Affaire Horner : Ford met la pression sur Red Bull
par Nicolas Anderbegani

Affaire Horner : Ford met la pression sur Red Bull

Face au silence radio de Red Bull sur l'affaire Horner, qui traîne en longueur, le futur partenaire de l'écurie autrichienne, Ford, a manifesté son agacement et son impatience.

Zapping Le Blogauto Essai Citroën e-C4X de 136ch

Si Red Bull semble sereine d’un point de vue sportif, la RB20 ayant montré que la saison 2024 pourrait à nouveau largement sourire à l’écurie autrichienne, la situation « politique » l’est beaucoup moins. Depuis plusieurs semaines, Red Bull est au centre de l’actualité en raison de l’enquête diligentée en interne à l’égard de son team manager, Christian Horner, qui est accusé de comportements déplacés envers une collaboratrice de l’équipe. Si la place de Horner semble désormais intenable – il s’est fait très discret, y compris lors des essais hivernaux à Bahreïn – le silence radio de Red Bull et le fait que l’enquête traîne en longueur sont de plus en plus dérangeants, surtout pour le futur partenaire de Red Bull, Ford, qui doit revenir dans la catégorie reine en 2026.

Ford monte au créneau

Si Honda s’est faite également très discret sur cette histoire, ce n’est pas la même chose pour le géant américain, qui n’apprécie guère d’être indirectement lié à cette affaire, en raison d’un futur partenaire qui se retrouve au cœur d’un scandale relevant des mœurs. La sensibilité sur ces questions est très forte aux Etats-Unis. Dans une lettre envoyée à Red Bull, et que Associated Press a ensuite diffusé, le président de Ford, Jim Farley, n’a pas mâché ses mots et cherche sans doute à mettre une certaine pression sur le directoire de l’entreprise pour régler au plus vite cette affaire.

« Comme nous l’avons indiqué précédemment, sans réponse satisfaisante, les valeurs de Ford ne sont pas négociables, explique-t-il. Il est impératif que nos partenaires partagent et démontrent un engagement sincère envers ces mêmes valeurs. Mon équipe et moi-même sommes disponibles à tout moment pour discuter de cette affaire. Nous continuons d’insister et d’espérer une réponse dont on sera tous satisfaits. »

Visiblement, la communication entre Red Bull et son futur partenaire ne semble pas très transparente.

Jim Farley a poursuivi en mettant dans la balance les enjeux liés à la compagnie qu’il représente. Ford se sent « de plus en plus frustrée, par l’absence de résolution ou d’indication claire de votre part sur la date à laquelle vous prévoyez une résolution juste et équitable de cette affaire. Nous sommes également frustrés par le manque de transparence totale de cette affaire avec nous, vos partenaires commerciaux, et nous attendons avec impatience de recevoir un compte-rendu complet de toutes les conclusions. »

Et Farley de se montrer même quelque peu menaçant sur les conséquences que cela pourrait avoir sur le partenariat en lui-même : “Comme nous l’avons indiqué précédemment, sans réponse satisfaisante, les valeurs de Ford ne seront pas négociables. Il est impératif que nos partenaires de course partagent et démontrent un véritable engagement envers ces mêmes valeurs. Mon équipe et moi-même sommes disponibles à tout moment pour discuter de cette question. Nous restons insistants et espérons qu’une solution sera trouvée et que nous pourrons tous la soutenir.”

Vu les investissements déjà consentis, il s'agit plus d'une posture, mais le sort de Christian Horner doit être vite réglé.

Qui pour succéder à Horner ?

Il est vrai que l’on a connu Red Bull plus réactif, comme lors de l’affaire Juri Vips en 2022. Le pilote de la Red Bull Academy, après avoir dérapé lors d’un live Twitch en tenant des propos considérés comme racistes et homophobes, avait été suspendu puis exclu du programme pilote junior en une semaine. Là, évidemment, c’est plus compliqué vu le poste qu’occupe Christian Horner. Son départ précipité induit forcément des négociations juridiques et financières, sans compter que Red Bull doit aussi trouver un remplaçant.

Plusieurs noms circulent déjà, dont celui de David Coulthard, ancien pilote Red Bull qui est toujours resté depuis dans le giron Red Bull, ou encore Jonathan Weathley, l’actuel directeur sportif de l’écurie. On peut aussi se poser des questions sur le « timing » de l’affaire, sachant que le directoire de Red Bull a changé avec le décès du fondateur Dieter Mateschitz. Selon les dernières informations, le sort de Horner pourrait être réglé dans la semaine, avant la première course de la saison.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Alors que l'enquête interne de Red Bull traîne en longueur, Ford monte au créneau par la voix de son patron Jim Farley. Autrement dit, Christian Horner doit être "dégagé' au plus vite face à cette embarassante affaire. Ford pointe du doigt le manque de tranparence de Red Bull. Un premier coup de canif dans un partenariat qui ne doit débuter qu'en 2026.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.