Essai Peugeot e-208 de 156 chLancer le diaporama
essai Peugeot 208
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Peugeot e-208 de 156 ch

La Peugeot 208 se dispute chaque mois la tête des ventes avec la Renault Clio en France. Après le restylage de la citadine au Losange, sa rivale au Lion se dévoile avec un look mis à jour. Ce nouveau visage s’accompagne aussi de quelques nouveautés technologiques et techniques.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Un visage encore plus agressif

Essai Peugeot e-208 de 156 ch - Un visage encore plus agressifLancer le diaporama
essai Peugeot 208
+20

Au premier coup d’oeil, les différences ne sautent pas forcément aux yeux. Mettez l’ancien et le nouveau visage l’un à côté de l’autre, et cela parait immédiatement évident. Il y a bien sur le nouveau badge, mais pas que! Son énorme calandre booste grandement sa personnalité. Elle abandonne les crocs lumineux pour des griffes illuminées surdimensionnées. De jour comme de nuit, on ne la ratera pas.

Le profil n’évolue pas. Il faut se mettre derrière elle pour découvrir de nouveaux feux. Les designers ont donné un coup de patte rouge, mais cette fois-ci de manière horizontale. Elle parait ainsi encore un peu plus assise sur la route. Les plus observateurs remarqueront ainsi de manière bien plus évidente une e-208 sauce 2023, des autres. Peugeot a mis aussi dans la palette des coloris, certaines teintes ne jouant pas dans la discrétion.

Quelques technologies en plus

Essai Peugeot e-208 de 156 ch - Quelques technologies en plusLancer le diaporama
essai Peugeot 208
+20

A bord, on peine dans un premier temps à détecter les petites nouveautés. En fait, son intérieur parait même presque un peu trop soigné pour le segment. Avec ses petits accents premiums et ce niveau de technologie rarement vu sur ce marché des citadines électriques, elle a l’air même carrément chic. L’instrumentation va encore un peu plus loin. Heureusement on peut personnaliser ce qu’on affiche dessus, pour ne pas se faire inonder d’informations. 

Le débat sur la position du volant reste ouvert, cela dépend toujours de chacun. Avec une dalle tactile aussi grande, peu de chances de rater une instruction de la navigation. Carplay, Android Auto sans fil pour les geeks. Conduite semi-automatique de niveau 2 pour les gros rouleurs. Tout le monde est satisfait! Question place, statu quo! C’est à dire acceptable à deux, moins à trois, surtout pour les grands.

Toujours aussi agréable à conduire

Essai Peugeot e-208 de 156 ch - Toujours aussi agréable à conduireLancer le diaporama
essai Peugeot 208
+20

La douceur de la conduite électrique s’accompagne ici d’un comportement souple et sur. Compte tenu de son gabarit, on est toutefois toujours un peu tenté de voir ce qu’elle a dans le ventre. Peut-être que l'on doit ce sentiment au passé de Peugeot, notamment l’esprit GTi que l’on a connu jusqu’à la génération précédente. On aimerait justement lui enlever quelques kilos. Rien de grave, mais on ressent ce surpoids quand on hausse vraiment le rythme. 

Elle a toutefois la politesse de se montrer plutôt prévenante dans son comportement. Il n’apparait ainsi pas difficile d’anticiper le moment où elle élargit sa trajectoire. Son petit volant, on l’apprécie quand on dynamise sa conduite, mais on l’adore aussi quand il s’agit de manœuvrer en ville. Son compromis confort / plaisir de conduite reste parmi les meilleurs de son marché. Tant mieux pour les habitués au moment du renouvellement.

Une autonomie améliorée

Essai Peugeot e-208 de 156 ch - Une autonomie amélioréeLancer le diaporama
essai Peugeot 208
+20

Ils profiteront alors d’une base technique accueillant un nouveau bloc électrique de 156 chevaux, et d’une nouvelle batterie. Plus de puissance et une amélioration de l’autonomie au programme. Quand on met le pied au plancher, elle fait preuve d’une belle réactivité. 8,2 s n’a rien d’un chrono d’une GTi, mais le couple de l’électrique vous montra très souvent en tête au feu vert. En ville elle maitrise parfaitement sa consommation proche des 15 kWh aux 100 km.

Dès que l’on se rend sur un axe rapide et les autoroutes, elle grimpe alors aux alentours des 20 kWh. Les 400 km WLTP, on peut s’en rapprocher un peu en agglomération, mais surement pas en dehors. Le mode B supposé renforcer la régénération a le mérite d’exister, mais a peu d’influence au final. Avec l’absence de mode à une pédale, on préférera gérer nous-mêmes la pédale de frein et les ralentissements.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Comptez 38 850 € pour notre modèle d’essai suréquipé de 156 chevaux. Ce bloc est accessible à partir de 34 850 €. On vous laisse faire vos petits calculs pour voir ce qu’il en est du tarif avec le bonus, qui selon Peugeot sera toujours applicable sur la gamme de la e-208 après le 15 décembre. Malgré tout, elle reste encore un peu chère, même si cela ne semble pas ralentir ses ventes dans l’Hexagone.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos