Lancer le diaporama
Audi F1 2026
+10
Credit Photo - MD Studio pour leblogauto.com
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Audi officialise son arrivée en F1 pour 2026

Ce n’était un secret pour personne, Audi préparait son arrivée en F1 comme Porsche. La marque aux anneaux est la première à dégainer dans les médias.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Audi devance Porsche

On le savait, l'engagement d'Audi, comme celui de Porsche, était lié à la validation par la FIA de la future règlementation moteur faisant la part belle à l’électrification et aux carburants durables. Son adoption il y a quelques jours par les autorités a a donné le feu vert. Audi devance Porsche - qui se lie à Red Bull -  pour annoncer son arrivée à partir de la saison 2026 en tant que fournisseur de groupes motopropulseur, ce qui est en soi une évolution notable du projet.

Les unités motrices 2026 conserveront l'architecture actuelle du moteur à combustion interne V6, mais disposeront d'une puissance électrique accrue et de carburants 100% durables, deux facteurs qui, selon Audi, étaient essentiels à son adhésion. Audi a précisé aussi qu'elle soutenait les plans de la F1 visant à être plus durables et plus rentables, avec un plafond des coûts pour les fabricants d'unités motrices introduit en 2023 et la F1 fixant l'objectif d'être Net Zero Carbon d'ici 2030. Vous le sentez venir le Greenwashing ?

Audi a annoncé son entrée pour 2026 lors d'une conférence de presse à Spa, avant le Grand Prix de Belgique de ce week-end, qui comprenait le président du conseil d'administration d'AUDI AG Markus Duesmann, le membre du conseil d'administration pour le développement technique Oliver Hoffmann, le patron de la F1 Stefano Domenicali et le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem.

"Je suis ravi d'accueillir Audi en Formule 1, une marque automobile emblématique, pionnière et innovatrice sur le plan technologique", a déclaré Stefano Domenicali, président et chef de la direction de la F1, qui a travaillé pour Volkswagen et Lamborghini pendant un passage à partir de 2014. "C'est un moment majeur pour notre sport. qui met en évidence l'énorme force que nous avons en tant que plate-forme mondiale qui continue de croître (…) C'est également une grande reconnaissance que notre passage à des moteurs hybrides alimentés de manière durable en 2026 est une solution d'avenir pour le secteur automobile. Nous sommes tous impatients de voir le logo Audi sur la grille et nous entendrons plus de détails sur leurs projets en temps voulu. » On appréciera la différence de traitement avec le projet Andretti, qui suscite autant d’enthousiasme parmi les teams managers et les dirigeants de la F1 que la vue d’une porte de prison.

Pas de team 100% constructeur

Le constructeur a annoncé qu'il annoncerait une décision sur l'équipe avec laquelle il s'alignera en 2026 "d'ici la fin de cette année". Tout laisse à penser que la firme aux anneaux va se lier à Sauber, mais le fait de préciser un engagement en F1 comme "fournisseur de groupes motopropulseurs" induit que Audi ne se lancera pas dans un projet 100% constructeur, comme cela était prévu à l'origine, mais plutôt dans un partenariat privilégié, similaire à ce que Porsche fera avec Red Bull.

Les coûts induits par un projet constructeur total, et le délai nécessaire pour arriver au succès, ont sand doute pesé dans la balance. Audi veut des résultats rapidement.  L'installation d'Audi Sport à Neuburg sera l'endroit où le groupe motopropulseur sera développé, aboutissant ainsi pour la première fois en plus d'une décennie à un "groupe motopropulseur F1 construit en Allemagne". Petit tâcle à Mercedes, dont les moteurs de F1 sont assemblés à Brackley, en Angleterre.

"Le sport automobile fait partie intégrante de l'ADN d'Audi", a déclaré Duesmann. « La Formule 1 est à la fois une scène mondiale pour notre marque et un laboratoire de développement très exigeant. La combinaison de la haute performance et de la compétition est toujours un moteur d'innovation et de transfert de technologie dans notre industrie. Avec les nouvelles règles, c'est maintenant le bon moment pour nous de nous impliquer. Après tout, la Formule 1 et Audi poursuivent toutes deux des objectifs de durabilité clairs. »

Hoffmann a ajouté : « Compte tenu des avancées technologiques majeures que la série fait vers la durabilité en 2026, nous pouvons parler d'une nouvelle Formule 1. La Formule 1 se transforme et Audi veut soutenir activement ce voyage. Un lien étroit entre notre projet de Formule 1 et le département de développement technique d'AUDI AG permettra des synergies.

Audi affirme qu'il existe déjà des bancs d'essai pour les tests de moteurs de F1 ainsi que pour les tests de moteurs électriques et de batteries dans leur base de Neuburg. Ils travaillent actuellement à la mise en place du personnel, des bâtiments et de l'infrastructure technique d'ici la fin de l'année. Ils auront alors trois ans pour peaufiner le PU avant d'entrer en F1. Adam Baker, qui a occupé plusieurs postes de direction pour des constructeurs et des équipes de sport automobile tout en passant trois ans à la FIA, dirigera le projet de Formule 1 en tant que PDG.

Une aventure inédite pour Audi

Aussi surprenant que cela puisse paraître aux plus jeunes, Audi n’a jamais été engagé en F1 depuis les débuts du championnat en 1950. Le constructeur a marqué l’histoire des grands prix avant-guerre, du temps d’Auto-Union et des monoplaces Type A,B, C et D à moteur arrière conçues par Ferdinand Porsche. Mais par la suite, à partir des années 80, Audi a émergé sur la scène mondiale du sport automobile d’abord avec la révolution de la Quattro en Groupe B, puis avec le tourisme à travers les 90 GTO Transam, les Audi V8 DTM puis les A4 Supertouring, avant d’écraser la concurrence en Endurance et au Mans dans les années 2000 avec les prototypes R8, R10 et R15 TDI puis R18.

Ces dernières années, Audi avait considérablement réduit son programme sportif, mettant fin successivement à ses engagements en LMP1, en Formule E et en DTM, sans oublier son programme LMDh étouffé dans l’œuf, préférant donner la priorité à la compétition-client, avec beacoup de succès puisque l’Audi R8 LMS a remporté un nombre incalculable de courses et de championnats de GT depuis 10 ans. Pour Audi, c’est donc un grand saut inédit dans la Formule 1.

Pour résumer

Audi officialise son arrivée en Formule pour 2026. La firme aux anneaux s'engagera pour la première fois dans la discipline reine comme fournisseur de moteurs, et non en tant que team constructeur complet. On attend désormais l'officialisation d'un partenariat avec Sauber, qui est de plus en plus préssenti.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos