par Pierrick Rakotoniaina

Essai Volkswagen ID.4

Volkswagen dégaine l’ID.4. Ce SUV compact vient compléter la gamme électrique du constructeur, après la e-Up ! et l’ID.3. Nous l’avons découvert le temps d’un aller-retour entre Roissy et Dieppe.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

SUV familial et électrique

Le Volkswagen ID.4 vient donner une dimension plus familiale à son offre électrique. Il se place ainsi au-dessus de l’ID.3. Les deux véhicules partagent d’ailleurs beaucoup d’éléments, notamment la plateforme, les éléments techniques et la plupart des équipements. Côté look, le lien de parenté paraît indéniable, sans qu’on ne puisse les confondre pour autant. L’ID.4 gagne des centimètres sur toutes les cotes.

La voiture a l’air plutôt surélevée, sans donner l’impression de se prendre pour un tout-terrain. Les énormes roues de 21 pouces remplissent bien les arches. Le toit noir, comme flottant, se voit souligné d’un jonc gris reliant les montants A et C. Les poignées affleurantes fixes dissimulent le bouton des portières. Au-delà de l’aspect esthétique, cela aide à l’aérodynamique globale. Avec une longueur de près de 4,60 m, il dépasse le Tiguan 5 places.

Une ID.3 en plus grand

À bord, on fait face à un mobilier plutôt épuré. On reconnaît le style de l’ID.3 immédiatement. La qualité de certains matériaux mériterait d’être cependant meilleure. La plupart des commandes sont centralisées sur et autour de la large dalle tactile. Le constructeur n’a pas eu la main légère sur les équipements. Que ce soit pour le confort ou la conduite, il manque peu de choses. Le régulateur intelligent avec maintien de file actif fait notamment partie de la dotation, avec l’affichage tête haute dynamique. Il faut toutefois se faire à la navigation dans les menus.

On se sent bien dans cet intérieur hyper connecté. La sellerie se compose de jolis sièges très confortables à l’avant. L’espace sur la banquette arrière n’a rien à envier à celui de modèles du segment supérieur. Au-delà des rangements profonds disséminés ici et là, le coffre conviendra aux familles, avec 543 litres de capacité. Une trappe dédiée aux câbles n’empiète pas sur le volume disponible pour les bagages. Il offre une modularité bienvenue pour un véhicule de ce genre, avec un plancher presque plat une fois les assises rabattues.

Agréable conduite électrique

L’électrique demeure un autre monde au chapitre de la conduite. Le silence nous immerge immédiatement dans une ambiance zen. Même les ralentissements nous paraissent moins compliqués à subir. On a eu peu de mal à se faire à la molette du sélecteur de la transmission, qui s’avère moins naturelle à manipuler au moment de la passer en mode B (freinage régénératif renforcé). Un coup à prendre peut-être. On préfèrerait largement des palettes au volant, permettant d’en gérer la force.

Le couple confortable fait oublier le poids au démarrage et lors des reprises. On reste à bonne distance des puissantes références. Toutefois avec ses 204 chevaux et la réactivité typique d’une électrique, elle ne paraît jamais ridicule au jeu du départ au feu rouge. Les relances énergiques suffisent à effacer sans se poser de question un long camion. On regrettera toutefois le feeling de la pédale de frein. Lors d’une conduite un peu plus dynamique ou à l’occasion d’un freinage appuyé, on a du mal à doser. Cela augure parfois un à-coup désagréable pour les occupants.

Jusqu'à 520 km d'autonomie... en théorie

En ville, malgré sa longueur, l’ID.4 se manœuvre facilement. Son rayon de braquage impressionne. Néanmoins les radars et caméras ne sont pas de trop au moment de le garer. La conduite prédictive renforce le freinage régénératif à l’approche d’un virage. Heureusement on peut désactiver cette option. Le mode sport offre plus de puissance, de punch et endurcit légèrement l’amortissement. On l’apprécie sur route sinueuse pour mieux contenir les mouvements de caisse, notamment pour ménager les estomacs les plus fragiles.

Enfin, un mot sur l’autonomie. Celle-ci est annoncée pour 520 kilomètres avec cette grosse batterie de 77 kW (une version 52 kW existe au catalogue). La consommation dépasse allègrement les 30 kWh sur autoroute. Elle navigue entre 20 et 24 kWh sur une partie de notre parcours plus mixte. Nous avons pu rallier Dieppe par les routes secondaires sans inquiétude. Après une balade en baie de Somme nous avons rechargé sur la Ionity (l’ID.4 supporte 150 kW maxi en recharge) au nord d’Abbeville. Même pas 30 minutes pour passer de 12 à 80%.

Dès 39 370 €

On peut imaginer une projection limitant l’autonomie à moins de 300 km sur autoroute. Volkswagen propose un badge facturant à la minute (0,30 €), qui a donc peu d'intérêt sur les points de recharge peu rapides. L’ID.4 remplit assez bien sa mission. Comme pour toutes les autres, son utilisation dépend de l’environnement dans lequel on compte s’en servir. L’installation d’une wallbox à domicile paraît notamment indispensable. Pour le reste, il faut notamment s’en remettre également à l’amélioration du maillage des moyens de recharge sur le territoire. Il ne faut pas dépasser les versions à 50 000 € pour bénéficier du bonus à 7 000 €. Il n’est que de 3 000 € pour les autres modèles de la gamme. Étrangement, il existe pour l’instant peu de concurrence sur ce segment.

+ON AIME

  •  Douceur de conduite
  • Espace à bord
  • Équipements

-ON AIME MOINS

  •  Câble domestique en option...
  • Frein régénératif non réglable
  • Navigation dans les menus

Volkswagen ID.4
Prix (à partir de)58 950 €
Prix du modèle essayé58 950 €
Bonus / Malus- 3 000 €
Moteur
Type et implantationélectrique, synchrone à aimants permanents
Cylindrée (cm3) -
Puissance (ch/kW)204 / 150
Couple (Nm) 310
Transmission
Roues motrices ar
Boîte de vitessesauto 1 rap. + ar
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 235/45 R21 av - 255/40 R21 ar
Performances
Vitesse maximale (km/h) 160
0 à 100 km/h (s) 8,5
Consommation
Cycle mixte (kWh/100 km / autonomie) 17,2 à 18,5 / 520 km
CO2 (g/km) 0
Dimensions
Longueur (m)4,58
Largeur (mm) 1,85
Hauteur (mm) 1,63
Empattement (mm) 2,77
Volume de coffre (l) 543
Poids (kg) 2 124

Pour résumer

Volkswagen dégaine l’ID.4. Ce SUV compact vient compléter la gamme électrique du constructeur, après la e-Up ! et l’ID.3. Nous l’avons découvert le temps d’un aller-retour entre Roissy et Dieppe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.