Lancer le diaporama
Essai Dacia Duster
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

[VIDEO] Essai Dacia Duster Blue dCi de 115 ch

Dacia entend changer de dimension, et cela passe notamment par une meilleure image de marque. Nous avons pris le volant du Duster dans le désert marocain, qui affiche fièrement cette nouvelle identité.

Podcast Men's Up Life
 

Un tout nouveau logo

Lancer le diaporama
Essai Dacia Duster
+20

Dacia, la marque connue pour son rapport qualité prix indétrônable, a déjà gagné la bataille de la popularité. En témoignent les chiffres de ventes qui atteignent désormais des sommets en Europe, et notamment en France. Le Duster, l’un des meilleurs bestsellers du constructeur s’est écoulé à 2,2 millions d’exemplaires depuis 2010. 

 

Son look finalement n’a pas tant évolué que cela, même s’il s’est évidemment largement modernisé. La génération actuelle garde quelques codes de la première, avec ses ailes bombées. Le nouveau logo harmonise mieux son regard, et lui offre un petit coup de jeune bienvenu. Les chromes ont disparu, au profit d’une signature en plastique blanc plus facilement recyclable. 

Quelques améliorations à bord

Lancer le diaporama
Essai Dacia Duster
+20

 

A bord, peu de choses changent, même si certaines sont tout de même assez visibles. Le diable se cache dans les détails. On remarque immédiatement le travail fait au niveau des aérateurs, au fonctionnement traditionnel, comme beaucoup d’autres commandes. Evidemment le volant héberge désormais la nouvelle signature de la marque, ici écrite en toutes lettres. 

 

Du côté de l’ergonomie, Dacia a fait migrer les réglages des rétroviseurs sur la contre-porte côté conducteur. Ils se règlent maintenant électriquement. Pour le reste, vous trouverez le même intérieur, à l’assemblage robuste. L’habitabilité reste identique, tout comme la capacité du coffre. Son format quasi idéal offre suffisamment de place pour 4 dans un format compact. 

Une mécanique taillée pour l'aventure

Lancer le diaporama
Essai Dacia Duster
+20

Sous le capot, du basique qui nous rappelle une époque bientôt éloignée de l’automobile. Un bon moteur Diesel sans aucune forme d’électrification. Il s’agit d’un 1.5 Blue dCi de 115 chevaux. Dans le désert d’Agafay au Maroc, on ne voudrait pas grand-chose d’autre. Ses 260 Nm lui permettent d’abord de décoller sans peine, mais aussi de s’extirper des situations hostiles nécessitant un gros couple. 

 

Avec sa transmission 4X4 empruntée à l’ancien Nissan X-Trail, ce Duster n’a peur de rien. Ses rapports courts sont un indéniable avantage sur les pistes souvent cassantes de cet immense espace. Sa consommation dont les envolées sont limitées avec cette motorisation et ce carburant, lui offre un confort d’autonomie bien appréciable. Il s’agit encore du meilleur compagnon pour voyager loin et longtemps. 

Roi du désert

Lancer le diaporama
Essai Dacia Duster
+20

Question confort, il n’a rien à envier aux véhicules tout-terrain que l’on croise. On ne s’attend évidemment pas à l’amortissement d’un palace roulant. Néanmoins il absorbe les irrégularités des pistes mieux que l’on pouvait l’attendre. Sa légèreté le rend d’ailleurs souvent plus agile qu’un plus gros engin dans les parties difficiles. Plusieurs traversées de villages se sont révélées facilitées par les dimensions du Duster. 

 

En outre, sa garde au sol lui permet de grimper des marches sans trop se soucier des boucliers et des soubassements. Si besoin, un mode 4X4 lock rend les franchissements bien plus faciles à avaler, tout comme les descentes avec le mode dédié. Evidemment sur route, les montées en régime et l’insonorisation limitée nous rappellent les progrès en la matière de l’automobile moderne. Mais il domine alors largement dans l’exercice les 4X4 trop spécialisés, et n’a pas trop à envier aux SUV « routiers » parfois plus onéreux. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

En jouant plus sur son image, en renforçant sans trop en faire ses fondamentaux, Dacia entre dans une nouvelle ère. Le rapport qualité prix demeure une référence, et ses prestations se rapprochent de plus en plus du milieu de tableau, quand elles ne sont pas meilleures. Sa motorisation adaptée pour ce terrain, a de quoi encore séduire des montagnards et autres spécialistes. Les familles auront peut-être plus d’intérêt pour les autres motorisations. Côté tarifs, ne cherchez pas, il n’y a pas mieux avec une grille allant de 16 990 € à 26 350 € sans accessoires. Soit 373 € par mois sans apport pour 50 mois et 50 000 km pour le Duster le plus haut de gamme.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos