par Nicolas Anderbegani

F1-Qualifs-Turquie: Lance Stroll surnage !!!

La Formule 1 est revenue en Turquie, 9 ans après la dernière édition. Et le tracé d'Istanbul confirme une tendance de l'année 2020 : les circuits revenants ou nouveaux nous offrent du spectacle !

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La surprise du weekend, c'est le nouveau revêtement de la piste qui a surpris les pilotes...et Pirelli, dont les équipes n'étaient pas au courant du nouvel asphalte posé ! Les gommes italiennes ne donnent pas de grip - alimentant encore un peu plus les critiques à l'encontre du manufacturier - et les deux premières séances d'essais libres ont donné lieu à un véritable ballet, avec moult figures de style et tête à queue en tous genres ! Pirelli a décidé de rehausser les pressions minimales. Pour ne rien arranger, des trombes d'eau se sont abattues dans la nuit de vendredi à samedi, lissant la gomme qui s'était progressivement déposée. Détail surprenant, les monoplaces 2020 ne se sont même pas approchées du record de la piste de 2011, détenu par Vettel et naviguent à 4/5 secondes !  Les pilotes roulent comme sur du verglas et cela pourrait donner des surprises, d'autant que les Mercedes se sont montrées en retrait, au contraire de Max Verstappen et de Charles Leclerc, visiblement à l'aise dans ces conditions équilibrisme. Hamilton n'est pas du tout à son avantage pour le moment et n'a pas hésité à qualifier l’asphalte de vraie m****, ce que ses détracteurs ne manqueront pas de relever.

Q1

La piste est détrempée et très fraîche. Le fameux quadruple gauche promet des morceaux de bravoure.

ça se bouscule en piste dès le feu vert, car la pluie va s'intensifier et faire régresser les chronos.

Comme quelques pilotes (Perez, Norris, Sainz) Verstappen est en intermédiaires et part en toupie dans son tour de lancement, ça promet ! Hamilton est en "full wet". ça roule sur des œufs dans les phases de freinage.

Norris signe le 1er chrono en 2'07"947 et Verstappen en 2'10"8

Bottas améliore en 2'07"001 devant Ocon à 0"4, les pluie semblent un poil plus rapides mais c'est serré entre les deux gommes. La caméra embarquée d'Albon est parlante, le grip est très dur à obtenir, ça glisse, ça patine.

Bien aidé peut-être par son expérience rallye, Bottas améliore en 2'06"9 puis Esteban Ocon claque 2'06"1. Joli ! Hamilton est à 1"5 ! La pluie s'accentue, les pilotes en inter passent en pluies. Les erreurs et les saltos s'enchaînent, la plupart des pilotes dérapent, sortent large ou font des têtes à queue.

A 7' de la fin de la Q1, drapeau rouge ! Pour l'instant, Leclerc (16e) et Gasly (18e) sont piégés.

Comme en Indycar sur les ovales, voici que l'on envoie les camions sécheurs ! Dans les stands aussi, ça s'active avec des soufflants portatifs pour assécher les emplacements de pit stop.

Après 30' d'interruption, la séance reprend. Albon, Russell et les Ferrari sont dans les starting-blocks. Et Raikkonen part dans une longue glissade, au coude à coude avec Leclerc pour avoir une piste dégagée. Le finlandais a de la chance et se récupère en piste.

Grosjean est dans le sable ! Leclerc s'est également raté au même endroit mais a réussi à ne pas s'enliser.

Nouveau drapeau rouge ! L'évacuation de la Haas nécessite l'intervention d'une grue.

2e restart, les pilotes ne disposeront que d'un seul tour lancé. Erreur interdite. Les Red Bull sont une nouvelle fois à l'attaque. Tout le monde ressort.

Verstappen attaque fort et abaisse fortement le chrono, la piste s'est améliorée. Il vole littéralement et signe 1'57"4 ! Les écarts sont impressionnants. Albon est à 2", les Ferrari à 6 "! Hamilton n'améliore pas et passe de justesse en 14e place, à 10 secondes de Verstappen. Menacé, Pierre Gasly s'en sort bien au final avec la 6e place.

Magnussen, Kvyat, Russell, Grosjean et Latifi sont éliminés. Toutefois, Latifi est sorti de la piste et certains chronos ont peut-être été réalisés sous régime de drapeau jaune. Les officiels vont analyser cela après la séance.

Q2

Les McLaren essaient les intermédiaires, alors que le reste du plateau est en pluie. Bel exercice d'équilibriste de Norris qui tourne en 2'00"633, suivi à 0"4 par Raikkonen. Le temps de Norris est annulé.

Albon en 2'00"026. Verstappen explose encore le temps en 1'57"1 mais Perez et Stroll ne son pas loin à 0"3. Bottas est à 0"6, Hamilton à 2"5. L'anglais n'est pas dans le coup. Raikkonen remonte 2e à 87 millièmes de Verstappen.

Les Ferrari sont larguées à 6-7" alors que Albon améliore de 0"4 le temps de Verstappen.

Stroll meilleur temps en 1'55"7 !

Verstappen reprend son bien en 1'53"486 ! Perez suit à 0"6, Bottas à 1"5 et Hamilton à 1"6. Raikkonen est 6e à 2"3.

Verstappen améliore encore en 1'52"036. Albon et Perez sont à 2" !

Et au tour suivant, Verstappen améliore encore presque de 2 secondes, il claque 1'50"2 ! Le néerlandais est sur une autre planète. Les Mercedes sont à ...3"5 ! Les Ferrari à presque 8 secondes.

Hamilton améliore mais reste à 2"5 de Verstappen. Seul Albon est à moins de...2 secondes.

Et Giovinazzi P 5 ! Superbe, la pluie redistribue les cartes.

C'est fini. Norris est le 1er éliminé, devant Vettel, Sainz, Leclerc (à qui Vettel colle 1"5) et Pierre Gasly. Le choix des intermédiaires en début de séance n'a pas été payant pour les McLaren. On voit qu'il faut plusieurs tours en pluie pour atteindre les bonnes températures.

Q3

Ocon tente le pari des intermédiaires.

Nouvelle démonstration de Verstappen qui signe 1'52"3. Albon est à 4 secondes ! Hamilton à 5 secondes.

Stroll 2e se rapproche à 1"5. Perez meilleur temps en 1'52"037 ! Wouah ! Il est en intermédiaires, c'est un signe !

Verstappen va améliorer sur son 2e tour mais rentre aux stands pour passer en inter. Les Mercedes font de même.

Raikkonen monte 3e à 1"6. Verstappen se plaint du manque de grip avec les inters ! Il est gêné dans le trafic.

Perez améliore en 1'49"321 !!!!!!

Stroll P2.

Ricciardo P4 Ocon P6 avec les pluie.

Stroll améliore en 1'47"765 !!!! Pole !!!!

Verstappen se dégage un tour clair et attaque. P2 à 0"290. Il est battu !

Quelle qualification ! Lance Stroll signe sa première pole position, Racing Point a bien joué la stratégie des pneus. La dernière pole d'un canadien, c'était Jacques Villeneuve lors du fameux GP d'Europe 1997. C'est aussi la 1ère pole de Racing Point, la 2e si l'on compte la filiation avec Force India qui avait décroché le meilleur temps à Spa en 2009. Verstappen est 2e mais a de quoi être déçu, tant il a dominé et survolé les débats pendant 99% du temps. Perez en embuscade 3e. Une très grosse cote, c'est certain !

Suivent Albon, Ricciardo, Hamilton, Ocon, Raikkonen, Bottas et Giovinazzi. Une Mercedes encadrée par deux Alfa, qui l'eût cru ?

Spectacle garanti demain !

Pour résumer

La Formule 1 est revenue en Turquie, 9 ans après la dernière édition. Et le tracé d'Istanbul confirme une tendance de l'année 2020 : les circuits revenants ou nouveaux nous offrent du spectacle !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.