Lancer le diaporama
Essai ID Buzz
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Volkswagen ID. Buzz de 204 ch

Comme promis, l’ID. Buzz devient réalité après le concept-car présenté au salon de Détroit en 2017. Il arrive dans un monde où les monospaces ont pourtant tendance à disparaître. Sauf que celui-ci sera propulsé par l’électricité. Coup d’avance ou inconvénient ?

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110
Podcast Men's Up Life
 

Quel look!

Lancer le diaporama
Essai ID Buzz
+20

Le Volkswagen ID. Buzz a pour lui d’abord un look inimitable, surtout dans ce coloris biton. La carrosserie du modèle de série ne trahit en rien le design du concept-car, à quelques détails près. Impossible de passer inaperçu à son volant, et les nostalgiques du Combi semblent nombreux si l’on en croit les badauds qui se sont arrêtés pour l’observer. 

 

Les jeunes surfeurs qui n’ont pas connu son aïeul ne s’y trompent pas, ils s’imaginent d’emblée dedans à explorer les côtes. Il s’avère plus compact qu’un Multivan à titre de comparaison, avec 4,71 mètres de long. Grace aux 3 mètres d’empattement issue de la plateforme MEB rallongée, l’ID. Buzz se montre heureusement logeable. 

Beaucoup d'espace à bord

Lancer le diaporama
Essai ID Buzz
+20

On le doit aussi à l’environnement intérieur, plutôt épuré à l’avant. On a effectivement l’impression de conduire une camionnette, même si le volant plutôt placé verticalement nous rapproche d’une berline. L’instrumentation se limite à un petit écran derrière le volant et un grand au milieu, comme dans les autres ID. On se sent bien dans les sièges confortables, dans cet habitacle baigné de lumière. Si en plus l’on coche les selleries colorées, on navigue dans une ambiance assez chatoyante. 

 

Dans notre version, à l’arrière les passagers s’assoient sur une banquette 2/3-1/3, et non sur des sièges indépendants. La place ne manque pas, mais la modularité se montre finalement assez classique. Mais bonne nouvelle, d’autres déclinaisons arriveront plus tard, dont notamment une finition California qui correspondra plus aux campeurs et autres aventuriers. Côté coffre, comptez sur plus de 1 100 litres. 

204 chevaux et 310 Nm de couple

Lancer le diaporama
Essai ID Buzz
+20

Nos chers surfeurs aux cheveux longs en revanche devront composer avec l’autonomie, car on a failli l’oublier, l’ID. Buzz est électrique. Avec 204 chevaux, notre van ne manque pas de réactivité, grace au puissant couple de 310 Nm. Non, il ne s’agit pas de jouer les Fangio, à cause entre autres d’une vitesse de pointe plafonnée à 150 km/h (compteur). 

 

Néanmoins on peut se demander si ces bonnes performances se maintiennent une fois chargé à bloc, en passagers comme en marchandises. On évolue en fait en douceur, sans la lenteur d’un camping-car ou d’un fumant van Diesel un peu fatigué. Les différents modes de conduite apportent finalement peu d’intérêt, avec un comportement qui n’évolue qu’à la marge d’un programme à l’autre. 

Un peu raide

Lancer le diaporama
Essai ID Buzz
+20

Côté châssis, on apprécie un maintien de caisse rigoureux. Le centre de gravité rabaissé et le poids des batteries ont une incidence sur le confort, avec des suspensions raffermies. Rien de bien méchant, on s’y fait aisément, mais nous nous attendions tout de même à quelque chose d’un peu plus moelleux. A l’occasion d’une prise de clichés, nous avons constaté lors de nos fréquents demi-tours un rayon de braquage impressionnant.

 

Avec la batterie de 82 kWh identique à celle de ses copines ID, à quoi devons-nous nous attendre en termes d’autonomie pour notre ID. Buzz dépassant les 2,4 tonnes ? La consommation sur route, hors voies rapides permet selon nos projections de dépasser aisément les 300 kilomètres. Sur le papier, VW annonce 419 bornes dans les conditions les plus favorables. Il faudra donc un minimum d’organisation avant de partir à l’aventure. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

En faisant le choix d’une propulsion exclusivement électrique, Volkswagen prend un risque avec son ID. Buzz, surtout pour un véhicule à vocation familiale. Avec plus de 60 000 € pour notre modèle d’essai très équipé, beaucoup y réfléchiront à deux fois. Il existe également en utilitaire, pour les artisans qui veulent avoir l’air branchés. En tout cas avec son look, tout le monde l’adore ! Et nous aussi…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos