par Pierrick Rakotoniaina

Essai Opel Corsa 1.2 Turbo de 130 ch

La 6ème génération de Corsa entre de plein pied dans la rude bagarre des citadines. Cette cousine de la Peugeot 208 s’est laissée apprivoiser dans les Alpilles.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Une Corsa moins Opel qu'auparavant

On reconnaît le logo, c’est une Opel. Mais le quidam se demande quel modèle. Il faut bien l’avouer, elle s’appelle toujours Corsa, mais en a perdu l’âme en termes de style. Elle devient moderne, plus sage aussi dans ses lignes, ce qui donne un méchant coup de vieux à celle qui la précède. Elle rentre finalement dans le rang, ce qu’on regrette.

Néanmoins elle paraît plus statutaire, moins cheap visuellement disons-le, et plus sérieuse. De ce point de vue-là, il s’agit plutôt d’une réussite. Pour marquer son identité, on trouve ainsi sur le pilier C un « aileron de requin » et un toit d’un coloris différent du reste de la carrosserie, comme l’Adam. Il est ainsi possible de la personnaliser. En outre, elle arbore des feux 100% à leds.

Commandes Opel, technologies PSA

À bord, Opel a joué plutôt la sécurité, avec un environnement rappelant les autres modèles, avec ce qu’il faut d’équipements pour lui permettre de se battre face à ses concurrentes. La présentation se voit égayée dans notre exemplaire d’essai par un bandeau plastique de couleur « alu » souligné par un liseré rouge vif. La plupart des commandes et boutons viennent d’Opel. Ici, pas d’atmosphère futuriste.

Pour les équipements, l’écran tactile notamment et les ADAS, le constructeur allemand s’est logiquement servi chez PSA. Toutefois cela créé parfois quelques incongruités ergonomiques, comme les boutons de ventilation semblant commander une climatisation bizone, alors qu’elle ne l’est pas. Rien de rédhibitoire dans tous les cas, il suffit de le savoir. On serait tenté de dire qu’elle a tout d’une grande, quand on coche toutes les options.

THP 130 et 1.2 Turbo, même combat

Cette nouvelle Corsa, une 208 déguisée ? Pas vraiment en fait. Sauf sur la question de la mécanique, où pour le coup on retrouve le THP 130 chevaux, qui prend ici juste le nom de 1.2 Turbo. Associé à la boite automatique EAT8, il ne se comporte pas différemment sous le capot de l’Allemande, par rapport à la Française. En mode Sport, le plus dynamique des trois disponibles (Normal, Eco), on a aussi droit à un son artificiel (inutile...) pour booster l’ambiance.

Ainsi on retrouve des sensations sur ce point peu ou prou équivalentes, avec de l’énergie dès les bas régimes et une allonge facilitant la vie lors des voyages au long cours. On loue une fois de plus la qualité de la douce transmission qui nous dispense des à-coups, sans se montrer trop fainéante. Les plus exigeants lui trouveront peut-être un léger manque de réactivité. Quant à la consommation, elle n'a pas excédé les 8 litres lors des phases de conduite déraisonnable.

Un châssis plus ferme

Côté châssis, on apprécie un comportement rigoureux, comme pour la 208. En fait, la Corsa apparaît même un peu plus ferme que la Peugeot. Ce qui pourrait l’ouvrir à plus de sportivité, mais il n’en est rien, la base étant déjà excellente. Les passages sur certaines parties de routes parfois dégradées des Alpilles, les lombaires s’en souviennent. Mais cette Corsa fait preuve d’une belle agilité, avec un équilibre neutralisant toute notion de sous ou survirage.

En revanche, la citadine d’Opel a eu manifestement droit à un calibrage de direction différent. Ici, pas de petit volant, mais un grand cerceau à la consistance plus douce que la Peugeot. Il en résulte un point milieu plus flou. Et cela transfigure tout de même beaucoup les sensations, notamment quand on augmente le rythme. Elle perd ainsi le combat du fun derrière le volant vis-à-vis d’une 208, mais reste largement en progrès par rapport à la génération précédente (de Corsa).

Dès 14 600 €

En termes de tarifs, la citadine au Blitz se montre particulièrement agressive, avec un premier prix de 14 600 € (hors promotions). Et le reste de la grille se montre à l’avenant, rendant ainsi finalement les équipements PSA plus accessibles. Une Corsa moderne, qui gagne énormément en agrément et en technologies, à un tarif Opel. Bon plan ? Assurément.

+ON AIME

  •  Équipements
  • Agrément moteur
  • Tarifs

-ON AIME MOINS

  •  Un peu ferme
  • Compteurs analogiques
  • Design moins distinctif qu'auparavant

Opel Corsa 1.2 Turbo
Prix (à partir de)14 600 €
Prix du modèle essayé22 100 €
Bonus / Malus0  €
Moteur
Type et implantation3 cylindres en ligne Turbo - Injection directe essence
Cylindrée (cm3)1 199
Puissance (ch)130
Couple (Nm)230
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesAutomatique à 8 rapports
Performances
Vitesse maximale (km/h)208
0 à 100 km/h (s)8,7
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)4,5
CO2 (g/km)103
Dimensions
Longueur (m)4,06
Largeur (m)1,77
Hauteur (m)1,42
Empattement (m)2,54

Photos: Hamdi BEN LAGHA et leblogauto.com

Pour résumer

La 6ème génération de Corsa entre de plein pied dans la rude bagarre des citadines. Cette cousine de la Peugeot 208 s’est laissée apprivoiser dans les Alpilles.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.