Essai : Peugeot 308 1.5 BlueHDI 130
Lancer le diaporama
Essai : Peugeot 308 1.5 BlueHDI 130 1
+12
LANCER LE DIAPORAMA
par Walid Bouarab

Essai : Peugeot 308 1.5 BlueHDI 130

Plébiscitée depuis sa commercialisation, la Peugeot 308 aurait pu se reposer sur ses lauriers. Mais marketing oblige, la compacte française profite d’un restylage à l’orée de ses quatre ans. Une mise à jour esthétique légère qui s’accompagne d’une mise à jour technologique conséquente. L’objectif : rester sur le trône en France et venir titiller en Europe la Volkswagen Golf, elle aussi restylée en début d’année.

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Style extérieur

Bien observateur celui qui saura reconnaître la 308 restylée. L’essentiel des modifications porte uniquement sur la face avant. La calandre plus verticale accueille désormais le lion sur toutes les versions (un privilège réservé autrefois aux finitions les plus hautes). Le capot est également redessiné, tout comme le bouclier, visuellement plus large. Pour le reste, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. L’arrière ne change pas (les masques noirs dans les feux assombrissement à peines les blocs). Aucune nouvelle teinte de carrosserie, à peine quelques nouvelles jantes… C’est dire si Peugeot estimait nécessaire de modifier l’allure de sa 308.

Habitacle et équipement

A bord, ne fouillez pas, aucune différence non plus. On retrouve l’habitacle original, moderne et bien fini de la compacte sochalienne. Les technophiles regretteront que l’e-Cockpit Amplified, cet écran de 12 pouces entièrement configurable et remplaçant le traditionnel tableau de bord, apparu sur 3008, ne soit pas ici disponible. La seule nouveauté, c’est l’autre écran, au sommet du tableau de bord, qui adopte la technologie capacitive. L’habitabilité, toujours dans la moyenne de la catégorie et le volume de coffre de 420 dm3 en font toujours une brave familiale.

Côté équipement, la Peugeot 308 fait le plein de technologies. Elle embarque toutes les aides à la conduite dont profite son grand frère le 3008 comme le régulateur de vitesse adaptatif, désormais capable d’actionner les freins jusqu’à l’arrêt complet, ou le système Park Assist automatisé. L’aide au maintien en file est maintenant actif et, couplé à l’angle mort, est capable de vous remettre dans le droit chemin en cas d’écart. La connectivité est également modernisée avec un système désormais compatible Apple CarPlay et Android Auto

Châssis et motorisations

Sous le capot, ce n’est pas le grand chambardement non plus. Les motorisations sont toutes connues ou presque. En essence le 1.2 PureTech 130 adoptera prochainement un filtre à particules. En diesel, la version GT et son 2.0 BlueHDi de 180 ch recevra une inédite transmission automatique à 8 rapports (EAT8). La vraie nouveauté, c’est donc ce 1.5 BlueHDi de 130 ch qui, respectant déjà les normes Euro 6c, poussera à la retraite l’actuel 1.6 120 à l’automne 2018. L’intérêt essentiel de ce bloc, se sont surtout ses consommations, annoncées en baisse de 4 à 6 % selon Peugeot. Sachez tout de même qu’à bas régime ce nouveau bloc se montre un poil moins disponible. Une inertie qu’il compense pas une vigueur plaisante à haut régime, même au-delà des 3000 tr/min.

S’il y a bien un domaine où la 308 n’avait pas besoin de progresser, c’est celui du toucher de route. La lionne offre toujours le meilleur compromis confort/tenue de route du segment. Elle filtre de manière efficace les imperfections de la chaussée tout en offrant une agilité réjouissante. Un bilan que l’on doit à sa direction ultra précise et son train avant diablement efficace.

Tarifs et conclusion

Difficile d’évaluer le positionnement tarifaire de cette version 1.5 BlueHDi, ses prix n’étant pas encore communiqués (cette version sera commercialisée en fin d’année. Nous restons tout de même sur le cœur de gamme et ses tarifs devraient vraisemblablement être très proche de la version 1.6 BlueHDi 120, c’est-à-dire 30.700€ dans cette version GT Line (la plus vendue). Ce n’est pas donné mais cette finition est très bien équipée. Elle reprend la dotation de la version Allure (alerte de franchissement de ligne, reconnaissance des panneaux, radar de stationnement AV, Apple CarPlay et Android Auto, accès mains-libres) à laquelle elle rajoute un accastillage un peu plus sportif (sellerie spécifique, touches d’aluminium, boucliers plus sportifs)

Toujours très homogène au bout de quatre années de commercialisation, la Peugeot 308 n’avait pas besoin d’une profonde refonte pour rester dans le coup. Ses prestations dynamiques la placent encore au-dessus du lot et son style, très germanique, ne semble pas vieillir. Une mise à jour technologique et un nouveau moteur diesel plus propre auront suffi à donner un petit coup de frais à cette compacte dont les rivales jalousent encore le succès en France.

+ON AIME

  •  Comportement routier au-dessus du lot
  • Meilleur contenu technologique
  • Nouveau diesel performant et sobre…

-ON AIME MOINS

  •  … mais un peu moins vif à bas régime
  • Tarifs supérieurs à certaines rivales

PEIGEOT 308 1.5 BlueHDI 130
Prix (à partir de)N/A (commercialisation septembre 2017)
Prix du modèle essayé N/A
MOTEUR
Type et implantationQuatre cylindres en ligne turbo diesel
Cylindrée (cm3)1499
Puissance (kW/ch)130 @ 3750 tr/min
Couple (Nm)300 @ 1 750 tr/min
TRANSMISSION
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesManuelle 6 rapports
CHÂSSIS
Suspension avantPseudo McPheron
Suspension arrièreEssieu à traverse souple
FreinsDisques ventilés avec étrier flottant /

Disques pleins avec étrier flottant

Jantes et pneus205/55 R16
PERFORMANCES
Vitesse maximale (km/h)204
0 à 100 km/h (s)NC
CONSOMMATIONS
Cycle urbain (l/100 km)NC
Cycle extra-urbain (l/100 km)NC
Cycle mixte (l/100 km)NC
CO2 (g/km)NC
DIMENSIONS
Longueur (mm)4250
Largeur (mm)1800
Hauteur (mm)1450
Empattement (mm)2620
Volume de coffre (l)420
Réservoir (l)53
Masse à vide (kg)1180

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Plébiscitée depuis sa commercialisation, la Peugeot 308 aurait pu se reposer sur ses lauriers. Mais marketing oblige, la compacte française profite d’un restylage à l’orée de ses quatre ans. Une mise à jour esthétique légère qui s’accompagne d’une mise à jour technologique conséquente. L’objectif : rester sur le trône en France et venir titiller en Europe la Volkswagen Golf, elle aussi restylée en début d’année.

Walid Bouarab
Rédacteur
Walid Bouarab

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos