Essai Seat Tarraco FR TDi de 200 ch
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Seat Tarraco FR TDi de 200 ch

Le Seat Tarraco a droit à un léger restylage. En passant, une finition FR 4 roues motrices, propulsée par un TDi de 200 ch fait son apparition au catalogue. De quoi concilier famille nombreuse et plaisir de conduite ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Un style plus sportif

Voilà seulement deux ans que le Tarraco, le SUV 7 places de Seat, fait son trou sur le marché. Il s'offre pourtant déjà une petite mise à jour avec cette déclinaison FR, comprenant quelques modifications esthétiques notamment. Autant vous le dire tout de suite, il faut avoir un œil de lynx pour les remarquer. Le bandeau rouge à l’arrière qui s’illumine la distingue.

Pour le reste, les attributs de cette version plus sportive lui donnent un surplus de caractère. À commencer par les jantes au dessin plus dynamique, et l’assombrissement de tous les chromes, calandre comprise. Un béquet de coffre habille l’arrière, en plus du logo FR et de l’écriture manuscrite du modèle. Cela suffit à booster (un peu) son image de sage SUV familial.

Des équipements modernes

À bord, on ne peut pas passer à côté des sièges baquets à l’avant. Cette sellerie plutôt inhabituelle dans un SUV de ce genre, a du sens dans ce Tarraco badgé FR. On reste néanmoins à bonne distance de la sportivité d’une Cupra. Les surpiqures rouges, les touches de chrome et le logo à la base du volant lui confèrent un petit cachet bienvenu. Il apparaît ainsi un peu moins austère.

Côté équipements, on ne peut guère faire plus moderne. En termes d’ergonomie également, à l’image de la bande haptique pour gérer la température de la climatisation. Il faut cela étant un temps d’adaptation pour se faire au système multimédia remanié. On se sent à l’aise à toutes les places, à l’exception des deux strapontins dans le coffre. Ils peuvent accueillir deux adultes, mais pas trop longtemps.

200 ch et une consommation contenue

Le TDi de 200 chevaux sous notre capot coiffe la gamme. On comprend au démarrage qu’il s’agit d’un bloc Diesel, ce qui ne constitue pas une surprise. Il en ressort un premier avantage non négligeable, à savoir sa consommation. Sur un parcours mêlant de la ville, puis majoritairement des voies rapides et des petites routes pas vraiment favorables à un appétit léger en carburant, elle s’établit à 7 litres à peine.

Cependant compte tenu de la seule présence du conducteur à bord, sans bagage, on l’imagine supérieure à ce chiffre dans une utilisation plus familiale ou sportive. À allure normale, il se fait plutôt discret. La boite de vitesses DSG lui va bien, pour peu qu’on la laisse faire sa vie. Le mode manuel aide parfois à anticiper une relance, mais mettre le pied au plancher dans ce type de situation reste la meilleure chose à faire. Les 200 chevaux ne cavalent pas, et pourtant le tachymètre s’emballe bel et bien à chaque forte sollicitation.

Un comportement plus dynamique

En devenant FR, ce Tarraco pas comme les autres ne perd pas vraiment de son confort, et ce malgré une suspension pilotée plus axée vers le sport. Si un jour Cupra devait se pencher dessus, on s’attend en revanche à une partition jouée différente en la matière. Là, même si l'on vous dit qu’il s’agit d’une version plus dynamique, il y a peu de chance qu’en marche normale un des passagers vous le fasse remarquer.

Nous avons déjà testé deux Tarraco depuis son lancement. Au volant de celui-ci on remarque immédiatement les mouvements de caisse bien mieux tenus ici. On aimerait une direction plus informative et précise, même si la plupart s’en contenteront sans s’en plaindre. Mais ce serait oublier à qui ce SUV au comportement plus dynamique s’adresse. Finalement il se rapproche d’un 5008, qui en termes d’équilibre fait toujours figure de référence sans se donner des airs d’athlète.

Dès 49 620 €

Il faut casser sa tirelire pour s’offrir ce tout nouveau Seat Tarraco FR. Pas moins de 49 620 €. À ce tarif, vous serez rassurés d’apprendre que la liste des options se montre réduite à peau de chagrin. Des 7 places sportifs, il y en a peu chez les généralistes. Le Peugeot 5008 tient la comparaison en termes de comportement, mais ne porte pas de badge spécifique et s’avère moins puissant. Il existe aussi le plus onéreux Kodiaq RS, mais avec 240 ch, il peut se le permettre.

+ON AIME

  •  Equipements
  • Consommation
  • 7 places

-ON AIME MOINS

  •  Un peu cher
  • Comportement boite
  • Un peu bruyant à bas régime

Seat Tarraco FR TDi
Prix (à partir de)49 620 €
Prix du modèle essayé49 620 €
Bonus / Malus2 370 € à 5 404 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo Diesel
Cylindrée (cm3) 1 968
Puissance (ch/kW)200 / 147
Couple (Nm) 400
Transmission
Roues motricesintégrale
Boîte de vitesses auto
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus 255/40 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h)en cours d'homologation
0 à 100 km/h (s)en cours d'homologation
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)6,5 à 7,0
CO2 (g/km) 171 à 184
Dimensions
Longueur (mm)4 735
Largeur (mm) 1 839
Hauteur (mm) 1 674
Empattement (mm) 2 790
Volume de coffre (l) 230 à 1 775
Poids (kg) en cours d'homologation

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le Seat Tarraco a droit à un léger restylage. En passant, une finition FR 4 roues motrices, propulsée par un TDi de 200 ch fait son apparition au catalogue. De quoi concilier famille nombreuse et plaisir de conduite ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.