[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 chLancer le diaporama
essai Peugeot e3008
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 ch

Le Peugeot 3008 de seconde génération tient dans l’histoire de la marque une belle place en tant que bestseller. Le constructeur n’a pas le droit de se tromper au moment de son remplacement. Dans ce nouveau monde, le Lion le lance d’abord en électrique. Nous l’avons essayé sur les routes du rallye de Monte-Carlo.

Zapping Le Blogauto Essai du nouveau Peugeot 3008 (2024)

Un style radicalement différent

[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 ch - Un style radicalement différentLancer le diaporama
essai Peugeot e3008
+20
Aimez-vous son design? Dites-le nous dans les commentaires.

Le nouveau Peugeot e-3008 change tout du sol au plafond. Mettez les deux côte à côte, et l’ancien prend instantanément un méchant coup de vieux. Il garde le même nom, mais ne ressemble en rien à son prédécesseur. Son allure de fastback comme se plait à le dire la marque, dynamise très nettement son profil. L’arrière apparait étrangement massif, alors que les cotes de la voiture bougent peu. La calandre se fond dans le boublier, comme les trois griffes lumineuses, véritable signature. 

 

Le e-3008 est plus court, avec un empattement de 2,73 m. Il se gare donc sans difficultés partout où se faufilait l’ancien. Il faut se faire à ce nouveau style qui tranche radicalement avec l’ancien. Les avis sont plutôt partagés, mais c’est le lot d’une telle prise de risques. Il ne manque pas de modernité, ce qui lui donne même des airs de concept-car sur route, surtout dans notre version d’essai GT avec cette couleur atypique.

Révolution à bord

[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 ch - Révolution à bordLancer le diaporama
essai Peugeot e3008
+20
Le e-3008 inaugure un nouveau volant

A bord, on peut parler de révolution. Là encore, on se croit dans un vaisseau typique d’un showcar. Et cela ne se fait pas au sacrifice de l’ergonomie comme on le voit souvent ailleurs. Le i-cockpit se compose d’une seule dalle flottante sur une planche de bord éclairée. Pour la première fois depuis l’apparition de cet agencement, la jante du volant ne gêne pas la vision des informations. Ce détail fait une très nette différence pour l’expérience de conduite. 

 

La finition apparait de prime abord de bonne facture. On se questionne tout de même sur la tenue dans le temps du revêtement en tissu, notamment aux endroits où l’on pose souvent les mains. Les i-toggles personnalisables permettent de faciliter certains raccourcis, comme les commandes physiques que l’on attend à avoir. Concernant l’habitabilité, on s’attendait à mieux à l’arrière. Le coffre autorise une capacité de 520 litres, comme l'ancien. Les technologies dernier cri font partie des équipements, ce qui ravira les geeks les plus exigeants.

Confortable et agile

[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 ch - Confortable et agileLancer le diaporama
essai Peugeot e3008
+20

Les voitures électriques ont souvent pour première qualité le silence. Ce lui qui règne à bord de ce Peugeot e-3008 s’avère vraiment de très très haut niveau. Nous nous sommes même interrogés sur le son du clignotant qui parait du coup assez envahissant. A Sochaux, on n’a pas lésiné sur la sensation de confort, toujours très bonne sur leurs routières. Les ingénieurs cherchent à faire oublier le poids souvent conséquent. La mission s’avère plutôt réussie, notamment grace au petit volant. 

 

Il donne un agréable sentiment d’agilité, que l’on apprécie beaucoup en ville pour se faufiler et se garer. Sur route, il efface l’impression de lourdeur sur le train avant que l’on ressent parfois avec les véhicules lourds. Son équilibre permet même de prendre du plaisir sur les routes sinueuses ralliant Gréolières. Les mouvements de caisse plutôt bien contenus limitent l’effet de pompage qui rend malades les passagers les plus sensibles. En somme, il se montre assez bon voyageur.

210 ch, 527 km d’autonomie

[VIDEO] Essai Peugeot e-3008 de 210 ch - 210 ch, 527 km d’autonomieLancer le diaporama
essai Peugeot e3008
+20

Pour le moment, le e-3008 est disponible uniquement avec la version traction de 210 chevaux. Il ne manque pas d’énergie, même si l’on préférerait un meilleur ressenti de punch au démarrage. Le 0 à 100 km/h réclame tout de même 8,8 s, toutefois cela ne complique en rien la vie quotidienne. Pour alimenter son bloc, Peugeot lui a associer une batterie de 73 kWh. Le constructeur annonce autonomie homologuée de 527 kilomètres. Dans les conditions les plus défavorables, sur autoroute, elle descend à environ 330 bornes. Il faudra le vérifier à l’occasion d’un prochain essai. 

 

Pas suffisamment puissant? Autonomie trop limitée? Peugeot apporte deux réponses, en dévoilant la gamme complète à venir. Tout d’abord une version de 320 chevaux avec un second moteur fera son apparition. Enfin une déclinaison grande autonomie annoncée pour 700 km avec 230 chevaux, intégrera le catalogue avec une batterie de 98 kWh. La base technique disponible aujourd’hui passe de 20 à 80% en 30 minutes sur les bornes supportant une puissance de recharge CC de 160 kW. Un chargeur AC de 11 ou 22 kW peut-être embarqué.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Ce Peugeot e-3008 arrive sur le marché en cochant beaucoup de bonnes cases. Cela se paye, et il réclame au minimum 44 990 €, avec toutefois beaucoup d’équipements. Notre modèle d'essai en finition GT en demande 46 990 €, ce qui le place juste en-dessous de la limite d’éligibilité au bonus de 4 000 €. Les batteries sont assemblées en Chine pour le moment, toutefois tous les packs sortiront d’ACC dans le nord de la France dès l’année prochaine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos