Essai BMW iX M60 de 619 ch
Lancer le diaporama
essai BMW ix m60
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai BMW iX M60 de 619 ch

Chez BMW, la division Motorsport s’attaque aussi aux modèles électriques de la gamme. Comment les sorciers célèbres pour leurs sportives M3, M4 entre autres, transforment le grand et lourd iX pour en faire une voiture plus dynamique? On vous donne quelques éléments de réponse.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Dimensions généreuses

Essai BMW iX M60 de 619 ch - Dimensions généreusesLancer le diaporama
essai BMW ix m60
+20

Qu’est-ce qui différencie un iX d’un iX M60? A vrai dire, au premier coup d’oeil pas grand chose.  Esthétiquement, en prenant le bon pack sur le configurateur de la marque, on peut donner à un xDrive 50 la même allure. Sur notre exemplaire, on apprécie particulièrement toutes les inscriptions noires et cuivrées qui apportent une petite touche chic. Néanmoins cela ne booste pas spécialement sa supposée sportivité. 

Il n’empêche que ce gris lui va plutôt bien, et se marie parfaitement avec les énormes jantes noires vernies de 22 pouces. Il fallait au moins ça pour assoir sur la route l’une des plus imposantes voitures électriques du marché. Ce gros bébé approchant les 5 mètres et large de presque 2 occupe de l’espace au moment de stationner. Et les places près des bornes de recharges en ville ne sont pas toujours suffisamment dimensionnées pour l’accueillir. 

Un habitacle épuré et technologique

Essai BMW iX M60 de 619 ch - Un habitacle épuré et technologiqueLancer le diaporama
essai BMW ix m60
+20

 

A bord non plus elle ne se différencie pas vraiment de sa soeur dans la gamme. Seulement ici l’intérieur se coordonne avec l’extérieur. La jolie sellerie comporte cependant un défaut. Le maintien des sièges avant s’avère idéal, toutefois l’ouverture au niveau du cou, tombe parfois sur l’arrière du crâne de certaines personnes. S’agissant d’une pièce dure, on vous laisse imaginer ce qu’il se passe quand on enfonce la pédale d’accélérateur. 

Cet habitacle très épuré n’a absolument rien de sportif. Même le volant n’a que deux branches, là où tous les autres modèles portant un badge M en ont trois. Cette quiétude qui s’en dégage s’accorde en revanche plutôt bien avec l’atmosphère douce et silencieuse de cet iX M60. Des sons de vaisseaux spatiaux peuvent accompagner les accélérations, et la sono de qualité a de quoi vous tirer d’un ennui mortel sur autoroute. 

Plus de puissance, autonomie en léger retrait

Essai BMW iX M60 de 619 ch - Plus de puissance, autonomie en léger retraitLancer le diaporama
essai BMW ix m60
+20

Voilà le moment de vous assommer avec quelques chiffres. La puissance est portée à 619 chevaux, alors que le couple maxi atteint les 1 000 Nm. Oui oui, vous avez bien lu! La batterie est à l’avenant, avec une capacité de 105,2 kWh utiles. On s’attendait à un niveau de recharge supérieur, mais elle plafonne à 195 kW. De quoi en théorie atteindre les 80% en 35 minutes, ce qui d’expérience avec les électriques BMW, semble plutôt crédible. 

A la clé, une autonomie annoncée de 560 kilomètres, bien entendu moins élevée que celle d’une iX xDrive50. Si ce chiffre ne pose absolument aucun problème en ville, la partition est un peu différente sur autoroute. On aurait pu atteindre les 400 kilomètres, mais le maillage du réseau de recharge nous a de toutes façons fait arrêter au bout de 250, en partant avec une batterie entre 60 et 70%. Mais nous ferons nos calculs plus précis une autre fois.

Confortable et rapide

Essai BMW iX M60 de 619 ch - Confortable et rapideLancer le diaporama
essai BMW ix m60
+20

Est-il vraiment plus rapide? La puissance impressionne très nettement, même si les impressions sont dans les faits assez aseptisées. Ceux qui privilégient le confort apprécieront, mais les adeptes des sensations s’ennuieront. Les forces de l’ordre s’en donneront elles à coeur joie pour vous rappeler que l’absence de perception de vitesse ne constitue pas un argument valable pour éviter l’amende. 

Les 250 km/h sont en effet atteints en deux battements de cils, et à n’importe quel moment, dès que l’on écrase la pédale. Et ce, peu importe le mode de conduite choisi. De notre côté, nous n’avons pas vraiment aimé la régénération renforcée. Mais heureusement il est aisée de la désactiver dans les menus. On profite alors de bonnes phases de roue-libre, comptant comme autant de précieux kilomètres économisés. 

 

Contrairement à d’autres sportives de la marque (on vous voit dire  " les vraies "), ici le confort atteint vraiment un niveau élevé. Mais en échange, on ne dispose pas d’un comportement proche d’une berline dynamique de chez Motorsport. Clairement, on ressent le poids, qui va à l’encontre de l’agilité. A Munich, on a tout de même mis des roues arrière directrices, pour faciliter la vie. Il faut garder en tête qu’on ne l’arrête si facilement sur le mouillé, où l’ABS peut avoir fort à faire quand on se laisse trop emporter. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Alors qu’aime-t-on dans cet iX M60? Sa puissance bien sur, sa capacité à pouvoir voyager, ses équipements. Mais son confort exacerbé ne se double pas d’un comportement dynamique comme on l’attendrait d’une sportive M. Pour être honnête, avant même de le conduire, on s’en doutait. Reste à savoir si le surcout demandé vaut la peine, même si aucun autre SUV électrique, sans faire de mauvais jeu de mots, fait le poids en termes de performances et de qualité de vie à bord (on vous a aussi vu dire « et la Model X Plaid »). Comptez 152 605 € pour vous offrir notre exemplaire hyper équipé.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos