas46
11Daniel Ricciardo29
12Sebastian Vettel24
13Pierre Gasly23
14Kevin Magnussen22
15Lance Stroll13
16Mick Schumacher12
17Yuki Tsunoda11
18Zhou Guanyu6
19Alexander Albon4
20Nyck De Vries2
21Nicholas Latifi0
22Nico Hulkenberg0

Classement par équipe 2022 provisoire

Red Bull compte 137 points d'avance sur Ferrari. Insuffisant pour être titré dès à présent. Mais, là aussi on voit mal ce qu'il pourrait se passer pour empêcher le titre de RBR.

Derrière, on a donc McLaren qui passe Alpine. L'écurie française traverse une mauvaise passe au contraire de McLaren. Surtout après le GP de Saingapour. Depuis la reprise en Belgique, Alpine a marqué 26 points contre 34 à McLaren. Alpine qui avait creusé l'écart après l'Autriche se fait donc ramarrer.

A l'arrière, Aston Martin marque 12 points et dépasse AlphaTaury et Haas. Haas est dans le dur avec 6 GP de suite sans aucun point. La fin de saison sera longue pour Magnussen et Schumacher.

POSTEAMPTS
1RED BULL RACING RBPT576
2FERRARI439
3MERCEDES373
4MCLAREN MERCEDES129
5ALPINE RENAULT125
6ALFA ROMEO FERRARI52
7ASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES37
8HAAS FERRARI34
9ALPHATAURI RBPT34
10WILLIAMS MERCEDES6

Pour résumer

Un Grand Prix de Singapour qui a réservé plein de surprises et pas mal d'abandon. Merci la pluie et la piste qui a mis du temps à sécher. Sergio Perez remporte la course devant les deux Ferrari.

Pour Alpine ce fut un double abandon sur casse moteur. Cela laisse McLaren 4e au championnat pour quelques points. Pour Verstappen ou Hamilton, ce ne fut pas simple avec des fautes en piste.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.