Lancer le diaporama
Essai Opel Astra Sports Tourer
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Opel Astra Sports Tourer Hybrid 180

Comme les générations précédentes, l’Opel Astra fait entrer dans sa gamme une version break, baptisée Sports Tourer. La nouvelle venue élargit ainsi encore son domaine de compétence. Nous l’avons essayée dans les environs de Russelsheim en Allemagne.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech
Podcast Men's Up Life
 

Un design à peine modifié

Lancer le diaporama
Essai Opel Astra Sports Tourer
+20

Avec Stellantis, Opel change définitivement de dimension, à l’image de la nouvelle Astra. L’actuelle a marqué une véritable rupture avec les précédents standards de qualité habituellement vus dans ses modèles. En devenant break, la compacte s’ouvre un nouveau segment de marché, où les clients recherchent du coffre. 

 

La soute plus logeable ne transforme pas son design moderne et plutôt séduisant. Avec ses 27 centimètres supplémentaires, elle apparaît évidemment plus longue. Cependant son style reste proche de la berline, avec des feux identiques et un béquet. Le petit troisième feu de stop fait toujours son petit effet. En devenant Sports Tourer, l’Allemande ne perd pas vraiment en élégance. 

Un coffre plus petit en version hybride

Lancer le diaporama
Essai Opel Astra Sports Tourer
+20

À l’intérieur, on loue à nouveau le style futuriste et très design. Le constructeur monte très nettement en gamme avec ce modèle. Comme on l’attend sur ce marché, l’instrumentation devient totalement numérique, avec deux larges dalles couleurs. Seulement, Opel se singularise avec le maintien de commandes physiques essentielles, pour gérer notamment le son et la climatisation. 

 

On ne passe toutefois pas à côté de l’influence de l’ancien PSA, à l’image des commodos, des pédales et du poussoir de la boite automatique, partagés avec la 308. On bénéficie sur la banquette (en trois parties) d’un espace en plus, grace à un empattement rallongé. On n’est pas dans une Skoda non plus. Côté coffre, les 516 litres facilitent la vie. Ajoutez-en même 80 de plus sans la batterie et le système hybride de notre version. 

Une puissance confortable

Lancer le diaporama
Essai Opel Astra Sports Tourer
+20

La partie mécanique est déjà connue. On peut compter sur 180 chevaux quand on la sollicite, ce qui suffit très largement dans toutes les situations, notamment celles qui requiert de la puissance. Le mieux est encore de la laisser faire, sans chercher à prendre la main sur la boite automatique. On regrette cependant une autonomie électrique qui commence à devenir limite, avec une quarantaine de kilomètres en réalité. 

 

Cela reste rare dans ce segment, mais l’on commence à compter sur des capacités supérieures. Notre consommation s’est tenue entre 7 et 8 litres sur notre itinéraire (un peu court). Il comprenait notamment une bonne partie autoroutière (en Allemagne), que nous avons parcourue à la vitesse maximale dépassant les 200 km/h. 

Plaisir de conduite en progrès

Lancer le diaporama
Essai Opel Astra Sports Tourer
+20

Depuis que le constructeur d’Outre-Rhin partage sa plateforme avec les réputées références françaises, l’Allemande a boosté son plaisir de conduite. Elle a notamment nettement gagné en précision, et l’on peut dire que l’on aime faire de la route au volant de cette Opel. Et puis ici, on ne se pose pas la question de la position des compteurs, on lit les informations sans gêne particulière, si vous voyez ce que je veux dire. 

 

Le surpoids dû à la partie hybride ne pose pas vraiment de problème. Les adeptes de la conduite sportive lui reprocheront tout de même d’être trop lourde, notamment lors des freinages. Toutefois la régénération soulage assez bien les plaquettes, si l’on fait bien preuve d’anticipation. La nouvelle Astra ne dispose pas de système de conduite à une pédale. 

Pour résumer

Pour ne rien gâcher, ses aides plutôt bien calibrées font d’elle une assez bonne routière. Seulement, les gros rouleurs lui préféreront toujours un bon diesel. Côté prix, comme de coutume, une Opel est souvent moins chère. Il ne devrait pas en être autrement avec la Sports Tourer, avec une gamme qui se calquera sur la berline, avec un surcout de 2 à 3 000 €. Les prix seront communiqués ultérieurement, et rajoutés dans une mise à jour.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos