Essai Volkswagen Amarok de 240 chLancer le diaporama
essai vw amarok
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Volkswagen Amarok de 240 ch

Pour s’offrir un vrai 4X4 capable de prouesses en franchissement sans souffrir d’un important malus, un pick-up peut aujourd’hui faire l’affaire. Le nouveau Volkswagen Amarok entend continuer à occuper cette niche, avant peut-être un nouveau tour de vis du gouvernement, qui pourrait entraver sa carrière.

Zapping Le Blogauto Renault Rafale: nos premières impressions

L'Amarok échappe au malus en 2023

Essai Volkswagen Amarok de 240 ch - L'Amarok échappe au malus en 2023Lancer le diaporama
essai vw amarok
+20

En 2023, pour éviter un lourd malus sur un pick-up, il ne doit comporter seulement que 4 places. Volkswagen se conforme donc à la réglementation en condamnant une des trois places sur la banquette. La modification se fait dans les ateliers du carrossier Gruau, qui enlève une ceinture et appose une plaque interdisant à un troisième passager d’occuper l’emplacement du milieu.

 

Le projet de loin de finances 2024 prévoit la fin de cette niche. L’avenir en France de cette génération d’Amarok pourrait s’assombrir. En attendant, nous avons découvert un modèle au regard bien plus moderne que le précédent, aux feux sophistiqués. Avec son avant impressionnant, il occupe toute la place dans le rétroviseur de celui qu’il poursuit. Notez que malgré le partage de la plateforme avec le Ford Ranger, il a son look bien à lui. 

Un intérieur aux accents de SUV

Essai Volkswagen Amarok de 240 ch - Un intérieur aux accents de SUVLancer le diaporama
essai vw amarok
+20

A bord, on se retrouve dans un univers typiquement Volkswagen. Le constructeur n’a pas seulement opéré des changements de logos. Le volant vient de la Golf entre autres, le système d’infotainment provient également des modèles de Wolfsburg. L’agencement et la finition ont eu droit à un soin particulier. La sellerie en partie en cuir, distille un confort de bon aloi sur route. En fait, ce pick-up a tout d’un SUV moderne, l’espace en plus. 

 

En Corse, avant de rejoindre les chemins escarpés du massif dans le nord de l’ile, nous avons pu constater un bon comportement dans les centaines de virages qui se succèdent. Il fait preuve d’un équilibre même assez surprenant pour un véhicule du genre, malgré son gabarit. On ne peut toutefois que vous conseiller des pneus plus épais à la commande, histoire de renforcer le confort, avec une voiture alors un peu moins percutante sur les arêtes ici et là sur l’asphalte. 

V6 puissant, transmission ultra-sophistiquée

Essai Volkswagen Amarok de 240 ch - V6 puissant, transmission ultra-sophistiquéeLancer le diaporama
essai vw amarok
+20

Encore une fois, il faut tout de même faire attention à la place qu’il prend, quand on croise d’autres véhicules imposants. On ne vous parle même pas de stationnement, mais toutefois ce grief vaut pour tous ses concurrents. Dans sa benne pouvant accueillir une europalette, on peut charger quasiment 1,2 t de matériel et tracter jusqu’à 3,5 t. Les professionnels s’en satisferont probablement. Un volet motorisé et fermé à clé peut garder en sécurité les objets entreposés. 

 

Par rapport à certains concurrents, cet Amarok 2023 a un argument de taille, son moteur V6 3.0 TDi de 240 chevaux. Il lui confère un agrément plutôt agréable, et un très fort couple de 600 Nm. Sa transmission intégrale sophistiquée comprenant des rapports courts, longs, un blocage de différentiel arrière et des modes de conduite, font de lui un pick-up à toute épreuve. Nous l’avons expérimenté en montant de véritables marches que l’on peinerait même à grimper à pieds. 

À l'aise en tout-terrain

Essai Volkswagen Amarok de 240 ch - À l'aise en tout-terrainLancer le diaporama
essai vw amarok
+20

Et l’aventure ne déçoit pas sur les chemins défoncés, où évoluent les pompiers et leurs énormes engins pour combattre les incendies, et surveiller les départs de feu. L’Amarok peut les suivre sans difficultés, grâce à son armada d’aides. Pour assurer les descentes, l’un des modes facilite la manoeuvre en gérant seul l’allure sans besoin de toucher aux pédales. Cela rend la vie simple derrière le volant. En accédant à une plage secrète de la région, l’Amarok a fait preuve d’une agilité assez remarquable pour passer sur les pierres hostiles sortant d’un sol très défoncé. 

 

Sans charge dans la benne, le confort s’est trouvé altéré lors de notre évolution en tout-terrain. Les angles d’attaque, de fuite et ventral l’ont rendu encore plus franchisseur que son aïeul. Même si la plupart des propriétaires n’oseront pas lui infliger ce que nous lui avons fait subir, qui peut le plus, peut le moins. En retournant sur la route au milieu de tous les autres usagers, on se rappelle au moment des freinages le poids conséquent de ce gros bébé, proche des 2,3 tonnes. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le Volkswagen Amarok version 2023, consommant plus de 10 l et rejetant 265 g de CO2 par kilomètres aurait normalement droit au malus maximal de 50 000 euros. Mais cette année, il ne s’ajoute pas aux 66 850 euros de notre version en finition haute « Aventura ». Si la loi de finances 2024 était votée avec le volet mettant fin à la niche fiscale actuelle dont il profite, son prix doublerait tout simplement. Alors dépêchez-vous, il vaut vraiment le coup pour ceux qui auraient besoin de ses capacités tout-terrain hors normes.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos