par Nicolas Anderbegani

F1 Autriche 2022 Sprint : Verstappen sprinte, les Ferrari se gênent

Max Verstappen a converti sa pole position arrachée à Charles Leclerc vendredi en victoire lors de la course sprint.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Max Verstappen n'a jamais été perturbé dans cette course sprint, menée de bout en bout. Il faut dire que derrière, les pilotes Ferrari Charles Leclerc et Carlos Sainz se sont attaqués et donc gênés.

Après que Leclerc ait perdu sa 2e place au départ où il a été tassé par Verstappen, le monégasque a repris son bien rapidement quand Sainz, trop optimiste, s'est raté en menant une attaque sur Verstappen au virage 2.

Par la suite, alors que Leclerc voulait préserver ses gommes en début de course pour mettre le paquet dans le rush final, il n'en a pas vraiment eu l'occasion puisque son équipier Sainz s'est montré très agressif. Leclerc s'est défendu mais quelques secondes précieuses sont parties dans la bataille. On a même frôlé la correctionnelle au freinage du virage 2 quand Sainz en bloquant ses roues n'est pas passé loin de le percuter.

En fin de course, Leclerc a haussé le rythme et est revenu à 1"6 de Verstappen, mais qui nous dit que les choses n'auraient pas été différentes avec une stratégie menée comme prévu ? Après Silverstone, la guerre interne semble se préciser entre Leclerc et Sainz, le second ayant l'ambition(légitime) de s'affirmer contre le monégasque. La relative froideur en descendant du cockpit entre les deux hommes est désormais palpable. C'est un jeu dangereux et potentiellement ravageur dans lequel Ferrari s'avance, et qui en tous cas fait les affaires de Verstappen.

Sainz termine 3ème à 5''6 du vainqueur, près de huit secondes devant un George Russell qi a roulé en solitaire tout au long des 23 tours de course. 5ème, Sergio Perez (Red Bull) nous a encore gratifiés d'une belle remontée, depuis la 13e place dont il avait dû s'élancer après sa pénalité reçue pour limites du circuit dépassées aux essais. Il devance l'Alpine d'Esteban Ocon, 6e, alors que Fernando Alonso n'a même pas pu faire la course à cause d'un nouveau souci de fiabilité.  Kevin Magnussen est 7e devant Lewis Hamilton qui a eu du mal à venir à bout  de la seconde Haas de Mick Schumache, trouvant l'ouverture au 21e tour, lorsque l'Allemand est sorti de la zone DRS de son coéquipier.

 

PosNoDriverCarLapsTime/RetiredPTS
11Max VerstappenRed Bull Racing RBPT2326:30.0598
216Charles LeclercFerrari23+1.675s7
355Carlos SainzFerrari23+5.644s6
463George RussellMercedes23+13.429s5
511Sergio PerezRed Bull Racing RBPT23+18.302s4
631Esteban OconAlpine Renault23+31.032s3
720Kevin MagnussenHaas Ferrari23+34.539s2
844Lewis HamiltonMercedes23+35.447s1
947Mick SchumacherHaas Ferrari23+37.163s0
1077Valtteri BottasAlfa Romeo Ferrari23+37.557s0
114Lando NorrisMcLaren Mercedes23+38.580s0
123Daniel RicciardoMcLaren Mercedes23+39.738s0
1318Lance StrollAston Martin Aramco Mercedes23+48.241s0
1424Zhou GuanyuAlfa Romeo Ferrari23+50.753s0
1510Pierre GaslyAlphaTauri RBPT23+52.125s0
1623Alexander AlbonWilliams Mercedes23+52.412s0
1722Yuki TsunodaAlphaTauri RBPT23+54.556s0
186Nicholas LatifiWilliams Mercedes23+68.694s0
195Sebastian VettelAston Martin Aramco Mercedes21DNF0
NC14Fernando AlonsoAlpine Renault0DNS

0

D'un point de vue comptable, pas de grand changement. Verstappen compte 189 points alors que Leclerc revient à 6 longueurs de Perez (151 au Mexicain, 145 au monégasque).

Ferrari ne reprend qu'un seul petit point à Red Bull et reste à bonne distance, 340 à 278. Opération inéterssante d'ALpine qui, grâce à la P6 d'Ocon, revient à 3 points de McLaren.

Pour résumer

Max Verstappen a défendu de manière virile sur les deux premiers virages puis a déroulé pour s'assurer la victoire en course sprint du grand prix d'Autriche, devant les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz. Ocon est 6e, alors que Alonso est resté cloué sur place.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.