par Pierrick Rakotoniaina

Essai Mercedes Classe C 220 d 4Matic All Terrain

Marre des SUV ? Mercedes surélève son break Classe C, et ajoute « All Terrain » à son appellation. Et si c’était elle la familiale idéale ? Nous l’avons essayée dans sa version Diesel 220d.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

4 centimètres plus haute

Prenez une Classe C break, augmentez sa garde au sol de 4 centimètres, habillez-la de quelques protections et vous obtenez sa déclinaison All Terrain. Elle perd de son allure dynamique. Mais en ne raclant pas le sol, on a moins peur pour elle au moment de se rapprocher d’un trottoir. Dans son coloris noir, elle passe un peu plus inaperçue dans la circulation. Il n’apparaît pas si facile alors de la reconnaître au premier coup d’œil.

Les bas de caisse en plastique brut protègent la carrosserie et s’avèrent peut-être moins onéreux à remplacer. Mais ils se rayent facilement. Mon prédécesseur au volant en a fait l’amère expérience à l’avant. Rien de grave, cette partie exposée à manifestement souffert lors d’une escapade dans un chemin un peu hostile. On ne va pas se mentir, avec cette teinte sombre, elle fait un peu VTC. Nous n’avons pas échappé à la remarque pour rire, de la part de certains camarades.

Même intérieur + 2 modes Off Road

À bord, on retrouve l’environnement hyper technologique de la Classe C. Elle impressionne tous les passagers. À commencer par la finition qui la place au sommet. Les deux monstrueux écrans, dont l’énorme dalle tactile, s’imposent dans l’habitacle. On se trouve vraiment dans une mini-Classe S, avec toutefois un dessin de planche de bord assez différent. Les aérateurs participent à la beauté de l’ensemble, et ne sont pas juste là par nécessité, comme on en a l’impression parfois dans certains intérieurs. Statu quo coté place à bord et niveau coffre à la contenance de 490 litres.

Quand le soleil disparaît, l’ambiance lumineuse rend l’atmosphère très chaleureuse. Ça amuse tout le monde à bord. Et même si l’on peut tout éteindre, on préfère tout garder allumé. Ce serait dommage de gâcher le plaisir. Les sièges sont chauffants et massants, réglables électriquement. Toutefois, il n’est pas si simple de trouver une position parfaite. Elle domine le segment avec toutes ses technologies sophistiquées. Même la voiture nous invite à nous concentrer sur la conduite avec un message sur l’écran, pour ne pas se laisser trop distraire au volant.

Plus de 1 000 km avec un plein

Sa motorisation Diesel redonne ses lettres de noblesse à ce carburant passé de mode. Cette version 220d intègre sous le capot avant un 4 cylindres turbo avec micro-hybridation. Cette petite électrification ne sert pas que pour le CO2, comme c’est le cas parfois. Ici, elle aide notamment à lisser toutes les coupures et les démarrages liés au Start-Stop. Dès lors, nous n’avons pas été tentés de le désactiver, comme on le fait 9 fois sur 10… En outre, le système offre également des phases de roue-libre, de manière toujours imperceptible.

Il faut afficher le compte-tours pour vraiment détecter ces moments. Mercedes a en outre travaillé son insonorisation. Le moteur s’entend à peine, même à haute vitesse. Ses 200 chevaux invitent au voyage, avec des reprises qui surprennent quelques conducteurs de sportives sur autoroute, quand la voie se dégage après une manœuvre de dépassement entre deux camions. L’autonomie affiche plus de 1000 km. Quel plaisir d’aligner les kilomètres sans se poser de questions, après avoir multiplié les essais d’électriques…

À l'aise sur les chemins

Ses consommations records font d’elle une véritable voyageuse au long cours. Pour ne rien gâcher, l’amortissement moelleux comme il faut, repousse la fatigue. Elle ne tangue pas, malgré sa garde au sol rehaussée. En outre, les technologies vous dispensent presque de tenir le volant. La conduite semi-autonome finement réglée rend tout facile, à 130 km/h ou dans les bouchons. Un véritable modèle du genre ! Quand on reprend la main, on regrette néanmoins la pédale de frein trop molle à l’attaque. Cela augure parfois des arrêts brutaux assez désagréables.

Que vaut-elle dans la nature ? On vous le dit tout de suite, n’étant pas encadrés, nous n’avons pas trop pris de risques. Cette Mercedes coûte cher… Néanmoins les chemins où l’on n’emmènerait même pas certains SUV « de ville », n’ont pas effrayé notre Classe C. Deux modes Off Road activables par simple impulsion sur l’écran, font le job. Il faut juste faire attention aux porte-à-faux. Mais la motricité n’a jamais été un problème, même sur chemin pentu, gravillonneux et boueux avec des pneus été.

Prix du modèle essayé: 75 620 €

Ces 4 centimètres font une vraie différence au moment de quitter le bitume. Elle gagne une polyvalence d’un niveau inattendu et même un confort renforcé sur route. Quant au moteur Diesel, au compromis puissance/consommation très impressionnant, il nous rappelle à quel point il est indiqué pour le voyage. Ces moteurs nous manqueront… Côté prix, une Mercedes ne surprend jamais. 75 620 €, sans le malus de 980 € (230 € pour le CO2 + 750 € pour le poids).

+ON AIME

  •  Qualité d'amortissement
  • Capacités Off Road
  • Consommations

-ON AIME MOINS

  •  Tarifs élevés
  • Arborescence de certains menus
  • Sensation de la pédale de frein

Mercedes Classe C 220 d 4Matic All Terrain
Prix (à partir de)58 850 €
Prix du modèle essayé75 620 €
Bonus / Malus980 € (230 CO2 + 750 Poids)
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo Diesel
Cylindrée (cm3) 1 993
Puissance (ch/kW)200 (+ boost 20) / 147 (+ boost 15)
Couple (Nm)440 (+ boost 200)
Transmission
Roues motricesintégrale
Boîte de vitessesauto 9 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 225/55 R 17
Performances
Vitesse maximale (km/h)231
0 à 100 km/h (s)7,8
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 4,9 à 5,6
CO2 (g/km) 129 à 147
Dimensions
Longueur (mm) 4 755
Largeur (mm) 1 820
Hauteur (mm) 1 494
Empattement (mm) 2 865
Volume de coffre (l) 490
Poids (kg)1 875

Pour résumer

Marre des SUV ? Mercedes surélève son break Classe C, et ajoute « All Terrain » à son appellation. Et si c’était elle la familiale idéale ? Nous l’avons essayée dans sa version Diesel 220d.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.