F1 Jeddah 2023 : Perez emmène un nouveau doublé Red Bull
Credit Photo - Red Bull Racing
par Thibaut Emme

F1 Jeddah 2023 : Perez emmène un nouveau doublé Red Bull

Sergio Perez, parti de la pole position, remporte le grand prix de Jeddah en Arabie Saoudite. Il devance Max Verstappen remonté de la 15e place. Alonso complète le podium pour la 100e fois sur la boîte. Par contre tout n'est pas rose chez Red Bull.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Leclerc et Norris partent en tendres, Hamilton en durs, les autres en mediums. Les pneus tendres vont permettre de remonter rapidement dans le trafic, mais ne devraient pas durer longtemps. Verstappen se montre prudent en partant 15e, dans le trafic, mais tout le monde attend une remontée folle pour animer la course. Devant, on a Perez et Alonso, deux pilotes expérimentés qui ne s'en laissent pas compter. Attention à l'accrochage.

En théorie, on ne s'arrêtera qu'une fois pour changer de gommes, sauf voiture de sécurité ou autres incidents. Place au 1081e GP de l'histoire de la Formule 1 depuis 1950.

Départ

Très bon envol de Fernando Alonso qui dépasse Perez au démarrage. Magnifique dépassement de Stroll sur Sainz par l'extérieur. Les Aston sont vives. Piastri a perdu des bouts de carbone. On a Alonso, Perez, Russell, Stroll, Sainz, Ocon, Hamilton, Gasly, Leclerc et Zhou. Piastri rentre aux stands pour changer d'aileron après 1 tour.

Pénalité de 5 secondes pour Alonso ! Comme Ocon à Bahreïn, il n'était pas bien positionné au départ. Depuis cette saison, la direction de course est intransigeante. Perez au début du 4e tour fait le freinage à Alonso et reprend la tête du GP. Leclerc est 9e, Verstappen 11e.

Tout à l'arrière, on trouve Sargeant, De Vries, Piastri et Norris qui sont déjà passés par les stands. Leclerc a fini par trouver l'ouverture sur Gasly. Et au début du 9e tour il prend l'aspiration d'Hamilton et le passe au freinage. Hamilton qui a pris un avertissement pour avoir fait un zig-zag en ligne droite. Mouais. On les a connu plus laxistes à la direction de course sur les zig-zags.

Tour 10/50

Gasly se fait dépasser par Verstappen. Voilà Gasly 10e et Verstappen 9e. Alonso commence à se faire sortir de la zone DRS de Perez. On a Perez, Alonso, Russell, Stroll, Sainz, Ocon, Leclerc, Hamilton, Verstappen et Gasly. Au début du 12e tour, Verstappen avale Hamilton. La Red Bull est tellement plus rapide en ligne droite, et en plus elle avait le DRS. Devant, Alonso est à 3 secondes de Perez.

A la fin du 13e tour, Stroll rentre mais pas Sainz pour Ferrari. De l'intox. Il a mis les durs. Est-ce qu'on a envoyé Stroll en éclaireur pour les durs ? Verstappen pendant ce temps dépasse Ocon pour la 6e place. Le pilote Alpine ne résiste pas, ils ne pilotent pas dans la même course. Et c'est Gasly qui rentre pour mettre les pneus durs.

Sainz rentre à la fin du 15e tour et laisse Leclerc libre en piste. Sainz repart devant Stroll. Un tour plus tard, c'est Leclerc qui rentre, ainsi qu'Ocon. Leclerc est juste derrière Sainz, mais devant Stroll. Ocon est derrière Sargeant, en 13e position, devant Gasly.

Stroll est à l'arrêt. La voiture ne semble pas gêner mais c'est une voiture de sécurité ! Tout le monde en profite pour passer aux stands. Tous ceux qui n'avaient pas changer les gommes en tout cas. Pour Stroll c'est un moteur (ou un composant). Alonso a servi sa pénalité de 5 secondes sans perdre de place et sera juste derrière Perez. Il avait le droit de la faire sous voiture de sécurité ? A voir.

Tour 20/50

La voiture de sécurité s'efface au 21e tour. Perez a tardé pour repartir et surprend Alonso. Surtout, il a évité l'aspiration comme cela. Hamilton est déchaîné et passe Sainz. Hamilton est repassé par les stands pour mettre des mediums à la place de ses durs. Par contre il y  30 tours à tenir.

Les "perdants" du safety car ce sont finalement les pilotes Alpine. Ils sont 9 et 10e, avec Tsunoda le gagnant du SC. Verstappen dépasse Russell avant la fin du circuit. Russell ne peut pas répliquer. Ocon passe Tsunoda. Bon, Verstappen est sur le podium, après 24 tours sur 50. Allo Sergio ?

Allez, Verstappen est 2d alors qu'il roule "coude à la portière". Sur les vues embarquées, on le voit qui monte les rapports assez tôt et relâche avant les virages. Alonso tente de suivre et profite du DRS. Verstappen met 1/2 secondes à Perez par tour. Gasly a passé Tsunoda. Les Alpine sont 8 et 9 derrières les Ferrari.

Ah soucis de freins pour Albon qui tente de ramener la Williams au stand pour abandonner. Hamilton est dans la zone DRS de Russell. Va-t-on avoir une consigne radio ? Sans doute même pas besoin. Verstappen est à 5,2 secondes de Perez.

Tour 30/50

Hamilton a repris un peu le large par rapport à Russell. Pour éviter la surchauffe de ses médiums ? Les deux Red Bull sont dans le même rythme. Perez envoie un signal à son équipe. Mais Verstappen ne se laisse pas faire non plus et d'un coup reprend 1 seconde en deux tours. Par contre derrière il n'y a plus personne. Alonso est à 12,7 secondes. Alfa Romeo fait rentrer Bottas pour mettre les tendres. Mais il est 18e. Est-ce pour acquérir des données ?

Tiens, Verstappen se plaint d'une transmission "étrange". Attention à la fiabilité. Bon, pour ne pas s'endormir dans cette période creuse, on a Zhou fait le freinage par l'extérieur à Sargeant, pour la 13e place, sans point.

Bon, avec les "bruits" qu'entend Verstappen, il a lâché. Perez reprend un peu le large. Verstappen a de quoi voir Alonso venir avec 14 secondes. Magnussen dans la Haas revient sur Tsunoda et l'AlphaTauri. Perez se plaint de ses freins ! Il reste 10 tours, c'est long.

Tour 40/50

Bon, cela ronronne toujours. Red Bull est toujours là. Bizarrement à la radio on demande à Perez de ralentir un peu. Il refuse. Franchement est-ce que Red Bull a tenté de la "faire à l'envers" à Perez ? Il reste 6 tours et Perez a 4,8 secondes d'avance. Sauf grosse catastrophe c'est plié. Alonso est 3e, à 17 secondes de Verstappen, mais avec 4,5 secondes d'avance sur Perez.

Magnussen se rapproche de nouveau de Tsunoda. Derrière, McLaren se bat avec Williams comme à la grande époque....mais pour les dernières places. Magnussen passe Tsunoda et prend le dernier petit point. Chez Mercedes, on annonce à Russell qu'il faut rester sous les 5 secondes de retard derrière Alonso qui pourrait avoir 5 secondes de pénalité. La pénalité du début observée sous voiture de sécurité ?

Alonso a la consigne d'accélérer et l'applique ! Il le veut son podium. Verstappen a compris que c'était Perez qui avait le meilleur tour en course et veut aller le chercher !

Arrivée

Victoire du Mexicain Sergio Perez ! Max est 2d et a tenu à faire le meilleur tour en course. Il garde la tête du championnat ! Alonso est 3e pour 5,138 secondes sur Russell. Il est donc assuré de son 100e podium en carrière !

Suivent les Mercedes, les Ferrari, les Alpine et Magnussen pour Haas.
Attention, Alonso est sous enquête pour sa pénalité. Et s'il prenait 10 secondes comme Ocon ?

Voilà, la pénalité pour Alonso est tombée ! 10 secondes pour mauvais respect de la pénalité. Russell récupère la 3e place. Le 100e podium attendra. En fait c'est le préposé au "lève-vite" arrière qui l'a positionné (sans lever la voiture) avant les 5 secondes. Alonso a donc été pénalisé comme l'a été Ocon à Bahreïn.

[Mise à jour : Après avoir pénalisé Alonso et son équipe car le "jack" man arrière touchait la voiture avec le lève-vite, la FIA est revenu sur sa décision après l'appel d'Aston Martin. Visiblement le règlement n'est pas clair sur ce point précis et les commissaires ont préféré rétropédalé. Alonso signe dont son 100e podium en F1.]

PositionPilote
1Sergio PEREZ
2Max VERSTAPPEN
3Fernando ALONSO
4George RUSSELL
5Lewis HAMILTON
6Carlos SAINZ
7Charles LECLERC
8Esteban OCON
9Pierre GASLY
10Kevin MAGNUSSEN
11Yuki TSUNODA
12Nico HULKENBERG
13Guanyu ZHOU
14Nyck DE
15Oscar PIASTRI
16Logan SARGEANT
17Lando NORRIS
18Valtteri BOTTAS
19Alexander ALBON
20Lance STROLL

Classement mondial F1 2023

Avec sa 2e place à Jeddah, mais surtout le petit point du meilleur tour en course, Max Verstappen conserve la tête du classement mondial F1 2023. Il devance donc d'un petit point Perez qui sera sans doute son meilleur ennemi cette saison.

Derrière, on retrouve le vétéran de la saison, Alonso qui a 30 points, soit 14 de retard sur Verstappen.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Sergio Perez remporte le grand prix d'Arabie Saoudite sur le circuit de la Corniche à Jeddah. Verstappen est remonté de la 15e place, et grâce au meilleur tour en course, il repart de là en tête du championnat.

Alonso a encore été le meilleur des autres et l'Aston Martin est rapide. 100e podium en carrière pour l'Espagnol.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.