par Thibaut Emme

F1 Canada 2022 : Verstappen résiste à Sainz

Un GP du Canada qui a un peu ronronné jusqu'à l'accident de Tsunoda pour offrir 15 derniers tours à suspens. Max Verstappen l'emporte devant Sainz. Hamilton est de retour sur le podium.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Hier, les qualifications ont joué les passagères de la pluie. Mais aujourd’hui pour le Grand Prix, c’est sec et ensoleillé. Les vitesses vont grimper et les talonnages des voitures (certaines) vont réapparaître fortement. La hiérarchie ne devrait pas rester la même. Enfin, à part pour Verstappen qui semble voler sur la piste.

L’intérêt sera aussi du côté de Sainz, 3e qui va tenter de harceler Verstappen. Mais également du côté de Leclerc qui part bon dernier et va remonter à la faveur de la longue ligne droite du retour.

Départ

La mise en grille a pris du temps et devant les moteurs doivent chauffer. Très bon départ de Verstappen et d’Alonso. Hamilton a dû ferrailler avec Magnussen qui abdique à la chicane. Russell plonge à l’épingle et fait l’intérieur à Schumacher. Et on n’est que dans le premier tour. Les 10 premiers sont partis en pneus mediums, quelques-uns tentent les pneus durs comme Perez qui est un bon gestionnaire de gommes.

Leclerc en dur est remonté 17e. Alonso maintient toujours Sainz derrière lui, mais le DRS va bientôt être autorisé et Sainz devrait le passer. Voilà, c’est fait à la fin du 3e tour sur 70. Russell a passé Ocon pour la 6e place. Maintenant pour Alonso, le « jeu » va être de rester dans la seconde derrière Sainz pour garder le DRS et ainsi résister à Hamilton juste derrière.

Gasly et Vettel passent déjà par les stands pour mettre les pneus durs. On n’a même pas fait 6 tours. Déjà du « graining » ? A la fin du 7e tour, Magnussen doit repasser par les stands pour changer son museau avant. Dans le départ, il avait frotté avec Hamilton et un bout de carbone risquait de se détacher.

Perez perd son hydraulique ! 8e tour au virage 8. Pour le moment c’est drapeau jaune mais rapidement une voiture de sécurité virtuelle est déployée. Pour rappel, les pilotes doivent rouler à basse vitesse, sans se regrouper. Verstappen rentre pour changer les gommes, mais pas Sainz ou Alonso. Russell et Ocon non plus tandis qu’Hamilton oui. Cela bouleverse la hiérarchie mais a donné un « arrêt gratuit » pour Verstappen (il est 3e tout de même).

Tour 10/70

Verstappen et Hamilton sont repartis en pneus durs. Cela peut être la bonne pioche pour une stratégie décalée. Hamilton passe Ocon, non pas sur la ligne du retour mais la « ligne » d’arrivée. Les deux champions ont sans doute bien fait de changer les pneus sous VSC. Leclerc passe enfin Norris. Le Monégasque est dans un paquet de 4 voitures où le DRS permet à chacun de s’aspirer. Leclerc est 12e.

Albon défend assez fermement sur Bottas depuis plusieurs tours et cela empêche Leclerc de remonter proprement. Pendant ce temps, Verstappen a dépassé Alonso avec le DRS (et la valeur intrinsèque de la Red Bull) mais l’Espagnol est toujours 3e. Bottas passe enfin Albon à la fin du 17e tour et cela perturbe le Thaïlandais qui se fait déposer par Leclerc juste après. Bottas est dans les points.

Visiblement les pneus mediums se comportent mieux qu’attendu, en tout cas pour Sainz. Alonso a l’air un peu plus en difficulté. Schumacher, 7e, résiste à l’Alfa Romeo de Zhou. L’Allemand peut-il enfin décrocher ses premiers points en carrière ? Non ! Schumacher est dehors au virage 8, la Haas l’a trahi ! Nouvelle voiture de sécurité virtuelle. Russell en a profité. Ocon aussi. Dommage pour Alonso qui n’a pas pu, pour le moment, rentrer dans les stands. Ferrari fait rentrer Sainz et il repart en 3e position. Derrière Verstappen et Alonso, mais devant Hamilton. Alonso n’a pas voulu profiter de l’arrêt ? Etrange.

Tour 21/70

On est de nouveau sous drapeau vert. Leclerc passe Bottas pour la 7e place. Chez McLaren, le double pit de Ricciardo et Norris a provoqué une panique. Pauvre Norris qui en a pâti. Hamilton passe Alonso à la fin du 23e tour. Sainz compte 9 secondes de retard sur Verstappen. Pour le moment à la régulière, la Ferrari n’a pas le rythme suffisant pour rivaliser avec la Red Bull.

Allez, Alonso rentre à la fin du 28e tour sur 70. Un seul arrêt pour l’Espagnol ? 2,8 secondes, c’est pas mal du tout. Il repart derrière Leclerc et Ocon, à la 7e place. C’est amusant de voir que Ocon maintient Leclerc derrière lui malgré le DRS. L’Alpine recharge tout ce qu’elle peut dans le sinueux avant la ligne du retour. On vient de dépasser la mi-course, Verstappen en tête devant Sainz, Hamilton, Russell, Ocon, Leclerc, Alonso, Bottas, Stroll et Zhou.

Tour 40/70

Sainz se rapproche peu à peu de Verstappen mais compte encore 6 secondes de retard. Leclerc butte encore sur Ocon et Ferrari le fait rentrer pour changer les pneus. 5,3 secondes d’arrêt ? Affreux ! Il repart derrière Ricciardo, à la 12e place. Il aurait dû repartir devant, à la 10e place.

Verstappen rentre à la fin du 44e tour (il avait des pneus de 33 tours) et Sainz reprend la tête. Hamilton passe Verstappen ! La sortie de la Red Bull était tendue. Verstappen s’énerve à la radio mais passe Hamilton sans souci dans la grande ligne du retour. Hamilton rentre aussi aux stands. Hamilton repart 4e. Leclerc a passé Ricciardo et Tsunoda. Russell rentre un tour après Hamilton. Il repart 4e et Hamilton grimpe d’un cran.

Bottas et Stroll ne se sont pas encore arrêter. Impressionnant. Ils attendent sans doute une voiture de sécurité, comme Sainz. Chez Alpine, 5 et 6e, on vise à rester à ces positions. C’est contre Leclerc qu’Ocon et Alonso courent. Stroll rentre enfin pour les mediums. 13e en sortie. Tsunoda s’est planté à la sortie des stands ! Pour Bottas cela pourrait être bingo. Pour Sainz, à voir. Voiture de sécurité !

Chez Ferrari on fait des arrêts mauvais sur ce grand-prix ! Sainz repart derrière Verstappen, mais aura des pneus plus frais et sera dans l’échappement de Verstappen. Ocon rentre aux stands. Alonso aussi, « double stack » pour Alpine. 2,7 et 3,8 secondes. Pas si mal. C’est tout bon pour Alpine qui repart devant Leclerc. On est déjà au 52e tour. On devrait avoir encore un tour sous SC. Les retardataires doublent enfin la voiture de sécurité. Bon, on est reparti pour un tour de plus.

Tour 55/70

On est reparti ! Evidemment Verstappen a attendu la dernière chicane pour accélérer. Il maintient Sainz sans souci derrière et va charger pour mettre l’Espagnol à plus de 1 seconde en deux tours pour éviter le DRS. On est parti pour un sprint de 15 tours, avec les 4 premiers en pneus durs puis des médiums pour Ocon, Alonso, Leclerc et Bottas.

Les DRS sont autorisés. Sainz est encore d’un cheveu dans la seconde derrière Verstappen. Ocon et Alonso font le « petit train ». Leclerc a passé Alonso ! Leclerc tente le freinage sur Ocon mais doit court-circuiter la chicane. Alonso aurait un souci moteur. Leclerc passe Ocon avant même la ligne droite de retour. Leclerc est 5e, Ocon 6 et Alonso 7.

Ah, pour la première fois, Sainz est hors de la zone DRS. Mais l’aspiration est suffisante pour qu’il y rerentre. Stroll passe Ricciardo et grimpe à la 10e place. 1 point pour son grand-prix ? Du côté d’Ocon, on continue de donner le DRS à Alonso pour qu’il puisse résister à Bottas et Zhou. On a figé les positions chez Alpine.

Plus que deux tours. Sainz se rapproche, se rapproche….mais pas assez. Puis Verstappen refait un peu son écart dans le sinueux.

Arrivée

Victoire de Verstappen devant Sainz et Hamilton. Russell termine 4e, devant Leclerc qui rate sans doute le Top4 à cause de Ferrari et d’un arrêt raté. Ocon et Alonso restent 6 et 7e pour Alpine, devant Bottas et Zhou pour Alfa Romeo. Stroll complète le Top10 et marque le dernier point.

[Mise à jour : Alonso a été pénalisé de 5 secondes pour avoir changé deux fois de trajectoire à plusieurs reprise. Il passe de P7 à P9.]

PPilote
1M.VERSTAPPEN
2C.SAINZ
3L.HAMILTON
4G.RUSSELL
5C.LECLERC
6E.OCON
7V.BOTTAS
8G.ZHOU
9F.ALONSO
10L.STROLL
11D.RICCIARDO
12S.VETTEL
13A.ALBON
14P.GASLY
15L.NORRIS
16N.LATIFI
17K.MAGNUSSEN
18Y.TSUNODA
19M.SCHUMACHER
20S.PEREZ

Classement pilote 2022

Verstappen augmente son avance en tête du classement pilotes. Il devance Perez (0 point aujourd'hui) de 46 points. Leclerc fait un rapproché à 3 points derrière Perez. Sainz rattrape un début de saison en pointillés. Ocon et Alonso sont 9 et 10e.

PosPilotePTS
1Max Verstappen VER 175
2Sergio Perez PER 129
3Charles Leclerc LEC 126
4George Russell RUS 111
5Carlos Sainz SAI 102
6Lewis Hamilton HAM 77
7Lando Norris NOR 50
8Valtteri Bottas BOT 45
9Esteban Ocon OCO 39
10Fernando Alonso ALO 20
11Pierre Gasly GAS 16
12Kevin Magnussen MAG 15
13Daniel Ricciardo RIC 15
14Sebastian Vettel VET 13
15Yuki Tsunoda TSU 11
16Zhou Guanyu ZHO 4
17Alexander Albon ALB 3
18Lance Stroll STR 3
19Mick Schumacher MSC 0
20Nico Hulkenberg HUL 0
21Nicholas Latifi LAT 0

Classement équipes

Aston Martin dépasse Haas. Alpine se rapproche de McLaren. Devant Red Bull est largement en tête avec 76 points d'avance.

PosTeamPTS
1Red Bull Racing RBPT304
2Ferrari228
3Mercedes188
4McLaren Mercedes65
5Alpine Renault59
6Alfa Romeo Ferrari49
7AlphaTauri RBPT27
8Aston Martin Aramco Mercedes16
9Haas Ferrari15
10Williams Mercedes3

Pour résumer

Verstappen remporte sans trop de surprise un grand prix du Canada 2022 couru sur le sec. Sainz n'a rien pu faire et décroche une bonne seconde place. Pour Mercedes, on se console avec la 3e place d'Hamilton et la 4e de Russell. Leclerc parti dernier remonte 5e.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.